bandeau1
bandeau2
coin haut
coin intro
espaceur La lettre de l'économie en Aveyron
espaceur
Sept. 2006
Numéro 10
Logo aveyron 2011
logo aveyron 2011


Edito

Quelques décisions capitales pour l’Aveyron

La convergence récente de quelques dossiers aveyronnais nous rappelle si besoin était que pour préserver sa liberté, son mode de vie et son identité dans un monde qui bouge, réactivité, efficacité et recherche de performance sont les mots qui gagnent.

Les projets qui se profilent sur le site aveyronnais de BOSCH sont une bonne nouvelle pour l’agglomération ruthénoise et une bonne nouvelle pour l’Aveyron.

Le Département accompagne, et accompagnera, toute dynamique industrielle créatrice de richesses et d’emplois sur son territoire.

Cet accompagnement s’inscrit pleinement dans son projet AVEYRON 2011.

Dans cette approche, la modernisation des équipements et des infrastructures (et en premier lieu des infrastructures routières) est un préalable.

C’est pourquoi l’aménagement de la RN 88 à deux fois 2 voies est une urgence. La réalisation rapide dans le cadre d’un contrat de partenariat public et privé le permet.

Ne laissons pas passer cette occasion qui est une chance pour l’Aveyron

 

Jean PUECH
Président d'Aveyron Expansion

Au sommaire
Macro économie
> Alimentation et stratégies de différenciation

> Agenda
Collectivités
> RODEZ-MARCILLAC : l’Aveyron se sent pousser des ailes

Entrepreneurs aveyronnais
> René Serin : la vision du terrain, le sens de l’anticipation

 

 

 


A la une  

Raynal et Roquelaure

du buffet de la Gare à la grande distribution

Raynal et Roquelaure en chiffres :
  • 3 sites de 500 salariés dont 195 à Capdenac
  • Un chiffre d’affaires en 2005 de 177 millions d’euros
  • 5 % du chiffre d’affaires net consacrés à la communication

Un petit mot d’histoire
En 1866, Ernest Roquelaure vient travailler au buffet de la gare de Capdenac tenu par Théophile Raynal. Fort de leur complicité, les deux amis fondent en 1876 la maison « Raynal et Roquelaure ». En peu de temps, l’entreprise familiale devient une importante usine où l’on prépare plus de 100 spécialités rouergates et quercynoises. Aujourd’hui, la société est le 2ème intervenant sur le marché des plats cuisinés français en conserve et contribue activement à sa dynamique.

Un traditionalisme conservé
De cette histoire il reste une véritable identité, « marque de fabrique » des produits commercialisés, essentiellement cuisinés dans le respect des recettes du 19ème siècle. L’entreprise a su s’adapter à l’évolution du contexte économique et s’est dotée d’outils ultra performants en préservant l’amour du produit et la culture du goût.
 

Une ouverture vers le cœur de masse
Les produits « Raynal et Roquelaure » restant le haut de gamme des produits alimentaires, ils rachètent une nouvelle unité de production à Sainte Livrade (Lot et Garonne). Ils peuvent ainsi répondre à la demande en pleine expansion des produits "Coeur De Marché" ainsi qu'à celle des barquettes individuelles, principalement micro-ondables. En 2003, suit le rachat d’un site industriel à Camaret dans le Vaucluse, d’où sortent les produits Nestlé sous les marques Buitoni et Maggi Saveurs du monde. Ceci permet à la société de se positionner comme n°2 des plats cuisinés appertisés au plan national, avec 22 % de parts de marché.Produits Zapetti

Une communication efficace
En 2005, l’entreprise lance sur le marché, accompagné d’un programme de communication de 15 millions d’euros, la marque Zapetti, amenée à remplacer les marques Buitoni et Maggi Saveurs du monde. Fort d’un budget exceptionnel de 15 millions d’euros, les télés, les panneaux d’affichage tout comme les radios fleurissent de slogans lançant la marque. Les résultats ne se font pas attendre, Zapetti devient leader sur le marché des plats cuisinés italiens. L’Aveyron trouve donc en Raynal et Roquelaure des ambassadeurs de renom, avec 62 % de notoriété auprès des consommateurs sur les marques Raynal et Roquelaure ainsi que Zapetti.

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
RM INGENIERIE / Rodez

L’entreprise aveyronnaise, leader sur le marché de l’édition de logiciels pour le secteur paramédical tel que kinésithérapeutes, orthophonistes, orthopédistes…, vient d’être rachetée par le Groupe CEGEDIM (4 700 salariés), leader à son tour dans l’édition de logiciels pour les médecins et les pharmaciens. L’ensemble du personnel est conservé et l’ex PDG, Pierre FOUCAULT, en devient le Directeur Général.
Ce rapprochement va créer des synergies et permettre d’envisager de nouveaux développements chez RMI.

SODIELEC / Saint Georges de Luzençon
SODIELEC a remporté un appel d’offre international pour l’étude et la fourniture d’un nouveau type d’émetteur radio en technologie numérique. Ce nouveau système développé pour la société Worldspace permettra à l’horizon 2007, de recevoir sur l’ensemble de l’Europe plusieurs centaines de programmes radio numérique (équivalent à la FM mais avec la qualité numérique CD). Cet appel d’offre de 600 émetteurs estimé à plus de 25 M€, positionne SODIELEC sur ce nouveau marché de la radio numérique, complémentaire de celui de la TNT (Télévision Numérique Terrestre) où SODIELEC est déjà présent.
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°10 - Septembre 2006 - Page 1
sep

Macro économie


Macro-économie

Alimentation et stratégies de différenciation

Certaines entreprises ont fait le choix, parfois avec succès, d’aborder l’alimentation par une approche volume, privilégiant les problématiques de productivité. Mais les temps changent. Les consommateurs « mentalisent » de plus en plus leur consommation. Ils ne recherchent plus seulement un produit qui nourrit mais un produit qui procure du plaisir, chargé de culture ou des produits qui affichent le tryptique traçabilité, naturalité, qualité.


La bipolarisation de la consommation alimentaire s’accélère entre « produits de masse » et « produits de niche ». Le marché de l’épicerie fine et celui de la nutrition illustrent tout l’intérêt que peut présenter un positionnement de niche.

En ce qui concerne l’épicerie fine, la tendance est à la montée en gamme même dans les hypermarchés (foie gras entiers, saumon fumé label rouge, champagne millésimé). Le chiffre d’affaires global totalisé par les 40 entreprises les plus importantes du secteur a atteint 1,7 milliard d’€ en 2004 avec un taux de marge économique brute de 13%. L’évolution des modes de consommation des ménages devrait rester favorable au marché de l’épicerie fine et plus généralement aux marchés alimentaires haut de gamme. Pour se positionner sur ce marché à fort potentiel, nombre de PME françaises développent des stratégies axées sur la différenciation et la création de valeur.
En ce qui concerne la nutrition et plus particulièrement les compléments alimentaires, le marché français, tiré notamment par les produits minceur, a atteint 759 millions d’€ en 2004. Le marché connaît un rythme de croissance annuel moyen de 15% depuis 2000, une progression qui devrait se poursuivre. Au vu des ventes réalisées en Allemagne, Italie et Grande Bretagne, le marché français est loin, en effet, d’avoir atteint son stade de maturité.

Compte tenu des caractéristiques de son territoire, de ses produits, de ses entreprises, l’Aveyron a incontestablement les moyens de produire de l’alimentation à forte valeur ajoutée en développant des stratégies adaptées à ce type de positionnement : des signes officiels de qualité, une nature préservée, une attention particulière portée à la valeur perçue du produit (packaging, …), des circuits de distribution sélectifs, des stratégies de communication orientées sur la publicité de marque, les clubs de consommateurs, le marketing relationnel,… Pour en savoir plus : Etude repère "Alimentation et stratégies de différenciation" réalisée par Aveyron Expansion, à paraître le 18 septembre.

 
Agenda économique  
 
espaceur


Assemblé Générale d’Aveyron Expansion
Aveyron Expansion tiendra son assemblée générale le lundi 18 septembre à 14h30 au Centre Culturel Départemental à Rodez.

Sortie le 18 septembre des Etudes Repère réalisées par Aveyron Expansion

Dans un souci d’amélioration de l’information à disposition des sociétés, Aveyron Expansion propose sur son site diverses études économiques téléchargeables. L’objectif est de donner aux chefs d’entreprises des éléments d’information qui leur permettront de mieux appréhender leur segment de marché. Ces premières études auront pour thèmes :

Petit déjeuner d’information sur la loi pour l’égalité des droits et des chances
Le MEDEF organise le 18 septembre un petit déjeuner au moulin de Cantaranne, pour informer sur la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Colloque sur la compétitivité en Midi-Pyrénées les 9 et 10 octobre

Le Comité Régional pour l’Information Economique et Sociale organise un colloque intitulé : « Midi-Pyrénées : une région compétitive ? ». Cette manifestation se déroulera au centre international de conférences de Météo France à Toulouse animé par Stéphane Bugat journaliste aux Echos.


SIAL 2006, The Global food market place.

Un rendez-vous des professionnels de l’alimentation, le SIAL se déroulera du 22 au 26 octobre à Paris. Il s’agit de plus de 5000 exposants de 99 pays avec 70 % de PME/PMI et 30 % de grands groupes multinationaux, visités par plus de 100 000 professionnels dont la moitié d’internationaux. Plus d’information sur www.sial.fr

1ers trophées de la reprise d’entreprise le mercredi 15 novembre
Lors du Salon de l’entreprise à l’espace Diagora de Labège, un trophée Avenir sera remis aux reprises réalisées depuis le 1er janvier 2005 et un trophée Réussite pour celles intervenues entre le 1er janvier 2001 et le 21 décembre 2004. Dossiers de candidatures disponibles sur le site www.cpa-gso.com à déposer avant la date limite du 30 septembre.

 
espaceur
espaceur
 
Lettre de l'économie en Aveyron - n°10 - Septembre 2006 - Page 2
sep

Collectivités

Collectivités  

RODEZ-MARCILLAC : l’Aveyron se sent pousser des ailes

Créé en 1971, l'aéroport de Rodez-Marcillac situé sur l'axe routier Brive-Méditerranée (D 840), à 12 km du centre ville, est géré par la SAEML Air 12 réunissant : le Conseil Général de l'Aveyron, la CCI de Rodez, la Communauté d'Agglomération du Grand Rodez et des banques régionales Crédit-Agricole Nord-Midi-Pyrénées, Banque Populaire Occitane, Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées.
Alors que depuis plusieurs années l'aéroport de Rodez-Marcillac plafonnait à 90 000 passagers/an, l'année 2003 a permis de franchir un seuil important avec 118 000 passagers transportés, grâce à l'arrivée de la compagnie low-cost (à bas coûts) irlandaise Ryanair au mois de mai 2003.

De bons indicateurs pour les compagnies
L'année 2005 confirme ce succès avec un nouveau record à 160 000 passagers (+10% par rapport à 2004 qui elle-même avait enregistré une croissance de 25 %).

La fréquentation de l'aéroport de Rodez-Marcillac repose sur le succès des liaisons avec Paris via Air-France (+10% en 2005) et Londres via Ryanair (+24%) !

Outre les lignes régulières sur Paris-Orly-Ouest, Lyon-Saint Exupéry et désormais Londres-Stansted, l'aéroport est aussi le point de départ et d'arrivée de nombreux vols charters, principalement à destination du bassin méditerranéen. Ainsi dés le mois de mai 2005, des rotations ont été assurées le week-end vers une nouvelle destination : Palma de Majorque notamment.

Des facteurs de fidélisation réunis
La plate-forme aéroportuaire de Rodez-Marcillac propose une large palette de services à faire pâlir bien des aéroports plus importants. Dans le cadre de son développement, d'importants travaux portant sur le réaménagement et l'extension de l'aérogare sont à prévoir prochainement. Ainsi, l’ILS (Instrument Landing System), une aide radar permettant d’atterrir malgré un plafond plus bas (lors de mauvaises conditions météorologiques), en fait une plate-forme moderne et sûre. Les toutes récentes mesures visant à renforcer la sécurité des passagers et des installations (notamment délimitation d’une zone critique pour un contrôle optimal) ont été bien perçues. D’ailleurs, 95 % des personnes interrogées lors de l’enquête annuelle disent leur satisfaction.
L’un des points prépondérant reste la perception de l’Aveyron par les Anglais. Les chiffres parlent pour le cœur des britanniques puisqu’un taux de remplissage de 85 % des avions de Ryanair (Boeing 737-800 de 189 places) était réalisé de façon quotidienne durant le mois de juillet, soit environ 160 personnes chaque jour.
Dans un département redevenu attractif, nul doute que l’aéroport Rodez-Marcillac est une porte ouverte sur notre territoire.

Pour plus d'informations voir le site de la CCI de Rodez

Innovation : produits, services, marques...

Sauveterre-de-Rouergue / Max CAPDEBARTHES présente la Gamme Aubrac

Gamme cuir Aubrac

Cette gamme de prestige est fabriquée avec le cuir de la vache d’Aubrac. Max Capdebarthes a voulu préserver le caractère de cette belle d’Aubrac en conservant l’aspect « brut » de sa peau. Entièrement travaillé en Aveyron, il sort de la boutique qui jouxte les ateliers de Sauveterre une ligne de bagages et d’accessoires qui contiennent tout le caractère de ce pays. Fort du logo réalisé par Olivier Douzou, la gamme Aubrac et ces objets solides et pratiques seront les compagnons de plusieurs générations d’une même famille.

Decazeville / RCI innove avec la Transmax Evolution
RCI innove avec une nouvelle forme de benne. Les bennes classiques sont demi rondes, le Transmax a un profil en tronc de cône. Ainsi, pour une même longueur, la benne peut recevoir un volume nettement supérieur. De plus, cela permet d’adapter tout type de porte, sans oublier la facilité de l’écoulement lors de bennages arrières.
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°10 - Septembre 2006 - Page 3
sep

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

René Serin : la vision du terrain, le sens de l’anticipation

René SerinUn homme de terrain
Né en 1947, René Serin se définit comme un incompris du système scolaire… Ne voyant ni l’intérêt des versions latines ni celui trop théorique du lycée, il quitte les études au niveau de la première. C’est à l’age de 19 ans qu’il intègre en tant que manoeuvre l’entreprise de maçonnerie dirigée par son père à St Jean Delnous. Très vite, cet homme souffre du manque d’effort pour intégrer et valoriser les jeunes. Fort de son caractère il sent qu’il a besoin de voler de ses propres ailes et s’installe en 1970 en tant que métallier. 4 ans plus tard et la confiance de son père obtenue, les deux entreprises se réunissent pour former la SARL Serin et fils.

Chaîne d'assemblageUn visionnaire : après l’agriculture, l’aéronautique…
L’activité s’oriente alors vers la charpente métallique, un choix précurseur pour l’époque. La croissance du secteur agricole leur donnant raison, l’entreprise se pérennise jusqu’en 1990.
René SERIN comprend très tôt que l’agriculture ne sera plus le moteur de son activité. Il met alors en place un bureau d’études capable de concevoir des structures complexes et met un pied dans l’aéronautique par le rachat de l’entreprise de chaudronnerie Joly sur Toulouse.
Les résultats ne se font pas attendre et prouvent que René Serin est un homme averti. La société est aujourd’hui en charge de travaux aussi importants que le poste d’assemblage de l’A380 ou encore le « Delivery Center » pour Airbus. Il s’agit d’un terminal de livraison pour des avions allant de l’ATR à l’A380, dont les dimensions, près de 20 000 m² au total, et la complexité sont les symboles d’une entreprise experte et reconnue.

Une implication locale discrète mais efficace…
SAS SerinRené SERIN est très attaché à son terroir et à Réquista. Localement, chacun sait qu’il peut compter sur lui pour participer de façons diverses à la vie associative. Son passage à la tête de l’équipe de foot ou encore l’acquisition du couvent pour y installer son siège social de manière à éviter toute affectation imprévisible, en sont les illustrations. Au plan économique, il s’est financièrement impliqué dans une société financière locale pour participer au sauvetage d’entreprises. Il est toujours attentif et prêt pour accompagner des projets, y compris ceux portés par ses collaborateurs.
René Serin souhaite conserver cette présence locale et son attachement à ce territoire. Dans cet esprit, il a souhaité passer ce poids lourd de l’économie aveyronnaise à ses enfants, mûrement préparés depuis plus de 10 ans. Cependant, ne comptez pas qu’il se retire définitivement, la présidence du conseil de surveillance lui prenant une bonne partie de son temps.

Brèves, les gens ...

Cercle des Dirigeants Aveyronnais

C’était un pari risqué, ce fut un pari gagné… Au cœur de l’été (le 10 août !) dans le cadre champêtre des haras de RODEZ. Un peu plus d’une centaine de convives se sont retrouvés pour la première rencontre de ce Club regroupant les chefs d’entreprises d’origine aveyronnaise.
Implantés à PARIS, LONDRES, LUXEMBOURG, TOULOUSE ou MONTPELLIER et partout dans le monde, ils sont désormais 150 à avoir rejoint un Club, créé à l'initiative de l'Aveyronnaise et de'Aveyron Expansion, dont le principal objectif est de permettre aux uns et aux autres de mieux se connaître et de partager, s’il y a lieu, quelques projets créateurs de richesses et d’emplois. Les dirigeants aveyronnais de PARIS étaient, bien entendu, largement représentés, tout comme d’ailleurs les dirigeants de l’AVEYRON. Au total, à travers les seuls membres actifs du Cercle présents ce jour-là, 42 entreprises de l’industrie et des services aux entreprises étaient représentées. Plus d'informations sur le site du Cercle des Dirigeants Aveyronnais.

André Viau, préfet de Midi-Pyrénées

Le nouveau préfet de Haute-Garonne et par conséquent préfet de Midi-Pyrénées est à son poste. Ancien ingénieur au CNRS, il remplace Jean Daubigny devenu préfet de Bretagne.

François Petit, directeur du commerce extérieur
Le Directeur Régional du Commerce Extérieur de la région Midi-Pyrénées quitte sa fonction en septembre. Il sera remplacé par François Petit dés son retour de Hô-Chi-Minh-Ville (Viêt-Nam).
 
Lettre de l'économie en Aveyron - n°10 - Septembre 2006 - Page 4
sep