La lettre de l'économie en Aveyron
Oct. 2007
Numéro 22


Edito

L’Aveyron de tous les records

L’Aveyron, bon élève, collectionne des résultats mérités. Il affiche un taux de chômage et un taux de défaillance d’entreprises les plus bas de France tout en ayant recruté de nouvelles populations actives et en ayant une des plus fortes densité de petites entreprises. Parmi les 5 départements les plus sûrs de France, l’Aveyron est aussi désormais parmi les 20 départements les plus « connus » de France.
L’Aveyron va de l’avant. Ce qui nous positionne chaque jour un peu plus en haut de l’affiche.
Si l’Aveyron est aujourd’hui « tendance », c’est parce qu’il est désormais armé pour relever les défis économiques les plus ambitieux tout en conservant un environnement et un enracinement exceptionnels.
Les ouvrages d’envergure qui « poussent » en Aveyron (Viaduc de Millau, bâtiments industriels ou logistiques de nouvelle génération, axes routiers…) sont des marques de modernité. Ils composent un nouveau cocktail dont notre département pourrait être le porte drapeau.

Jean PUECH
Président d'Aveyron Expansion

Au sommaire
Macro économie
> Le e-commerce : un marché en pleine expansion

Collectivités
> Le haut débit avance

> Agenda
Vie des entreprises
> Une victoire pour Bosch

Entrepreneurs aveyronnais
> Bertrand Sauve, l'amour du cuir


A la une  

Un point sur l’économie aveyronnaise à l’occasion de l’Assemblée Générale d’Aveyron Expansion

L’Assemblée Générale d’Aveyron Expansion s’est tenue le 24 septembre. Diagnostic de l’économie aveyronnaise et perspectives 2008 étaient à l’ordre du jour. Les interventions de Jean-Louis Lazuech, Vice-Président de Prologis et de Philippe Mallaroni, Directeur du CNAM de Millau, ont clôturé la séance sur le thème de l’impact des infrastructures routières, notamment de l’A75, sur l’économie aveyronnaise.

Christian Tieulié, Jean-Louis Lazuech, Jean Puech et Jean-Michel Lalle

Un territoire en bonne santé
Nombre d’indicateurs témoigne de la bonne santé de l’économie aveyronnaise. A commencer par le plus « prisé », le taux de chômage : il s’élève à 4,8%. En baisse constante, il s’affiche comme le record national quand bien même le département accroît sa population chaque année. Ce ne sont pas moins de 1500 habitants en plus par an sur le territoire. Le solde migratoire largement positif contribue à ce gain de population. Parallèlement, l’emploi total augmente en continu : entre 1990 et 2006, l’Aveyron a gagné plus de 9300 emplois. Les entreprises aveyronnaises ont un chiffre d’affaires qui augmente (+ 5% en 2006) et surtout elles sont solides. Deuxième record national pour l’Aveyron, son faible taux de défaillance d’entreprises : seulement 6 entreprises aveyronnaises pour 1000 cessent leur activité (contre 11,8‰ en Midi-Pyrénées). Par ailleurs, même si seulement 2% des entreprises exportent, l’Aveyron demeure le 2ème exportateur régional en chiffre d’affaires.
Quelques ombres au tableau quand même : un faible investissement en recherche et développement de la part des entreprises aveyronnaises et un faible taux de cadres dans l’emploi total.
En tous cas, le territoire aveyronnais a tous les atouts à sa disposition pour aller encore de l’avant. Le haut débit sera bientôt (dès février 2008) partout disponible en Aveyron. Le département cultive une notoriété grandissante qui permet d’attirer de nouveaux projets et de nouveaux arrivants. L’Aveyron se positionne aussi comme nouveau carrefour logistique européen à la croisée de l’A75 et de la RN88. L’étude, menée par le CNAM de Millau, relative à l’impact de l’A75 confirme la création de richesses liée à l'A75. La RN88 sera en tant que barreau de liaison entre l’A75 et l’A20 un nouveau facteur de création de richesses en Aveyron. Prologis, le plus important propriétaire, développeur, bailleur et gestionnaire de plates-formes logistiques au monde l’a bien compris. Il a déjà saisi l’opportunité de s’implanter sur la zone départementale de Sévérac-le-Château.

Jean-Louis Lazuech

Prologis en Aveyron
En 2009, le bâtiment industriel particulièrement important (50000 m²) sortira de terre sur le site de Ménaldesque. Pas n’importe quel bâtiment puisqu’il sera complètement en phase avec les préoccupations environnementales d’aujourd’hui et de demain. C’est ce que Jean-Louis Lazuech, Vice-Président de Prologis a exposé à l’assemblée. Le parc logistique sera de génération Haute Qualité Environnementale (HQE) : de l’intégration paysagère aux matériaux utilisés en passant par l’utilisation d’énergies renouvelables. Le projet présente aussi une forte volonté sociale. Prologis pourrait prévoir de nombreux services pour faciliter la vie des employés. C’est un réel cadre de vie qui sera offert aux futurs salariés logisticiens du site.

Pour plus d'infos

 

 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
Nouveaux bâtiments chez Umicore

Umicore, leader mondial dans la production de zinc laminé prépatiné, investit dans 3 nouveaux projets. 200 m² de local syndical et de bibliothèque d’entreprise serviront de vitrine à la société. 400 m² seront dédiés à la formation des artisans qui utilisent les matériaux en zinc fabriqués par Umicore. Enfin un nouveau centre de compétences occupera 561 m², le long de la nouvelle ligne de zinc laminé prépatiné (Mifra). Des bâtiments qui devraient être inaugurés les 1er et 2ème trimestres 2008.
Plus d'infos

Un bulletin agroalimentaire mensuel en Aveyron

Le Centre de Ressources Agroalimentaire et Alimentation créé à l’initiative de la Plate-Forme Technologique « Viandes et Salaisons » propose désormais aux acteurs agroalimentaires de l’Aveyron un bulletin, électronique ou papier, qui leur est dédié. Il s’agit de communiquer sur les structures compétentes, de diffuser l’information pour contribuer au développement du secteur agroalimentaire, de valoriser les travaux des étudiants et de favoriser la remontée d’offres de stages et d’emplois.
Inscription gratuite auprès d'Armelle Molinier armelle.molinier@educagri.fr, plus d'infos au 05-65-77-78-15

Fusion de l’Alliance Porc Sud et de Porci d’Oc

Les coopératives porcines aveyronnaises et tarnaises ont fusionné fin septembre afin de mieux satisfaire maintien et développement des services rendus aux éleveurs, notamment en matière technique et sanitaire. L’objectif est aussi de favoriser l’équilibre financier par la réalisation d’économies d’échelle. Le siège social et administratif d’Alliance Porci d’Oc (APO) est à Rodez mais les bureaux concernant l’activité pharmacie sont maintenus à Albi.

20 ans pour le fromage de l’Ecir, en Aubrac

La ferme de Jean-Marie Cayla à Vergne-Plaine fabrique depuis 20 ans l’Ecir, pérail aveyronnais au lait cru de vache Montbéliarde.

Pôles de compétitivité, 5ème appel à candidature

Un 5ème appel à candidature a été lancé pour l’attribution d’aides au financement de projets de recherche et développement dans le cadre des pôles de compétitivité. La « dead line » est le 30 novembre prochain pour une décision rendue en février 2008.
Plus d'infos

Réforme du Crédit d’Impôt Recherche

Pour relancer la croissance par l’investissement et doper l’innovation, une amplification du CIR qui permet aux entreprises concernées de réduire leur imposition a été annoncée. L’aide de l’Etat à la recherche privée devrait tripler d’ici 2012.
Plus d'infos

 Lettre de l'économie en Aveyron - n°22 - Octobre 2007 - Page 1

Macro économie - Collectivités


Macro-économie

Le e-commerce : un marché en pleine expansion

Le e-commerce bouleverse la vente à distance …
Entre 2005 et 2006, le nombre de sites marchands actifs en France s’est accru de plus de 50% et le chiffre d’affaires global du commerce électronique de 43%. Le chiffre d’affaires de la vente en ligne représente plus de 60% du chiffre d’affaires total de la vente à distance aux particuliers.
Les opérateurs de la vente par correspondance, acteurs historiques de la vente à distance, sont encore très actifs même s’ils traversent une période de turbulence et de profonde mutation. Mais ils ne sont plus les seuls sur le marché de la vente à distance. Les boutiques en ligne se multiplient, créées par des professionnels de la vente sur internet, des enseignes de distribution, des industriels, et même des particuliers.
La vente par internet, focalisée à l’origine sur les produits culturels s’est élargie à d’autres segments d’activité notamment le textile.
Le e-commerce se développe dans l’univers du B to C (Business to Consume) mais également du B to B (Business to Business). Les entreprises françaises pratiquent davantage l’achat en ligne que la vente en ligne mais les usages évoluent dans le milieu de l’entreprise comme chez les particuliers.

… et au-delà, toute l’organisation de la consommation
Au-delà de la vente à distance, c’est toute l’organisation de la consommation qui est impactée par Internet : achat mais aussi préparation de l’achat (recherche d’informations préalable à l’achat du produit) et même distribution. Le e-commerce complète désormais la vente traditionnelle. La distribution devient multicanal (magasin+site marchand+catalogue).
Si le e-commerce est une vraie révolution pour les entreprises, il offre aussi d’importantes opportunités de développement. Paradoxalement, la vente en ligne présente des possibilités infinies de personnalisation de l’offre produit. C’est un canal de vente particulièrement adapté à la diffusion internationale de produits de niche. Enfin, c’est un bon outil marketing : même pratiquée de façon marginale, la vente en ligne permet d’approfondir la connaissance « client ».

Une belle opportunité pour l’Aveyron
L’Aveyron, bientôt totalement désenclavé au plan numérique, a incontestablement une carte à jouer dans le domaine du e-commerce. Certaines entreprises l’ont déjà compris. Au moins une centaine d’entre elles pratiquent la vente en ligne, soit directement, soit par l’intermédiaire de sites portail. Et les entreprises de production classiques, particulièrement dans l’agroalimentaire, sont de plus en plus nombreuses à équiper leurs sites de boutiques en ligne.

Pour plus d'infos


Agenda économique


Salon Interrégional de l’Industrie les 9, 10 et 11 octobre à Toulouse
L’édition 2007 du SIANE occupera près de 10 000 m² dans les hall 1, 2 et 3 du parc des expositions de Toulouse. Nouvelles technologies, équipements et systèmes de production seront présentés à cette occasion. Une opportunité pour les entreprises de s’ouvrir vers la conquête de nouveaux marchés et la complémentarité de leurs activités et services de sous-traitance.
Plus d'infos

Salon des micro-entreprises du 9 au 11 octobre au Palais des Congrès de Paris
Cette 9ème édition du Salon des micro-entreprises consiste à regrouper toutes les solutions pour créer, gérer et développer son activité. Elle maximise les rencontres, les opportunités et les conseils. 550 exposants et experts seront mobilisés. 120 conférences seront également dispensées par 300 intervenants de renom. Le e-commerce sera notamment abordé.
Plus d'infos

Collectivités

Le haut débit avance

Un peu plus de 6 mois après la signature du contrat de Délégation de Service Public entre le Conseil Général de l’Aveyron et Altitude Infrastructure pour la couverture haut débit du département, 70 km de fibre optique ont déjà été posés. La société Net Aveyron a été créée pour exploiter et gérer le réseau départemental mais également pour servir d’interface entre le Conseil Général, Altitude Infrastructure, et les fournisseurs d’accès internet.

Net Aveyron
Net Aveyron, avec son représentant local Etienne Laveau, a été mandatée pour superviser la création du réseau qui permettra au territoire aveyronnais d’accéder au haut débit. Egalement en charge de l’exploitation de ce réseau, propriété du Conseil Général de l’Aveyron, Net Aveyron a pour rôle de proposer aux différents opérateurs de télécommunication de mettre en place leurs services auprès du grand public et des entreprises. Autrement dit, Net Aveyron ne commercialisera pas directement les abonnements internet. Un large marché d’opérateurs devrait pouvoir se disputer le réseau mis à disposition par Net Aveyron dès février 2008. Leurs offres de débit seront différentes selon les technologies qu’ils décideront d’utiliser sachant que Net Aveyron a dimensionné le réseau de façon à ce que les dernières technologies puissent être utilisées, garantissant ainsi les meilleurs débits. « Pour le WiMax, on est sur la dernière norme » explique Etienne Laveau. « Au niveau fibre, il n’y a pas plus récent » précise-t’il. Altitude Telecom s’est déjà manifesté en tant que futur fournisseur d’accès WiMax.

Un réseau perfectible
Si Net Aveyron est à l’heure actuelle en train de finaliser les négociations pour l’implantation des stations de base, l’architecture du réseau peut évoluer. « Une des clauses de la DSP est la possibilité de compléter le réseau en fonction des besoins avec des équipements supplémentaires. » explique Alain Portelli, Adjoint au Directeur Général des services du Conseil Général de l’Aveyron. Quelques stations restent en stock. Le Conseil Général de l’Aveyron tient à garantir un certain niveau de service, les infrastructures permettant de répondre à l’évolution de la demande.


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°22 - Octobre 2007 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

Une victoire pour Bosch

Le site de Bosch à Onet-le-Château se lance dans la fabrication de l’injecteur du système « common rail » car son principal client, le groupe Volkswagen abandonne la technologie de l’injecteur pompe qu’il était le seul à utiliser. D’ici 2010, la majeure partie des plateformes Volkswagen devraient être équipées de « common rail ».

Albert Weitten

Réorientation du site Castonétois
Jusqu’à présent le site Bosch d’Onet-le-Château fabriquait 25% des injecteurs pompes qui approvisionnaient 2 millions de moteurs par an. Pas moins de 7500 injecteurs pompes étaient ainsi produits chaque jour en plus de la fabrication de buses d’injection et de bougies de préchauffage. Si ces dernières représentent la plus grande quantité de production journalière (60 000/jour), l’ « association » buses d’injection (30 000/jour) / injecteurs pompes fait à elle seule 85% du chiffre d’affaires. A l’avenir, cette part de chiffre d’affaires sera issue d’une nouvelle technologie : le « common rail ». Annuellement, près d’1 million de moteurs seront équipés du « common rail » dont la partie « injecteur » aura été fabriquée chez Bosch, en Aveyron. Le site aveyronnais deviendra le 9ème site de fabrication de « common rail » de la division « Diesel Systems » de Bosch. « Nous voulons continuer à jouer un rôle au sein de cette division » explique Albert Weitten, Directeur Technique du site d’Onet. Un site dont on attend qu’il soit aussi performant que ses 8 « prédécesseurs ». C’est pourquoi 65 millions d’investissements sur les 5 ans à venir vont accompagner cette mutation. Etant donné le passé technologique et qualitatif du site castonétois et la ‘combativité’ des salariés, le groupe a tenu à renforcer la présence de Bosch en Aveyron. Ainsi l’unité de production ne se voit pas délocalisée dans un pays low cost, la contrepartie nécessaire étant d’améliorer la productivité pour faire face aux réductions de coûts que les constructeurs automobiles demandent chaque année. « Les partenaires de la négociation ont été très réalistes et ont intégré cette dimension économique » lance Albert Weitten. C’est l’ « érosion naturelle » qui fera son travail. Le nombre de salariés passera d’un peu moins de 2000 aujourd’hui à 1700 à l’horizon 2012 avec un objectif de pérennisation. Celle qui était à l’origine une fondation évolue avec son temps mais ne néglige pas pour autant sa composante sociale.

Le système « common rail »
Cette technologie qui permet de piloter l’injection à partir d’une électrovalve présente un certain nombre d’avantages. Le système est moins bruyant. Contrairement aux moteurs à injecteur pompe dont le pilotage était mécanique, on a, avec le système « common rail », un pilotage électronique. Le système est également peu polluant, il répond aux normes d’émission Euro 5 pour les véhicules. Il ne nécessite pas de culasse adaptée. Le coût est donc réduit pour le constructeur. « C’est un produit robuste qui présente donc des garanties » explique Albert Weitten. Le système « common rail » est évolutif et équipera à terme tous les moteurs diesels des véhicules particuliers. La génération fabriquée correspond au marché en 2009. Mais Bosch est dans une véritable dynamique de développement des générations, dans la continuité logique de sa stratégie d’innovation. La sous-traitance locale ne sera pas impactée. Quoi qu’il en soit, c’est un succès pour l’Aveyron.
Albert Weitten qui œuvre à la Bosch depuis 35 ans regrette que la zone de Cantaranne ne soit pas un réel parc d’activités où l’espace serait dédié à l’industrie.

Pour plus d'infos

Innovation : produits, services, marques...

Vitrine à Paris pour Causse Gantier

Le gant Causse de Millau s’offre une vitrine sous les arcades de la rue Castiglione, à deux pas de la place Vendôme. Il conforte ainsi son statut de gant de luxe. La collection 2008 a été présentée en ce début octobre dans les salons de l’hôtel Costes.
Plus d'infos

Plus de visibilité pour le Roquefort Papillon

Spécialisé dans le fromage à la coupe, Papillon a choisi de sous-traiter la commercialisation de ses produits sur le circuit des hypers et supers marchés français aux Fromagers Associés (filiale de Bongrain) pour être plus visible face à ses concurrents.
Plus d'infos

Agri Vidéo System’ révolutionne les pratiques de surveillance d’élevage
M. Auzuech, PDG d’Agri Vidéo System’ à Pierrefiche, a reçu, le 11 septembre dernier, un trophée de l’innovation des mains de M. Barnier, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, et de M. Lemetayer, Président du SPACE (salon international de machinerie agricole), pour sa Caméra Visionaute Advance. Cette société qui développe des systèmes de vidéo surveillance évolutifs pour les éleveurs (produits Visionaute) a créé une nouvelle gamme de produits : i-visionaute qui permet d’accéder à la surveillance de son élevage depuis n’importe quel endroit dans le monde connecté au haut débit.
Plus d'infos
Succès du projet Fermat pour Forest Liné
Airbus, séduit par le savoir-faire de Forest Liné, a pris possession de la machine outil, dont la tête peut déposer des rubans de fibre de carbone sur les pièces de ses avions. Le centre de compétence de Capdenac, 4C, qui vise à démontrer les capacités et l’intérêt des composites intéresse également les autres clients de Forest Liné. Toujours dans le cadre du projet FERMAT, l'atelier de démonstration qui comporte des machines de dépose de composite est en cours de montage. La dernière conception en date : une machine-outil qui détoure les pièces en composite ; la mise au point de l’usinage du composite occupe aussi la société capdenacoise.
Plus d'infos
Label Rouge pour les produits surgelés du Veau d’Aveyron et du Ségala
Le travail de l’Interprofession Régionale du Veau d’Aveyron a été récompensé par l’INAO le 17 septembre dernier. L’IRVA a obtenu le Label Rouge pour ses produits surgelés. Après l'obtention du Label Rouge pour ses produits frais et transformés, cette dernière reconnaissance lui permettra d’améliorer encore les conditions de commercialisation du Veau d’Aveyron et du Ségala.
Plus d'infos
  Lettre de l'économie en Aveyron - n°22 - octobre 2007 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Bertrand Sauve, l’amour du cuir

Une nouvelle vie commence pour Bertrand Sauve débarqué depuis peu en Aveyron où il a pu allier sa volonté d’entreprendre et son amour pour le cuir. « Tanneur » est le mot qui résonne sans cesse dans sa tête, qui le pousse toujours plus loin. La reprise de la Tannerie Arnal au Monastère est sans aucun doute l’aboutissement d’expériences, d’une maturité. C’est avant tout pour lui la passion d’une vie.

Bertrand Sauve

L’ « élu » du cuir
Si « ses racines sont bien imbibées de tannin » selon lui, Bertrand Sauve n’a pourtant pas choisi, plus jeune, d’étudier les métiers du cuir. Né à Romans, capitale de la chaussure, il a eu son premier contact avec le cuir vers 16 ans par l’intermédiaire de son cousin qui réalisait des petits objets en cuir. Bertrand Sauve se met lui-même à fabriquer des sacs, des ceintures en cuir tanné végétal. Il en fait un job d’été alors qu’il suivait une formation technique (en mécanique générale) le reste de l’année. Un avant-goût de révélation pour Bertrand Sauve car c’est quelques années plus tard que son histoire fusionnelle avec le cuir débute vraiment lorsqu’il intègre la Tannerie familiale Roux à Romans. Il quitte effectivement la Société Franco Belge de Fabrication du Combustible où il était en charge de la réception des composants et du contrôle qualité pour s’affairer sur un tout autre matériau : le cuir. « Je me suis très rapidement pris au jeu et je leur ai dit que ça m’intéressait de connaître le matériau » explique Bertrand Sauve. En plus de ses responsabilités de gestion de production et de qualité, il décide alors de vouer des heures entières aux différents ateliers. Il veut tout connaître de la tannerie à tous les stades : de la réception des peaux à leur finition en passant par la teinture, l’essorage, la sèche… Une véritable vocation est née chez l’homme. Sa voie était désormais tracée. Il serai tanneur. « Joël Roux qui avait l’âge d’être mon père m’a transmis la sensibilité du matériau et la passion du métier » lance Bertrand Sauve.

Le cuir l’inspire
L’amoureux du cuir autodidacte évolue, se perfectionne au fil du temps. Il s’enrichit d’expériences. « Rien n’est jamais acquis dans le métier. Un jour, tout peut aller de travers. Le lendemain, les produits peuvent être fantastiques. C’est toujours de la découverte, c’est passionnant. » explique le chef d’entreprise. Débauché par un chasseur de têtes pour le Groupe Salomon qui cherchait un expert cuir, Bertrand Sauve a ajouté des cordes à son arc. Après 15 années dans une entreprise familiale, il découvre le gigantisme des grands groupes. Il travaille avec de nouveaux moyens sur l’utilisation, la mise au point et le développement de tous les produits cuirs Salomon et plus particulièrement de la chaussure de randonnée. Mais l’évènement déterminant du moment, il y a une dizaine d’années, est sa rencontre avec François Arnal puisque après 5 ans passés à Rumilly à la tannerie BCS, Bertrand Sauve reprend la tannerie Arnal au Monastère. « Une rencontre dont je me souviendrai toute ma vie » juge-t’il. La reprise est effective depuis le 11 septembre 2007, date à laquelle Bertrand Sauve a signé pour se fixer en Aveyron. « Je commence à prendre racine en Aveyron, c’est bon signe » s’exclame-t’il. Comme il l’avait souhaité, l’homme est désormais tanneur et chef d’entreprise. Sa ferveur pour le cuir le mène toujours plus loin. Maintenir l’activité de tannerie en Aveyron est devenu son cheval de bataille. Il pense à déménager son deuxième atelier de Normandie, Absire-Sevrey, en Aveyron. Bertrand Sauve offre de belles perspectives au cuir dans le département.

Brèves, les gens ...
Norbert Glemet succède à Maxime Dargegen chez Raynal et Roquelaure

Maxime Dargegen a pris sa retraite. C’est désormais Norbert Glemet qui assure la direction générale de Raynal et Roquelaure.
Plus d'infos

David Bouviala décoré Chevalier de l’Ordre du Mérite
L’ancien chef étoilé de l’Hostellerie du Lévézou à Salles-Curan, David Bouviala, a reçu la médaille de chevalier de l’ordre du mérite. Il a passé 52 ans derrière les fourneaux de l’Hostellerie du Lévézou et a été pendant 20 ans Vice-Président de la CCI de Millau.
Un tailleur de pierre aveyronnais au MOF 2007
Dans le cadre de l’Exposition Nationale du Travail des Meilleurs Ouvriers de France, Yves Saget, tailleur de pierre de Lacombe à Quins, participe au concours des Meilleur Ouvriers de France à Lyon du 8 au 18 novembre 2007. Il y présente son imposante urne qui lui a coûté 8900h de travail.
Béatrice Veyrac-Caunègre Présidente du CJD Aveyron
Béatrice Veyrac-Caunègre, gérante de Soud’Hydro, succède à Emmanuel Valaye à la présidence du Centre des Jeunes Dirigeants de l’Aveyron jusqu’en juin 2009.
Plus d'infos
Roland Morancho Directeur de la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie de Midi-Pyrénées
Roland Morancho, ancien Président de l’INPT (Institut National Polytechnique de Toulouse) succède à Gérard Goma à la direction de la DRRT Midi-Pyrénées.
Plus d'infos
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°22 - Octobre 2007 - Page 4