La lettre de l'économie en Aveyron
Déc. 2009
Numéro 46


Edito

Un axe prometteur

A l’heure où la timide lueur du soleil solsticial caresse Copenhague et marque une fois de plus les limites d’une pensée globale, nous caressons pour notre part l’espoir d’engranger sur notre petit éco-territoire quelques éco-projets… Ironie du sort, une fois de plus, pragmatisme et localisme font avancer les dossiers… De tout petits dossiers certes au regard des grands enjeux débattus sous le ciel danois mais les petits ruisseaux…

Sans vendre la peau (trop rare) de l’ours, 3 à 4 projets extérieurs au département devraient s’implanter en Aveyron en 2010 dans le secteur des éco-activités, principales créatrices d’emplois en ces temps de crise. Notre agence y travaille activement. De plus d’ici fin 2010, ce sont près de 500 000 m² de toitures photovoltaïques agricoles ou industrielles qui devraient conforter notre position de 1er département français en énergies renouvelables. Autre bonne nouvelle (sur une terre qui pourtant continue quotidiennement à subir les outrages de la crise), dans tous les secteurs d’activités industrielles, des entreprises saines affichant pourtant 20 à 30% de baisse de chiffre d’affaires investissent pour préparer la sortie de crise et affirmer un leadership le moment venu. Nous continuerons à accompagner plus que jamais ces initiatives, techniquement et financièrement.

Dans la longue nuit scandinave, les hommes se plaisent à rappeler, le soir du solstice depuis des millénaires, une évidence : le soleil reviendra. N’en doutons pas, il brillera à nouveau, tôt ou tard sur l’entreprise aveyronnaise. Un simple message d’espoir en cette veille de fête. Je profite ainsi de ces quelques lignes pour vous souhaiter un joyeux noël et vous adresser mes meilleurs vœux de santé et de réussite pour 2010.



Arnaud VIALA
Conseiller Général de Vezins
Président d'Aveyron Expansion
Consultez le blog d'Arnaud Viala

 
Au sommaire

A la Une
> L’origine du produit désormais facteur clef dans la décision du consommateur


> Telex de l'économie

Macro économie
> Le marché français des carrosseries, bennes et remorques

Collectivités
> POLLUTEC, le salon des solutions anti-crise ?

> Agenda

Vie des entreprises
> Routage Service, acteur majeur du traitement de courriers et d’expédition de documents du grand Sud Méditerranéen

> Innovation

Entrepreneurs aveyronnais
> Un sportif de haut niveau construit son entreprise, Stéphane Floirac

> Les gens

> Lu pour vous

> Lire les news précédentes

A la Une  

L’origine du produit désormais facteur clef dans la décision du consommateur

Nous évoquions dans notre précédente newsletter les éléments de l’étude « star Carrefour ». Celle-ci révélait que 51% des consommateurs de la grande distribution se décidaient dans leurs achats alimentaires en fonction de l’origine des produits.

Dans une toute nouvelle étude Ifop-Aveyron Expansion qui sera très prochainement présentée dans son intégralité, la tendance se confirme très nettement pour l’ensemble des français et sur l’ensemble des produits. 35% de la population française considère le lieu de fabrication comme le critère le plus important dans l’acte d’achat. Bien sûr il ne s’agit là que d’une déclaration dans le cadre d’un sondage dont la transformation effective en acte d’achat reste aléatoire. Toutefois ce sont 1000 personnes interrogées représentatives de la population française qui font ressortir une évolution très significative des attentes et des comportements. L’origine aveyronnaise quant à elle, évoque spontanément en priorité auprès d’elles la qualité (38%), l’authenticité (27%), un terroir et des produits de terroir (25%) ! Une belle image spontanée qui vient compléter avantageusement les chiffres de notoriété délivrés en 2008 qui nous plaçaient en 16ème position nationale soit un bond de 10 places en 2 ans !

Exposées à des évocations déjà formulées, 89% des personnes interrogées reconnaissent dans l’Aveyron l’authenticité et le savoir-faire, 85% se disent rassurées par l’idée de proximité, 81% considèrent que l’Aveyron évoque un territoire respectueux de l’environnement, 77% que l’Aveyron comme origine est une garantie de qualité.

Si comme le titrait récemment un quotidien aveyronnais « le made in France revient en force sous le sapin » tout paraît converger pour que le made in Aveyron arrive en force dans les caddies.

 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
Ten Quercy-Rouergue, une nouvelle société de transport

Cette nouvelle société de transport ruthénoise, membre d’un réseau indépendant TEN (Trans Europe Network) organise toutes les opérations de transport multimodal et de logistique, localement et partout dans le monde. Une société qui « vient en complément des transporteurs historiques implantés depuis longtemps à Rodez et qu’elle essaiera de faire travailler en priorité » selon Serge Gautheron, gérant de Ten Quercy-Rouergue.
Plus d'infos

Aveyron Expansion, des actions de prospection renforcées fin 2009

Durant l’automne, le service prospection d'Aveyron Expansion a densifié ses actions, avec notamment la couverture de 7 salons professionnels : NATEXPO, EXPANDI, BATIMAT, MARJOLAINE, POLLUTEC, SIMI et ENERGAIA. Une soixantaine de rendez-vous d’affaires y ont été réalisés et 8 projets d’implantations qualifiés y ont été détectés.
La mission Eco-Territoires est par ailleurs entrée dans sa phase active de détection de projets durant cette même période.
Nul doute que plusieurs projets détectés pourront se concrétiser dès 2010.
Plus d'infos

 Lettre de l'économie en Aveyron - n°46 - Décembre 2009 - Page 1

Macro économie - Collectivités


Macro-économie

Le marché français des carrosseries, bennes et remorques

Retournement brutal du marché en 2009, amélioration prévue en 2010
Le chiffre d’affaires des constructeurs français de carrosseries, bennes et remorques aura chuté de 22 % en 2009, estime la société XERFI. Pourtant, début 2008 le secteur était sur une dynamique exceptionnelle. Mais, suite au gel des investissements des transporteurs, industriels et entreprises de BTP, le marché s’est brutalement retourné et nombre d’opérateurs, petits constructeurs ou leaders (tels que Lamberet, Fruehauf ou Lohr), se sont retrouvés en grande difficulté.
Conséquence d’un déstockage massif, l’industrie européenne connaît actuellement un rebond technique dont bénéficient les entreprises du secteur. D’après les prévisions XERFI, l’activité des constructeurs de carrosserie et de remorques se redressera progressivement jusqu’à la fin de l’année 2010. Le chiffre d’affaires du secteur devrait finalement progresser de 10% en 2010.

La concentration du secteur se poursuit
En 2003, le secteur français des bennes et remorques, composé d’une multitude de segments, était encore très atomisé : 258 entreprises de plus de 20 salariés (souvent des PMI spécialisées sur un segment particulier), pour un chiffre d’affaires de moins de 3 milliards d’euros. Entre 2003 et 2007, le nombre d’entreprises a reculé de 10% tandis que les immatriculations et le chiffre d’affaires ne cessaient de progresser. Sur cette période, grâce aux économies d’échelle réalisées, le chiffre d’affaires par salarié a augmenté de 40%. Aujourd’hui, les 18 entreprises de plus de 250 salariés réalisent près de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit la moitié du chiffre d’affaires total des entreprises du secteur. Le mouvement de concentration du secteur devrait se poursuivre.

Des carrossiers leaders en Europe
La France est le deuxième producteur européen de carrosserie industrielle (15% de parts de marché), derrière l’Allemagne (28%) et devant le Royaume-Uni (14%). Les carrossiers français fournissent essentiellement du sur-mesure. Plusieurs des principales entreprises du secteur sont leaders européens sur leurs marchés : Lamberet sur les frigorifiques, Lohr sur les remorques de transport de véhicules, TIM sur la fabrication de cabines, GIFA sur les véhicules sanitaires.

En Aveyron…
En Aveyron, ce secteur représente environ 350 emplois répartis dans une trentaine d’entreprises parmi lesquelles JPM à Naucelle, RCI à Almont-les-Junies et JCD ANDRA BENNES à Villefranche-de-Rouergue.

Source : étude XERFI « Carrosseries, bennes et remorques » – juillet 2009

Pour plus d'infos

 

Agenda économique

 

Les Etats Généraux de l’Industrie le 12 janvier 2010 à Toulouse
Les Etats G énéraux de l’Industrie (EGI), lancés le 15 octobre par Christian Estrosi, Ministre en charge de l’Industrie, ont pour vocation de favoriser l’émergence d’une nouvelle politique industrielle de la France. De nombreux ateliers de réflexion sont menés en Midi-Pyrénées. La phase de proposition se terminera par une journée de synthèse sur les EGI le 12 Janvier à Entiore.

« La formation professionnelle dans les PME » au pôle formation continue CCI Rodez, le 19 janvier
Dans le cadre de ses Petits-Déjeuners, le pôle formation continue de la CCI de Rodez à Bourran organise, le 19 janvier prochain de 8h30 à 10h30, une conférence sur le thème « Comment passer de la formation « contrainte légale » à la formation « levier de développement de l’entreprise ? » Jean-Michel Mathieu, Directeur du Département " Performance de la fonction Formation" du Cabinet Merlane animera la conférence.
Plus d'infos

Nouvel appel à projets « photovoltaïques » en Midi-Pyrénées
Le Fonds Européen de Développement Régional (Feder) lance un nouvel appel à projets photovoltaïques en Midi-Pyrénées. 2 types de projets sont visés : les installations de panneaux intégrés à des bâtiments, pour lesquelles les collectivités locales, les organismes de logement social et les TPE/PME peuvent candidater et les installations de panneaux au sol, pour lesquelles toutes les structures peuvent candidater. Les candidatures sont à remettre auprès de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (Dreal) avant le 15 mars 2010.


Collectivités

POLLUTEC, le salon des solutions anti-crise ?

Comme un préambule au Sommet de Copenhague, le Salon POLLUTEC HORIZONS 2009 s’est déroulé au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte du 1er au 4 décembre derniers. Au fil des éditions (la 24ème en 2009), POLLUTEC s’est progressivement imposé comme l’une des manifestations internationales de référence dans le domaine des solutions industrielles, des technologies et des prestations de services pour l’environnement. Les 1412 exposants, dont plus de 30% d’étrangers venus de 36 pays, ont affiché leurs innovations dans des secteurs tels que les énergies renouvelables, la gestion et la valorisation des déchets, les économies d’énergie, l’éco-construction, …
POLLUTEC s’affiche plus que jamais comme le salon des solutions d’avenir au service des enjeux environnementaux et économiques.
Malgré un contexte économique morose, la fréquentation, avoisinant les 33000 visiteurs (hors exposants), témoigne d’une réelle prise de conscience collective des décideurs, qu’ils soient issus de l’industrie, de la grande distribution ou de collectivités territoriales.

Les élus du Conseil Général de l'Aveyron présents au salon
Une délégation de plusieurs conseillers généraux s’est rendue à POLLUTEC le mardi 1er décembre pour prendre connaissance des solutions et prestations de services en matière de développement durable.
Dans le cadre d’une conférence thématique dénommée « Le monde rural : l’oublié du Grenelle. L’Aveyron comme exception », les Présidents du Conseil Général et d’Aveyron Expansion ont rappelé les défis des territoires ruraux face aux enjeux environnementaux grandissants. Ils se sont également efforcés à démontrer en quoi ces nouvelles préoccupations allaient générer une « nouvelle donne » économique, et les atouts des territoires ruraux, et tout particulièrement de l’Aveyron, pour s’inscrire dans cette « croissance verte ».

Des actions de prospection ciblées
Les services d’Aveyron Expansion ont conduit à POLLUTEC des actions de prospection ciblées auprès d’acteurs économiques du secteur, conjuguées à celles menées dans le cadre de la mission Eco-Territoires. Elles ont débouché sur une vingtaine de rendez-vous d’affaires et sur la qualification de 3 projets et de 4 contacts à suivre.

Pour plus d'infos


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°46 - Décembre 2009 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

Routage Service, acteur majeur du traitement de courriers et d’expédition de documents du grand Sud Méditerranéen

L’entreprise familiale Routage Service est présente à Millau, Vendargues (Montpellier) et Avignon. Son métier : l’envoi en grande quantité de courriers industriels pour le compte de divers donneurs d’ordre (sociétés commerciales, vente par correspondance, institutions, éditeurs, banques, assurances, mutuelles, fédérations, associations…). Mais pas seulement…

Il est effectivement une activité dans laquelle Routage Service, créée en 1975, excelle au vu de son expérience : le routage adressé. Il s’agit du métier historique de l’entreprise née à Millau. « C’est notre fond de commerce : il représente 50% du chiffre d’affaires de l’entreprise » explique Pascal Valladier à la tête de Routage Service. Cela consiste à adresser des mailings aux clients finaux par courrier personnalisé, complété de catalogues, de bons de commande (marketing direct) mais aussi à l’envoi de courriers de gestion : expédition cartes adhérent, relevés de compte, ou convocation à une AG et à l’expédition de revues en envoi presse à une clientèle abonnée. Les sites de Millau et d’Avignon font de la mise sous enveloppe tandis que le site de Vendargues effectue de la mise sous film. L’ensemble des plis sont préparés, triés pour dépôt aux plateformes de courrier de la Poste sur Montpellier et Avignon.

L’autre activité commune aux 3 sites est l’assemblage, le conditionnement et l’expédition en ISA (imprimé sans adresse) : documents publicitaires ou associatifs dont la distribution est assurée par des sociétés comme Mediapost et Adrexo ou distribués par les réseaux propres aux donneurs d’ordre.

La fabrication de revue, appelée façonnage, qui consiste à massicoter, plier, constituer des cahiers et encarter se fait exclusivement à Vendargues. Le site de production héraultais fait notamment de l’encartage piqûre métal sa spécialité.

Le site de Millau a aussi des activités qui lui sont propres. Routage Service a développé sur la zone de Millau Lévézou le stockage, colisage. L’entreprise stocke des documents commerciaux, des PLV, des supports de vente, des gadgets… pour le compte d’autres sociétés. « Une activité importante qui nécessite 1500 places de palettes » exprime Pascal Valladier. Enfin, plus atypique : à Millau, Routage Service travaille pour l’ITVF, Imprimerie du Timbre Valeur Fiduciaire. Elle assure des travaux manuels minutieux pour les services philatéliques de la Poste, elle assemble et conditionne sous film plastique des PAP (prêts à poster), de l’enveloppe classique « Marianne » à l’enveloppe à thème.

Quand bien même la communication se dématérialise, Routage Service avance. Les résultats sont là : l’entreprise réalise 5 millions d’€ de chiffre d’affaires (dont 2,5 à Millau) « quand elle n’en faisait qu’à peine 4 il y a 2 ou 3 ans » dit Pascal Valladier, et ce malgré la conjoncture. Chiffre d’affaires qui correspond à un volume annuel de 60 millions de plis routés, d’assemblage de documents conditionnés et de revues façonnées… Routage Service se modernise pour être plus performante : elle investit 300 à 450 000 € par an dans ses moyens de production. « Et nous allons chercher le boulot » commente le chef d’entreprise. Ce sont 61 salariés dont 27 à Millau, 24 à Vendargues et 10 à Avignon qui œuvrent chaque jour à cette belle performance avec au commande un homme qui a préféré privilégier la localité industrielle aveyronnaise pour la qualité de sa main d’œuvre même si la majorité des donneurs d’ordre du site de Millau se situe dans l’Hérault, et de conserver une organisation autour de 3 sites de production forts de leur savoir-faire et proches de leurs clients.

Pour plus d'infos

 

Innovation : produits, services, marques...
Mathou-Pitchou® la première micro-crèche modulaire bois prête à vivre

La société Mathou du groupe Finadorm met sur le marché la toute première micro-crèche modulable à ossature bois prête à vivre. De 9 à 12 places, cette micro-crèche est totalement conçue et équipée par des spécialistes de la petite enfance, répondant aux exigences du label THPE (Très Haute Performance Energétique), installée en un temps record avec un minimum de nuisances...
Plus d’infos

Le Royal Aubrac affiche son projet de rénovation sur le net

L’imposant Royal Aubrac, ancien sanatorium désormais propriété de Roger Cousty fait peau neuve. Après une phase de déstructuration du bâtiment, les travaux devraient débuter en février 2010, l’objectif étant de reconvertir le Royal Aubrac en Hôtel-Restaurant ouvert toute l’année. Ses chambres seront spacieuses, l’établissement sera assorti de spa, piscine chauffée couverte, salle de sport, salles pour séminaires, mariages… Un projet d’envergue qu’affiche le nouveau site internet du Royal Aubrac http://www.royalaubrac.fr. L’ouverture du site hôtelier au caractère exceptionnel est prévue au printemps 2011. En attendant, les gîtes du bâtiment voisin ont démarré leur activité au printemps dernier et devraient voir en juin prochain l’ouverture d’un restaurant. Quant à la patinoire, elle est opérationnelle depuis mi-novembre et disposera bientôt d’un « point chaud ».

Le cuir, la peau, Millau, un DVD pour la promotion de la filière cuir

Après avoir édité plaquette, site internet et autres supports promotionnels, le collectif millavois du cuir et ses 16 entreprises couvrant toute la gamme des métiers : peausserie, ganterie, maroquinerie, vêtements produit un DVD intitulé « le cuir, la peau, Millau » afin de poursuivre sa promotion de la filière cuir. Edité à 3000 exemplaires, le DVD retrace l’histoire du cuir à Millau avec ses hauts et ses bas face à la concurrence des pays émergents et vous emmène à la rencontre des acteurs actuels de la filière, des passionnés qui veulent faire perdurer leur métier.
Plus d'infos

L’écrin manufacturé 30 stylos de Max Capdebarthes primé

C’est aux côtés des plus grands noms (Cartier, Montblanc, Caran d’Ache, Visconti…) que le créateur maroquinier aveyronnais, Max Capdebarthes s’est vu décerner, le 15 novembre dernier à Etiolles, le 1er prix de l’Accessoire de Bureau pour son écrin manufacturé 30 stylos : prestigieux trophée du Stylographe 2010, magazine de tous les objets d’écriture.
Plus d'infos

La Coutellerie de Nontron du Groupe Forge de Laguiole primée

Dans le cadre des Rencontres du Design, la Coutellerie de Nontron en Dordogne qui a rejoint le groupe Forge de Laguiole en 1992, aujourd’hui dirigé par Thierry Moysset, a reçu le 1er prix des Trophées aquitains de design industriel pour les derniers nés de ses couteaux : une gamme de couverts de table imaginée et conçue par le designer Christian Ghion.
Plus d'infos

  Lettre de l'économie en Aveyron - n°46 - Décembre 2009 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Un sportif de haut niveau construit son entreprise, Stéphane Floirac

Démarche qualité et anticipation sont pour Stéphane Floirac les clefs de l’entreprise. En quelques années, ce jeune ruthénois s’est imposé dans le domaine de la construction de maisons individuelles notamment grâce aux choix qu’il a su faire.

Stéphane Floirac aime attribuer sa réussite professionnelle aux opportunités, aux accidents de la vie, aux rencontres qu’il a faites… mais ça ne suffit pas à faire de lui l’entrepreneur accompli qu’il est aujourd’hui. A 34 ans, il a presque déjà fondé un « empire » même si ce n’est certainement pas le mot qu’il emploierait pour parler du groupe qu'il dirige. Le holding Millenium fédère les sociétés Les Gloriettes à Rodez, Constructions Segonds à Villefranche-de-Rouergue, l’agence immobilière Millenium Patrimoine devenue depuis peu Orpi à Onet-le-Château, le marchand de biens, aménageur et lotisseur Millenium Développement et la franchise Maison Phenix, Millenium Construction. Un ensemble qui compte en tout et pour tout 40 salariés, réalise 12,5 millions d’€ de chiffre d’affaires et affiche des certifications qui témoignent d’une rigueur et d’une qualité chères au jeune dirigeant. Il y a effectivement les leçons qu’il a su tirer de la vie et ce qu’il appelle les opportunités mais c’est aussi et surtout son implication personnelle, celle d’un sportif de haut niveau, qui fait le succès du groupe. Stéphane Floirac a le goût des défis, il aime prendre des risques « tout en étant mesurés » ajoute-t-il « car je ne suis plus tout seul comme dans le cadre d’un sport individuel, j’ai désormais une équipe de 40 personnes ». Si la pratique compétitive de la moto à haut niveau lui a appris l’engagement personnel, l’entreprise elle, lui a appris le collectif. Il s’est découvert un goût pour le management, l’encadrement, l’accompagnement. Il est devenu capitaine d’une équipe, « un capitaine qui n’est rien sans son équipe » précise-t-il. Selon lui, ce sont les hommes qui passent qui font l’histoire d’une entreprise « les accidents de la vie vous rappellant que personne n’est indispensable » explique Stéphane Floirac qui tire toute son humilité de son histoire personnelle.
Le jeune ruthénois qui avait pris 3 années sabbatiques après son BTS action commerciale pour se consacrer à la moto, sa passion, a dû subitement arrêter sa carrière sportive pour des raisons de santé. Il enchaîne alors quelques expériences de commercial dans le Lot et en Aveyron et se lance en 2003 aux côtés de sa mère dans la création d’une agence immobilière, Millenium Patrimoine à Onet-le-Château, « la clef de voûte du Groupe ». L’envie d’aller toujours plus loin et sa rencontre en 2004 avec Monsieur Jany, PDG des Gloriettes, le mènent à la tête de l’entreprise de construction de maisons individuelles en 2005. « C’est sans oublier Joël Pilon, l’ancien PDG des centres Leclerc, mon sponsor dès la première heure, qui s’est porté caution pour moi auprès des banques, lors de la reprise des Gloriettes » se souvient Stéphane Floirac. En 2006, il crée le marchand de bien, Millenium Développement, voué à se développer en 2010, et en 2007 le jeune entrepreneur rachète les Constructions Segonds à Villefranche pour « mailler le territoire » selon ses mots. Les Gloriettes avaient déjà une agence à Rodez et à Saint-Chély d’Apcher. Avec les Constructions Segonds, l’activité de construction de maisons individuelles de Stéphane Floirac est désormais présente dans l’Ouest Aveyron et le Figeacois car le marché de ses sociétés n’excède pas un rayon de 40 kms pour un service de proximité. En mars 2009, avec la franchise Maison Phénix, il a pour objectif d’aborder une autre clientèle. C’est une vraie stratégie qu’a mise en place Stéphane Floirac qui n’ose pourtant s’avancer que lorsque les résultats sont là. Une stratégie qui emploie du monde à l’ouvrage : plus de 80 sous-traitants, soit près de 200 personnes qui construisent 110 maisons par an. Et pas n’importe quelle maison ! Par le biais d’une démarche qualité et de l’anticipation des réglementations à venir en matière d’économie d’énergies, Stéphane Floirac structure ses entreprises et maîtrise ses produits. Les nombreuses certifications NF, HQE… des maisons Gloriettes et Segonds dénotent de la volonté du dirigeant de s’engager. En octobre 2009, était livrée la première maison basse consommation, à Druelle, avant même que toutes réglementations obligent ce type de constructions. Pour Stéphane Floirac, « l’idée est de toujours penser à demain ». Ce qui fait de lui un avant-gardiste. Il fait partie de ceux qui font évoluer une profession. Il traduit son engagement en étant Président du Syndicat Union des Maisons Françaises en Aveyron depuis 2008 et en représentant les jeunes constructeurs (dirigeants de moins de 40 ans) à la Commission Nationale. Deux formations dédiées à la construction de maisons individuelles « conducteur de travaux » et « commercial » ont vu le jour en partie grâce à ce jeune dirigeant qui a d’ailleurs lui-même des difficultés à recruter des commerciaux. Avis aux concernés.

Pour plus d'infos

Brèves, les gens ...
Benoît Quintard succède à Sylvette Hermet à la Présidence de l’association de gestion des marchés de producteurs de pays
Après 20 ans d’engagement, l’initiatrice de la démarche, Sylvette Hermet a décidé de passer la main. C’est Benoît Quintard, producteur fermier à Saint-Félix de Lunel, qui lui succède.
Plus d'infos
Nicolas Lefevere Président 2010 de la JCE
Le Président de la Jeune Chambre Economique de Millau qui était déjà 1er Vice-Président national délégué aux relations internationales, Nicolas Lefevere, sera Président de la JCE nationale en 2010.
Plus d'infos
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°46 - Décembre 2009 - Page 4

LU POUR VOUS

> L’Alimentation des Français – enquête CREDOC
> La diffusion des TIC dans la société française – enquête CREDOC
> Rodez, moteur du renouveau démographique de l’Aveyron – INSEE
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°46 - Décembre 2009 - Page 5