La lettre de l'économie en Aveyron
Déc. 2010
Numéro 56


Edito

Voeux 2011

Chers amis,

Cette lettre, référence de l’actualité économique aveyronnaise, aborde sa 6ème année de parution, elle est pour moi l’occasion de vous adresser tous mes vœux de santé, de bonheur et de réussite pour 2011.

2010 ne figurera évidemment pas dans le palmarès des années prospères au point même de voir des situations de quasi cessation de paiement s’étendre à des états de notre vieux continent. Peu de voyants verts éclairent l’année économique qui s’est écoulée en Aveyron même si notre département s’en tire clairement mieux que les autres sur les fronts du chômage ou des difficultés rencontrées par les entreprises.

L’ancrage et l’innovation seront les clefs d’une reprise. Ils seront également au cœur du débat qui se profile sur le devenir de nos territoires ruraux, sur leur indispensable modernité, sur la recherche d’éléments identitaires forts, sur l’indispensable vitalité de leurs agriculteurs, de tous leurs entrepreneurs, de leurs habitants de tous âges et de toutes conditions.

Je vous souhaite donc une très bonne année 2011 placée sous le signe de l’action, de la mobilisation et de la solidarité et tiens à vous rappeler à cette occasion qu’Aveyron Expansion sera toujours aux côtés de ceux qui privilégient l’initiative et la vitalité.

Arnaud VIALA
Conseiller Général de Vezins
Président d'Aveyron Expansion
Consultez le blog d'Arnaud Viala


Au sommaire

A la Une
> Les nouveaux visages consulaires de l'Aveyron

> Telex de l'économie

Macro-économie
> Le Comptoir Paysan court-circuite la distribution

Collectivités
> L'abattoir : un outil de développement au plus près du territoire

> Agenda

Vie des entreprises
> Société "goutez le plaisir de la légende"

> Innovation

Entrepreneurs aveyronnais
> Laëtis, un expert e-tourisme d’envergure nationale grâce à ses clients aveyronnais !

> Les gens

> Lu pour vous

> Lire les news précédentes


A la Une  

Les nouveaux visages consulaires de l’Aveyron

La fin d’année 2010 a vu le paysage consulaire aveyronnais se transformer presque totalement. De nouvelles équipes sont en place suite aux différentes élections et au départ de Jean Laurens à la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron. C’est l’occasion de recueillir leur vision de l'économie aveyronnaise et d’aborder avec ces nouveaux visages consulaires les axes prioritaires de leur mission. Aveyron Expansion a toujours entretenu des relations étroites avec les Chambres et tout nous porte à croire que celles-ci s'intensifieront dès les premiers mois de l'année.

 

Christine Sahuet, Présidente élue à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Aveyron le 9 novembre dernier, souhaite « construire dans la continuité ». Aux côtés de Nancy Destefanis-Dupin, nouvelle secrétaire générale en place depuis le 2 novembre, elle rappelle que l’Aveyron représente 6580 entreprises artisanales, s’agissant essentiellement de TPE très bien réparties sur l’ensemble du territoire. Seules 6 communes aveyronnaises ne présentent aucune entreprise artisanale. Malgré la crise, l’employabilité artisanale a augmenté de 6% en Aveyron et le taux d’embauche des apprentis au sortir de leur formation est de 80%. Des points forts que la présidente portera à bout de bras dans l’action de promotion de l’artisanat, des métiers et de l’apprentissage. Elle souhaite surfer sur de nouveaux axes : l’innovation, l’ouverture, la formation à distance… sans pour autant rompre avec les piliers d’un artisanat aveyronnais fort de son savoir-faire et de sa tradition. Il s’agit pour cette nouvelle mandature d’être acteur de la réforme et de créer des opportunités, elle croit au territoire aveyronnais avec un « optimisme pragmatique ». La nouvelle équipe attachée à la notion de proximité a pour ambition d’être au plus proche des artisans aveyronnais, de la création à la transmission d’entreprise en passant par toutes les phases de développement. Christine Sahuet apportera également une attention particulière à la formation qui compte déjà 35 cursus du CAP, BEP au Bac Pro dans les 5 secteurs de métiers suivants : métiers de bouche, coiffure/esthétique, mécanique/carrosserie, bâtiment/bois, commerce. De nouvelles sections devraient voir le jour au CTM (Centre Technique des Métiers) dont la restructuration a été initiée lors de la mandature précédente. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Aveyron sera à la fois très présente au niveau local avec les filières d‘excellence et au niveau régional avec la mise en place de l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat. A travers la régionalisation, Christine Sahuet voit une opportunité de mutualiser les moyens pour une action locale optimale. Elle a été élue Présidente de la Commission Nationale Economique et Développement Territorial et compte bien à ce titre œuvrer pour les artisans aveyronnais à l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (APCMA).

Jacques Molières succède à Jean Laurens qui a souhaité se retirer de la présidence de la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron. Son mot d’ordre : lutter contre le pessimisme ambiant car l’Aveyron a les atouts de ses ambitions. Le département –le 1er en agro-industrie de Midi-Pyrénées, rappelons-le– compte plus de 9000 exploitations, près de 15000 salariés soit 13% de la population active, une Surface Agricole Utile totale de près de 540000 hectares soit plus de 60% du territoire. L’agriculture aveyronnaise dont le fer de lance est l’élevage (40% du chiffre d’affaires en production de viande bovine, 18% en production laitière ovine, 15% en production laitière bovine, 15% en production de viande ovine…) et l’industrie agroalimentaire qui en découle apportent une véritable cohérence départementale, de la production -à l’amont- à la transformation -à l’aval-. « Nous pouvons nous féliciter de l’équilibre que génère notre agriculture entre le territoire, l’environnement et des productions largement reconnues sous signes officiels de qualité » explique Jacques Molières. Mais le nouveau président tient à préciser que ce sont avant tout les hommes qui font la véritable force de l’agriculture aveyronnaise. « Des hommes attachés à leur métier, à leur territoire, à leur terroir » indique-t-il. Il est tout de même une ombre au tableau pour le président : la difficulté à renouveler le « vivier » agricole même si d’importants efforts sont faits en la matière. Jacques Molières croit beaucoup aux associations, aux entraides. Il a la volonté de renforcer l’unité professionnelle de l’Aveyron avec « une meilleure cohérence des outils qui traitent de l’agriculture, de l’économie » selon ses mots. Il souhaite redonner de la notoriété à l’acte de production et compte œuvrer pour un meilleur partage de la valeur ajoutée entre production, industrie et grande distribution. Il fera aussi de son cheval de bataille l’amélioration de la productivité agricole et l’aide aux agriculteurs pour une gestion plus rigoureuse de leur exploitation. Pour donner des exemples plus concrets, un schéma d’irrigation vise la mise en place de 700 lacs collinaires sur 10 ans pour sécuriser la notion de production, une étude en cours montre que les exploitations qui réussissent le mieux sont celles qui ont le meilleur équilibre entre le sol et l’élevage… Des actions que souhaite mener Jacques Molières avec passion.

Manuel Cantos à la tête de la liste tout juste élue à la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Aveyron issue de la fusion des CCI de Rodez-Villefranche-Espalion et CCI de Millau-Sud-Aveyron ne saurait pour l’instant s’avancer sur la feuille de route de sa mandature. Mais sans aucune présomption, il peut déjà préciser les priorités dont ses actions feront l’objet : le désenclavement du département –routier et aérien–, « enjeu considérable pour les entreprises aveyronnaises » selon les mots du nouveau président, et le développement de l’offre en formation supérieure. Il s’agit aussi pour Manuel Cantos de réussir la fusion des 2 anciennes CCI en mutualisant les compétences dans le cadre d’une animation territoriale repensée. Il compte bien également s’affirmer au niveau régional pour défendre au mieux l’Aveyron et valoriser le département. « Un département qui peut se prévaloir d’un capital industriel, d’un capital énergétique et d’un capital humain » explique l’ancien Président du Tribunal de Commerce. Après la Haute-Garonne, aucun autre département de la Région ne possède autant d’entreprises de plus de 300 salariés. Le tissu industriel aveyronnais est par ailleurs diversifié : l’agro-industrie reste le secteur fort du département mais d’autres filières pèsent lourd dans l’économie locale, les TIC, la mécanique, le BTP, le bois… L’Aveyron peut aussi afficher près de 15% de la puissance hydroélectrique nationale et est au 1er rang des départements français en terme de production issue d’énergies renouvelables. Au-delà de ces performances, l’Aveyron, 3ème département de Midi-Pyrénées en population, dispose de « collaborateurs (47300 salariés enregistrés) qui ont des valeurs, une culture du travail qui les rend efficaces et performants » selon Manuel Cantos. « Notre département offre une structure de formation très performante avec le plus important Institut de Formation par Alternance (IFA) de Midi-Pyrénées qui compte 396 apprentis post-bac, la seule école d’ingénieurs de la région adossée à une CCI, l’Institut Supérieur de Formation aux Métiers de l’Energie –GIE unique en France dont ERDF détient 49% aux côtés de la CCI–, et une école des métiers de l’animation à la singularité remarquable » précise le président de la CCI investie de longue date dans la formation. La Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Aveyron qui comptabilise 11800 établissements inscrits au registre du commerce (industries, commerces, restaurants…) a plus que jamais l’intention de s’impliquer sur les équipements économiques structurants : l’aéroport de Rodez Marcillac, l’aérodrome de Millau Larzac, les zones d’activités de Sévérac-le-Château et de La Cavalerie, les magasins généraux de la zone d’Arsac, le parking des remparts à Rodez… Ces actions initiées lors des mandatures précédentes seront complétées par la réflexion de l’équipe désormais en place qui devrait déboucher en février prochain sur un séminaire qui permettra à chacun de connaître sa feuille de route.

http://www.cm-aveyron.fr/

http://www.aveyron.chambagri.fr/

http://www.rodez.cci.fr/ - http://www.millau.cci.fr/

 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
L’Aveyron économique 2010 disponible

« L’Aveyron économique 2010 », produit annuellement par Aveyron Expansion dans la collection des études « Repères » est désormais disponible. Cette publication, riche en éléments chiffrés, détaille l’environnement de l’économie aveyronnaise et présente un panorama des principales filières. Vous pouvez télécharger le document à partir du site d’Aveyron Expansion dans la rubrique « Contacts & documents »

Un nouveau chocolatier en Aveyron

Véritable artisan, passionné et expérimenté, Matthieu Clot, qui est basé à Mouret, met son art de la fabrication du chocolat aux services des boulangeries, petites et moyennes surfaces ou particuliers.

Naissance de la Direction Départementale des Finances Publiques de l’Aveyron.

Issue de la fusion des services fiscaux et de la trésorerie générale, la DDFIP a pour objectif d’améliorer l’efficacité du service tout en permettant de faire quelques économies. Ce guichet fiscal unique à destination des particuliers comme des professionnels est basé à Rodez, au 2, place d’Armes.

Masson ouvre grand les fenêtres

Basé sur le parc d’activités de Lioujas, la société Masson qui est spécialisée dans la fabrication de fenêtres en bois s’agrandit. Le chantier d’agrandissement du hangar permettra à la société d’augmenter sa production.
Plus d'infos

Le bio aveyronnais a son guide.

Le bio, ce n’est pas une simple tendance mais un art de vivre. Le guide Vivre et manger bio en Aveyron édité par l’Association pour la Promotion de l’Agriculture Biologique en Aveyron (Apaba) est désormais à disposition de tous ceux pour qui manger sain et local donne du sens à leur vie.
Plus d'infos

Pièces d’Occ, symbole de réussite, progresse encore

Pièces d’Occ, qui est installé sur la Zone Artisanale de Bel-Air a annoncé avoir investi près de 850 000€ afin d’ouvrir un atelier de peintures thermolaquées. Aidée par l’agglomération, le département et la région, la société Pièces d’Occ étoffe donc son champ d’activité.
Plus d'infos

Un bâtiment de 3000 m² à venir pour Prouhèze Paradis Logistique à Campagnac

L’entreprise, accompagnée par Aveyron Expansion et spécialisée dans le transport de marchandises, s’implante à Campagnac. 8 emplois devraient être créés.
Plus d'infos

Floripain prospère

Floripain, entreprise spécialisée dans la production de pain à Saint-Félix-de-Lunel, réaménage son atelier de production bio pour améliorer entre autre les conditions de travail de ses 11 salariés. Cette opération devrait s’accompagner de la création de 2 emplois.

Nouveau matériel pour Point Bâches

Spécialisée dans la fabrication de bâches sur mesure assemblées par soudure, l’entreprise Point Bâches à Rodez va acquérir 2 nouvelles soudeuses, une machine de découpe numérique et un logiciel de production. 2 emplois sont à la clef de cet investissement.

Bientôt d’autres distributeurs de lait cru

La société Direct, créée par Yannick Solignac à Taussac, prévoit d’alimenter services de proximité et collectivités en distributeurs de lait cru au printemps prochain.
Plus d'infos

Najac et Villefranche rejoignent les Grands sites touristiques de Midi-Pyrénées

Les deux bastides emblématiques du Rouergue, Najac et Villefranche, ont officiellement obtenu le label des grands sites de Midi-Pyrénées, après Millau et Conques.
Plus d'infos

VoilenSac et Emil’et un carton récompensés à la 8ème édition du concours Cré’Acc 2010

Les deux jeunes porteurs de projet millavois : Michaël Ladet à la tête de la société Voilensac qui fabrique des sacs en voilerie de bateau et Emilie Corbière, créatrice de mobiliers et bijoux en carton sous le nom d’Emil’et un carton ont respectivement reçu les prix de « seconde vie professionnelle » et de « coup de cœur du jury » du concours Cré’Acc 2010 récompensant les jeunes entreprises innovantes.

Burlat joue la carte de l’éco-territoire

Sur le salon des maires et des collectivités locales, le groupe Burlat affichait dernièrement sa démarche éco-citoyenne et son ancrage sur le territoire aveyronnais. L’entreprise aux métiers de prépresse, impression et distribution est engagée de longue date dans le développement durable par le biais de divers labels et certifications (imprim’vert, PEFC, …). Elle vient de réaliser son bilan carbone et est en cours de certification Iso 14001.
Plus d'infos

Rodez, reconnue « Territoire de commerce équitable »

Lors du dernier salon des maires et des collectivités locales, Rodez a reçu le label de « territoire de commerce équitable » pour ses actions de sensibilisation.

Les DCF et l’IUT de Rodez partenaires pour l’insertion professionnelle
Depuis le 8 décembre dernier, les Dirigeants Commerciaux de France de l’Aveyron et l’IUT de Rodez sont liés par une convention de partenariat dont l’objectif est de faciliter les échanges entre les entreprises et les étudiants.
Sergio Calderon ouvrira sa cave à Laguiole début avril
Le sommelier de Bras, dernièrement consacré par ses pairs, Sergio Calderon, réalise son rêve et ouvrira en avril prochain sa cave, un «lieu de rencontres» au 11 rue du Faubourg à Laguiole.
Cho’pain exporte son pain jusqu’en Asie

L’entreprise de Franck Cazottes, Cho’pain, qui fabrique du pain au Monastère rencontre un large succès notamment grâce à « l’aveyronnais », pain précuit haut de gamme qui s’exporte jusqu’en Chine.
Plus d'infos

Le Conseil Général de l’Aveyron détient désormais 75% de l’aéroport

Le Conseil Général de l’Aveyron est désormais le principal acteur du syndicat mixte de l’aéroport dont Jean-Claude Luche est devenu Président.
Plus d'infos

La Naucelloise récompensée pour la 4ème fois

L’académie du tripou réunie à Tours en novembre dernier a décerné pour la 4ème fois son 1er prix à la Naucelloise.
Plus d'infos

3L Résidence : des locaux commerciaux et des bureaux bientôt disponibles à Bourran

La société Qualit’Immo lance un programme immobilier de qualité à Bourran qui proposera en plus de logements de standing, des locaux commerciaux et des bureaux d’activités labellisés BBC (bâtiment basse consommation).
Plus d'infos

27,5 millions de véhicules pour le Viaduc de Millau

Le désormais fameux édifice aveyronnais inauguré en décembre 2004 qui a franchi le cap des 25 millions de véhicules en juillet dernier affiche un trafic de 27,5 millions de véhicules fin 2010 dont 4,8 millions de véhicules pour la seule année dernière, soit une progression de 1% par rapport à 2009. Pour cette occasion, Frédéric Dune qui a porté jusqu’à aujourd’hui la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau recevait Aveyron Expansion en décembre dernier. En 2010, ce sont 385 000 poids lourds qui ont emprunté le Viaduc de Millau (+4% par rapport à 2009), soit plus de 1000 poids lourds par jour. Une pointe de fréquentation a été enregistrée le 31 juillet avec 62931 passages.
Plus d'infos

 
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°56 - Décembre 2010 - Page 1

Macro économie - Collectivités


Macro-économie

Le Comptoir Paysan "court-circuite" la distribution

A l’heure où les circuits courts sont en pleine effervescence dans le secteur agricole et agro-alimentaire français, il est des initiatives en Aveyron qui font figure d’exemple. La cave coopérative viticole d’Aguessac et la coopérative fruitière de La Cresse ont décidé d’unir leur force pour maintenir l'activité arboricole et viticole dans la Vallée du Tarn et permettre l'installation de jeunes agriculteurs en leur offrant des débouchés.

Avec la création du Comptoir Paysan à Compeyre, les deux coopératives accompagnées depuis 2008 par la Communauté de Communes Millau Grands Causses dans l'élaboration et la mise en œuvre de leur projet souhaitent moderniser leur outil de production et de transformation devenu obsolète, en mutualisant leur fonctionnement. L’espace dédié à la vente de produits locaux et l’espace découverte au sein de la nouvelle structure permettront de promouvoir les produits et les savoir-faire locaux et de maintenir des débouchés pour les producteurs de la Vallée. Une initiative qui favorise sans aucun doute le développement des circuits courts mais qui contribue aussi à l’entretien de l’espace et à l’attractivité touristique du territoire.

Le projet architectural fait l’objet d’une attention particulière quant à son intégration paysagère : bâtiment enterré, toiture en terrasse végétalisée… 1220 m² de bâtiments abriteront des unités de vinification/élevage, embouteillage, conditionnement, stockage/expédition, commercialisation, dégustation et bureaux. Une aire d’accueil extérieure comprendra un parking, des sanitaires, un verger conservatoire et la mise en œuvre d’une scénographie de présentation de la Vallée du Tarn. La maitrise d’ouvrage du bâtiment, qui sera mis à la disposition des porteurs de projets par le biais d’un contrat de crédit-bail d’une durée de 20 ans, est assurée par la Communauté de Communes Millau-Grands-Causses.

Le Comptoir Paysan dont la première pierre a été posée le 14 décembre dernier devrait être opérationnel en juin 2012 et devrait employer à terme trois nouvelles personnes.


Agenda économique

 

AG de l’UMIH le 23 janvier prochain aux Archives Départementales
Le dimanche 23 janvier 2001 à 15h00, l’Union des Métiers et des Industries Hôtelières de l’Aveyron (UMIH) se réunira en Assemblée Générale à l’amphithéâtre des archives départementales, avenue Victor Hugo à Rodez et en profitera pour élire son nouveau bureau.
Plus d'infos

Forum e-marketing Paris 2011 les 25 et 26 janvier prochains
Le palais des congrès, Porte Maillot, à Paris accueillera les 25 et 26 janvier 2011 le forum e-marketing dont la thématique sera « Affirmez votre empreinte digitale ».
Plus d'infos

 


Collectivités

L'abattoir : un outil de developpement au plus près du territoire

Après guerre, en partie parce qu’il était difficile de transporter les animaux sur de grandes distances, les abattoirs publics ou plutôt les tueries particulières étaient très nombreuses.

Dans le Sud Aveyron, de nombreux villages comptaient des tueries d’ovins…

A partir des années 60, les pouvoirs publics soucieux d’améliorer l’hygiène et mieux contrôler l’ensemble de la chaîne, ont encouragé la mise en place d’unités d’abattage plus conséquentes le plus souvent publiques.

C’est ainsi que l’Aveyron s’est doté de grands abattoirs publics qui sont restés en place jusqu’à ces dernières années.

Les exigences en terme de normes, le coût des investissements, les difficultés des usagers ont souvent rendu difficile l’amortissement de telles structures et les collectivités ont décidé soit de déléguer la gestion des abattoirs à des entreprises privées, soit tout simplement de vendre l’outil au secteur privé.

Le seul abattoir public géré par une collectivité sur le département est encore celui de Villefranche-de-Rouergue - celui de Saint-Affrique a fait l’objet d’un partenariat entre la collectivité qui a porté l’investissement et l’a mis par crédit-bail à disposition d’un opérateur privé.

Dans ces deux cas se pose aujourd’hui le problème de l’adaptation aux normes européennes pour bénéficier du classement exigé catégorie 2.

Partout, cette nécessaire adaptation pose le problème de la survie d’abattoirs devenus de véritables outils au service de l’élevage et du secteur agro-alimentaire.

Ces structures ont un réel rayonnement dans leur environnement de proximité permettant les abattages d’urgence, le développement d’unités de découpe industrielle, le développement de petites unités de transformation de viande ou tout simplement la mise en place d’unités de transformation portées par des agriculteurs soucieux de raccourcir les circuits.

Et comment, demain, répondre aux exigences européennes sur « le bien-être animal » sans la mise en place d’unités de proximité évitant les trop longues durées de transport ?

Tous ces éléments plaident pour la mise en place d’une nouvelle génération d’abattoirs de proximité, performants et adaptés techniquement avec sans doute un nouveau partenariat public-privé au service du développement des territoires.

L’Aveyron a souvent été exemplaire en la matière. Les collectivités ont la volonté mais elles ont besoin de partenaires responsables, motivés et décidés à s’impliquer.


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°56 - Décembre 2010 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

Société : « goutez le plaisir de la légende »

Au moment où sur le thème de Roquefort, l’ajout de la marque Président sur les emballages de Roquefort Société est annoncé à l’exportation et fait débat, il convenait de souligner le « retour en pub » de la marque à l’ovale vert en France. Le 9 août dernier, Société créait l’événement en lançant sa nouvelle publicité à la télé. Elle en mesure aujourd’hui les retombées.

Société des Caves a près d’un siècle de publicité à son actif. Dès 1929, elle vantait les mérites du Roquefort dans les biberons des nourrissons. Les Trente Glorieuses voient se succéder films publicitaires en chanson et spots TV animés par Roger Pierre et Jean-Marc Thibault. Ce sont ensuite les fameuses moustaches de Maurice Astruc qui marqueront les esprits. La politique de communication de Société des Caves a toujours été très développée ; elle a permis au Roquefort de traverser les époques et en a fait un emblème fromager.

En 2010, la nouvelle publicité de Société invite à « goûter le plaisir de la légende ! ». Peu de personnes connaissent l’origine des caves de Roquefort Société. C’est la raison pour laquelle dans son dernier spot TV, l’entreprise de renom met en scène le rôle des forces de la nature (terre, eau, air) dans la fabrication du Roquefort Société. On y voit une jeune femme déguster le fromage avec passion et transportée dans l’histoire des caves de Roquefort Société, comme un retour aux sources… « Le tournage de cette publicité a été une vraie aventure : 42h de tournage en 2 jours sur 7 lieux différents. Il a mobilisé de nombreux salariés de Lactalis AOC Roquefort ainsi que des partenaires comme Alice Ricard du réseau des visites de fermes et Mr Guiraud, producteur de lait de brebis dans le rayon » explique Thierry Zurcher, DG de Société des Caves. Cette puissante campagne a engendré 160 millions de contacts et « + de 900 GRP » pour les initiés (Gross Rating Point = indice de pression d'une campagne publicitaire sur une cible définie)! Société, déjà leader sur le segment des persillés avec 6,5 millions d’acheteurs, plus de 3700 tonnes vendues au Libre Service des hypers supers en progression de 4% et une très forte notoriété (86%) améliore encore ses performances grâce à son dernier film publicitaire. « Il est 2 fois plus efficace sur les ventes que le précédent » note Thierry Zurcher. Le libre-service a enregistré +20% de vente de la Cave Saveur Roquefort Société et le rayon coupe ou pré-découpe + 15% de ventes du Roquefort Société 1863 coupe pendant la période de diffusion du film. Ce qui fait de Société la marque n°1 au rayon coupe et libre-service des roqueforts et assimilés. De nouvelles vagues de diffusion sont prévues sur nos écrans à la fin de l’année et début 2011. Pour ceux qui ne verraient pas le spot publicitaire à la télé, ils peuvent y accéder sur le site internet de Société des caves, ainsi qu’au making-of (film qui montre le tournage). Un site qui sera d’ailleurs entièrement rénové pour la fin du premier trimestre 2011 (www.roquefort-societe.fr).

 

Innovation : produits, services, marques...
Lou Truffaïre, un couteau dédié aux Trufficulteurs

Les chercheurs de diamants noirs ont enfin leur outil, un superbe couteau avec grattoir et tranchet (le caveur) existant en version plus simple (le compagnon). Michel et Cédric Delpuech, millavois, ont créé Lou Truffaïre en collaboration avec le coutelier Yves Canitrot de l’atelier l’Ame du Causse.
Plus d'infos

Du pain à toute heure du jour et de la nuit

Les salariés n’ayant pas eu le temps de passer à la boulangerie bénéficient désormais de la bonne idée de l’enseigne Chaudel. Son pain est désormais à disposition dans un simple distributeur à destination des salariés de l’usine viviézoise Umicore.

La Chambre d’agriculture à la page

Après 10 ans de loyaux services, il était temps de refondre le site Internet de la chambre d’agriculture. C’est désormais chose faite et de belle manière sur www.aveyron.chambragri.fr. A noter que la chambre a décidé de dédier un site spécifique au pôle de formation : www.bernussou.aveyron.chambragri.fr
Plus d'infos

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi, une solution au service des salariés.

Se mettre à son compte et fonder son entreprise. Voilà le cap que tous les salariés n’osent franchir. Grâce aux Coopérative d’Activités et d’Emploi (CAE), c’est désormais possible tout en étant accompagné et conseillé. Le principe est simple : le porteur de projet crée son emploi d’entrepreneur-salarié au sein d’une entreprise coopérative qui va assurer sa rémunération et sa protection sociale tout en lui laissant l’autonomie de sa stratégie commerciale.
Plus d'infos

Des maisons à Millau, un hôtel à Villefranche-de-Rouèrgue, j’achète !

Les sud-Aveyronnais ont désormais une édition du monopoly spécialement dédiée à leur pays. Une façon amusante et originale pour les aveyronnais de s’approprier leur territoire. Le jeu est vendu en grande surface au tarif de 45€.

Braley fabrique des briquettes de chauffage à partir de sciure

L’entrepreneur de Bezonnes, Christian Braley, s’est lancé dans la fabrication de briquettes de chauffage à partir de sciure noble, issue de bois non traité et non collé. Ces briquettes de bois compressé peuvent être stockées facilement et ont un fort pouvoir calorifique.
Plus d'infos

Un site internet pour les éleveurs de charolais en Aveyron

Le syndicat aveyronnais des éleveurs charolais liste ses reproducteurs disponibles sur son nouveau site internet dans l’espoir de développer un système de commercialisation en vente directe.
Plus d'infos

Un camion multiservices Andra Campos

La reprise des bennes Andra a permis à l’entrepreneur, Joaquim Campos, de concevoir un camion benne avec une barre de chasse-neige et un bloc de salage, qui a la capacité de gravillonner et de déneiger à fois.

3 nouvelles recettes Sud-Ouest pour Raynal et Roquelaure

L’entreprise capdenacoise, Raynal et Roquelaure a sorti 3 nouvelles recettes : le cassoulet de « Castelnaudary au confit de canard SO », le cassoulet de « Toulouse au porc fermier SO » et le « Petit salé & lentilles cuisinées au porc fermier SO ». Ils sont tous produits avec du porc fermier Label Rouge et du confit de canard IGP.
Plus d'infos

Un nouveau designer pour La Forge de Laguiole : Hilton Mac Connico

La Forge de Laguiole s’est offert le talent du célèbre designer américain, Hilton Mac Connico. Installé en France depuis 1965, il a réalisé des créations pour Yves Saint-Laurent, Hermès…
Plus d'infos

 
 
  Lettre de l'économie en Aveyron - n°56 - Décembre 2010 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Laëtis, un expert e-tourisme d’envergure nationale grâce à ses clients aveyronnais !

Laëtis, entreprise multimedia au service des territoires, nous prouve aujourd’hui que son implantation depuis 1998 en milieu rural à Arvieu n’a pas été un frein à son développement. En témoigne la performance de la SCOP dont les compétences sont aujourd’hui largement reconnues sur le territoire national.

Investir à Arvieu, les métiers du numériques en zone rurale
Depuis ses débuts, Laëtis a toujours été convaincue que les nouvelles technologies devaient permettre à chacun de pouvoir choisir son lieu de vie. « Aujourd’hui peu importe où l’on se situe pourvu qu’internet soit accessible et que l’entreprise ait des compétences concurrentielles » explique Vincent Benoît, gérant de la SCOP. C’est la raison pour laquelle, cette société qui réalise des sites internet et des applications multimédia pour les entreprises et les collectivités a fait le choix de l’Aveyron, cadre propice à la qualité de vie et de travail. « C’est la commune d’Arvieu qui nous a chaleureusement accueilli en 1998 » tient à préciser l’équipe. Depuis, la greffe a pris : Laëtis fait partie du paysage local et le paysage local ne serait sans doute pas ce qu’il est sans Laëtis. C’est une véritable fertilisation croisée qui s’est opérée entre l’entreprise et le territoire, qu’il s’agisse du territoire communal ou départemental, entraînant une vraie dynamique locale.
Un embryon de pépinière numérique commence à naître à Arvieu : à proximité de l’entreprise, la commune a implanté une CyberBase, une médiathèque et un centre de formation à l’informatique pour tous, et une société de production vidéo, Owls Production, s’est récemment installée. L’entreprise Laëtis elle, prévoit d’investir dans une plate-forme de télétravail qui lui permettra de d’échanger avec des gens du monde entier, de manière sécurisée, fluide, tout en limitant les déplacements grâce à l’organisation de téléconférences audio-vidéos.

Des clients nationaux dans le tourisme… grâce à l’exigence des clients aveyronnais
Quant aux premiers clients aveyronnais de Laëtis, ils lui ont permis d’être reconnue ailleurs. L’entreprise de multimédia a acquis de l’expérience et est devenue un expert e-tourisme d’envergure nationale. La SCOP arvieunoise a obtenu un premier prix national en matière d’e-tourisme pour la réalisation du site internet du comité départemental du tourisme de l’Aveyron. Les professionnels du secteur ne s’y trompent pas et saluent à plusieurs reprises les réalisations Laëtis pour les offices de tourisme aveyronnais. C’est une solide compétence qu’a développée l’entreprise au fil du temps. « C’est grâce à l’exigence et à la confiance de nos clients aveyronnais que nous sommes reconnus ici et hors département. Et il est tout naturel pour nous de continuer aujourd’hui à leur faire bénéficier des innovations les plus abouties » raconte Vincent Benoît. La solution web mobile dont a dernièrement bénéficié le CDT de l’Aveyron vient d’être vendue à 2 autres territoires français. En 2009 et 2010, après le Département de l’Aveyron et la Région Midi-Pyrénées, ce sont l’Aude, le territoire de Belfort, le Limousin qui ont accordé leur confiance à Laëtis. Et pour cause, le logiciel Caravelis de gestion de l’information touristique aveyronnaise obtient des résultats uniques en France. Grâce à la mutualisation de l’information, ce logiciel permet la réorganisation des acteurs touristiques locaux où chaque office de tourisme devient un interlocuteur de proximité incontournable pour la promotion touristique.

L’innovation pour maintenir l’activité et se développer
Laëtis a le don d’innover. Elle a développé autour de ses métiers d’aujourd’hui (création et production multimédia, programmation informatique et web marketing) de nouvelles offres qui répondent aux besoins des clients et la rendent toujours plus performante : les reportages multimédia, le web mobile, un outil de diffusion optimale de l’information (Diffusio), des applications on-line pour les entreprises leur permettant par exemple de proposer à leurs clients des outils logiciels facilitant le travail quotidien de conception, vente, réparation…
Ces nouvelles activités ont engendré une hausse du chiffre d’affaires de 10% sur l’exercice en cours.

Le management coopératif pour la performance globale
Laëtis doit aussi beaucoup à son management coopératif. Convaincue qu’une entreprise doit voir son destin fixé par ceux qui y travaillent, elle a choisi le statut de Société Coopérative de Production. Dans ce cadre, elle a adopté des principes de coopération intellectuelle, minimisation hiérarchique, confrontation constructive… dans un intérêt collectif. « Chacun des salariés a une responsabilité propre, une expertise à partager, chacun bien qu’expert d’un domaine, reste polyvalent pour pouvoir remplacer un collègue, s’aérer l’esprit, et lisser la charge de production. Et nous entretenons et mettons en place des lieux formels et informels d’échanges » explique Vincent Benoît. Il n’y a pas de doute, Laëtis fait figure de modèle socio-économique innovant au plus grand bonheur d’Arvieu et de l’Aveyron !

Pour plus d' infos

Brèves, les gens ...
Jean-Claude Luche, Chevalier de la Légion d’honneur
Le Président du Conseil Général de l’Aveyron, Jean-Claude Luche, a été élevé au grade de chevalier dans l’ordre national de la légion d’honneur.
Plus d'infos
La Chambre de commerce et d’industrie de Toulouse a un nouveau président en la personne d’Alain di Crescenzo
PDG d’IGE+XAO, un éditeur de logiciel côté en bourse, le nouveau président est en train de mettre en place ses équipes et sa stratégie en vue d’une année 2011 qu’il veut dynamique et proche des entreprises.
Plus d'infos
Christophe Bertoux à la tête de Marie de Livinhac
Christophe Bertoux a racheté l’entreprise de plats lyophilisés Marie de Livinhac, à Decazeville. Il vient de recruter M. Claude Joulie, ancien directeur industriel de Raynal & Roquelaure.
Plus d'infos
Bruno Kublewski succède à Michel Holweck à la direction de RLD
Michel Holweck, directeur de Régie Linge Service à Decazeville, a fait valoir ses droits à la retraite. Bruno Kublewski lui succède.
Plus d'infos
Emmanuel Cachot succédera à Frédéric Dune à la tête de CEVM
Emmanuel Cachot succédera à Frédéric Dune le 1er avril prochain à la tête de la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau.
Plus d'infos
Catherine Gil passe la main à Eric Mazzetti et Dominique Sérieys
L’association des commerçants du Grand Rodez, Corum, est désormais présidée par Eric Mazzetti et Dominique Sérieys.
Plus d'infos
Thierry Letailleur élu Président de l’IRDI
Le 17 décembre dernier, lors de son assemblée générale, l’Institut Régional de Développement Industriel a élu son nouveau président : Thierry Letailleur.
Plus d'infos
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°56 - Décembre 2010 - Page 4

LU POUR VOUS

> La population des régions et de Midi-Pyrénées en 2040 - INSEE
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°56 - Décembre 2010 - Page 5