La lettre de l'économie en Aveyron
Nov. 2011
Numéro 65


Edito

Candidat naturel

Le renouvellement des concessions des grands barrages nord-aveyronnais est l’occasion de s’arrêter sur le leadership incontestable de l’Aveyron en matière d’énergies renouvelables. L’Aveyron, rappelons-le, assure plus de 10% de la production hydroélectrique nationale, 50% de la production photovoltaïque de Midi-Pyrénées et détient le 2ème parc éolien national. Ses 300 000 hectares de surfaces boisées en grande partie mobilisables en bois énergie contribuent à cette signature verte du 1er département écologique français.

A l’occasion de la réunion de l’atelier des savoir-faire, EDF a pris acte de ce positionnement de la volonté politique et des talents en présence.

Si demain, une initiative significative au plan national devait voir le jour en matière de développement économique, de formation et de sensibilisation liés aux énergies renouvelables… l’Aveyron, plus qu’un candidat « naturel », incarnera la vitrine, le porte drapeau d’un futur immédiat où le développement devra se conjuguer avec la préservation et l’aménagement du territoire.


Arnaud VIALA
Conseiller Général de Vezins
Président d'Aveyron Expansion
Consultez le blog d'Arnaud Viala


Au sommaire

A la Une
> Société Technic’Services double la surface de ses locaux

> Telex de l'économie

Macro-économie
> La filière TIC et l’emploi

Collectivités
> Une première en France : l’atelier des savoir-faire industriels en Aveyron

> Agenda

Vie des entreprises
> Cereg Massif Central au service des zones rurales

> Innovation

Entrepreneurs aveyronnais
> Stéphane Thounens, entrepreneur de métier

> Les gens

> A lire

> Lire les news précédentes

Aveyron Expansion est aussi sur :



A la Une  

Société Technic’Services double la surface de ses locaux

Le 18 novembre dernier, Société Technic’Services, sous-traitant mécanique et aéronautique à Decazeville, inaugurait ses nouveaux locaux de 1300 m² portant la surface globale de l’entreprise à 3000 m². Depuis ses débuts découlant de la reconversion de la sidérurgie à la fin des années 80, STS qui visait à reclasser professionnellement des personnes handicapées « a fait du chemin ».

Michel Mazars, le fondateur de Société Technic’Services, a porté l’entreprise de sous-traitance aéronautique et industrielle jusqu’en 2008. Il a fait, du prestataire de main-d’œuvre au rôle social, un véritable partenaire industriel et technique de grosses entreprises : Bosch, Blanc Aero… et Ratier, à Figeac, très vite devenu son donneur d’ordres majeur. STS a pris la voie de la sous-traitance aéronautique avec notamment la réalisation d’éléments moteurs Airbus, d’éléments d’hélices injectés R.T.M. pour les C130 Hercules et aurait pu s’en arrêter là. Mais cela aurait été sans compter l’arrivée de Stéphan Mazars, le fils de Michel Mazars, à la tête de la PME. Il a déployé, « avec son équipe » précise-t-il, le champ de compétences de l’entreprise permettant ainsi à STS d’être en capacité de répondre à des demandes de secteurs divers.

Si l’entreprise qui persiste dans sa démarche sociale s’est adaptée au contexte économique, grâce à sa pro activité, elle est en mesure d’accompagner des clients dans les domaines de l’automobile, de l’aéronautique mais aussi du spatial, du ferroviaire et de l’éolien. Outre les clients qui sont présents depuis ses débuts, STS travaille désormais pour SNCF, SNECMA… par le biais de sociétés comme MS Composites ou Megamark. Les démarches qualité et la politique d’investissement ont permis une avancée considérable de l’entreprise, certifiée ISO 9001 V 2000 en 2001 et EN 9100 en 2006. En 2009, la décision est prise d’investir 1,4 millions d’€ dans de nouveaux bâtiments et de nouvelles machines. Si bien qu’aujourd’hui ce sont 3000 m² de surfaces opérationnelles dont 120 m² de bureaux, une seconde cabine de peinture, une salle blanche de 160 m² avec une machine de découpe de carbone sec,… qui boostent le développement de STS, passée de 45 salariés en 2009 à 75 à ce jour. Une dizaine d’embauches devrait encore avoir lieu. De quoi assumer avec efficacité les nouveaux marchés remportés sur l’A400M pour la société decazevilloise spécialisée dans la sous-traitance aéronautique, la fabrication composite, la peinture et la maintenance aéronautique ! L’entreprise a également installé sur ses toitures 1600 m² de panneaux photovoltaïques qu’elle loue. Lors de l’inauguration, clients, fournisseurs, partenaires, amis… sont venus nombreux saluer le savoir-faire, la ténacité et le courage de Société Technic’Services.

Pour plus d'infos

 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
Le gantier Causse mis à l’honneur en Chine !

Le gant symbole du chic français fascine la Chine d’aujourd’hui.
La maison Causse présente actuellement et pendant tout l’hiver sa collection de gants 2011 à Hongkong, Shanghai et Pékin, invitée par les prestigieuses boutiques On Pedder.
C’est véritablement l’univers de la maison Causse qui est mis à l’honneur dans chacune des boutiques de luxe multimarques qui consacrent un espace mettant en scène le savoir-faire et la créativité de la maison, à l’aide d’outils de fabrication, de photographies des ateliers, et de gants « collector », et en reconstituant le décor de la boutique de gants Causse du 12 rue de Castiglione à Paris.
Une reconnaissance en Chine pour la maison fondée en 1892 à Millau, fleuron du savoir-faire gantier « made in Aveyron », et signe d’éternelle jeunesse pour celle qui fêtera ses 120 ans en 2012 !
Plus d'infos

L’Aveyron, 1er département écologique de France selon l’hebdomadaire La Vie

L’Aveyron a confirmé sa première place de département écologique selon le classement de l’hebdomadaire La Vie. Le département arrive en tête du palmarès des énergies renouvelables. Les autres critères abordés concernent la qualité de l’eau et de l’air, la gestion des déchets, l’agriculture bio et l’agenda 21.

Un atelier de 5000 m² pour Umicore

Après la vaste opération de dépollution des sols menée par Umicore à Viviez, le leader mondial du zinc prépatiné s’apprête à investir 13 millions d’€ dans la construction d’un atelier destiné à abriter une nouvelle ligne de laquage de 150 mètres de long qui devrait être opérationnelle début 2014.
Plus d'infos

Une nouvelle vie pour le château de Longcol

Anna Gomeni et Philippe Siriex, les nouveaux propriétaires du domaine de Longcol, entre La Fouillade et Monteils, ont redonné vie au château, après six mois de travaux. Ces professionnels de l’hôtellerie comptent bien reconquérir une clientèle laissée à l’abandon. Le 17 décembre prochain, une soirée de gala ouvrira une nouvelle saison. A l’activité d’hôtellerie de luxe, s’ajoute l’organisation de festivités, de séminaires et de réceptions. Un bar est à la disposition des amateurs de cadre raffiné.
Plus d'infos

MJ2 technologies toujours plus loin

MJ2 Technologies, dernièrement présente au congrès Hydro 2011 à Prague, a dépassé le seuil des 20 machines installées, et a livré sa plus grande VLH : la VLH DN 5000 du projet du Seuil de Yenne pour la CNR. Son atelier d’assemblage est pleinement opérationnel et MJ2 Technologies a assuré elle-même l'assemblage et les tests de toutes les machines qu’elle a livrées cette année.
Plus d'infos

Ad Fine nouvelle agence conseil en marketing responsable et ingénierie à la pépinière L’Envol à Millau

Pour Ad Fine, le développement durable est source d’amélioration de la performance de l’entreprise. Agence conseil en marketing responsable et ingénierie, Ad Fine accompagne les entreprises dans l’intégration du développement durable depuis la réflexion stratégique jusqu’à la mise en œuvre d’outils de management environnement-énergie. Avec une approche opérationnelle et transversale, son équipe et ses partenaires mettent à votre service leurs expertises pluridisciplinaires. Ses référentiels : ISO 26000 (responsabilité sociétale des entreprises), ISO 50001 (management de l’énergie), ISO 14001 (management de l’environnement), série ISO 14040 (éco-conception, analyse de cycle de vie), Bilan Carbone®, ISO 9001 (management de la qualité), management global QSE. L’agence propose un guide « Le développement durable dans l’entreprise, l’essentiel ».
Plus d'infos

Aveyron Expansion et des chefs d’entreprise parmi les lycéens


Le 18 novembre dernier, Aveyron Expansion accompagné de Bernard Dalmon (dirigeant de Défi 12), Michel Wolkowitsky (président udotsi, maire de Sylvanès, directeur du centre de rencontres culturelles et musicales de l’Abbaye de Sylvanès et directeur artistique du festival international de musiques sacrées/musiques du monde) et Vincent Benoît (dirigeant de Laetis) étaient à la rencontre des lycéens de Foch à Rodez pour présenter l’économie aveyronnaise et tordre le cou aux idées reçues.
Plus d'infos
Unicor lance les Halles de l’Aveyron à Toulouse

Toulouse devrait bientôt voir fleurir en centre-ville 250 m² de surfaces dédiées aux étals aveyronnais d’Unicor et en périphérie une structure identique aux Halles de l’Aveyron castonétoises.
Plus d'infos

Agrimip Innovation se rapproche de la Région Aquitaine

Le pôle de compétitivité Agrimip Innovation s’appelle désormais Agrimip Sud-Ouest innovation en raison de son rapprochement avec la Région Aquitaine, dessinant ainsi un nouveau territoire d’action.
Plus d'infos

 
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°65 - Novembre 2011 - Page 1

Macro économie - Collectivités


Macro-économie

La filière TIC et l’emploi

Le 7 novembre dernier, le réseau des entreprises TIC Sud Massif Central, Sismic, en partenariat avec le Conseil Général de l’Aveyron et le SMICA organisait, à Laissac, la première édition de Jobs’tic Aveyron, les rencontres de l’emploi et du recrutement informatiques en Aveyron. De nombreuses entreprises emblématiques de la filière TIC en Aveyron étaient au rendez-vous pour rencontrer des candidats à l’emploi.

La récente association, Sismic, qui fédère les acteurs des TIC du Sud Massif Central (Cantal, Lozère, Lot, Aveyron) a pour ambition de développer des actions mutualisées et de rendre visibles les entreprises éloignées des centres de décision d’affaires (Toulouse, Clermont-Ferrand, Montpellier). Le réseau rassemble une dizaine d’entreprises et une trentaine d’adhérents confrontés aux mêmes problématiques : l’isolement, les difficultés de recrutement… quand bien même la filière TIC représente un large poids dans l’économie de ce territoire. En Aveyron, ce ne sont pas moins de 250 établissements qui comptent 2150 emplois et réalisent 250 millions d’€ de chiffre d’affaires. L’année 2010 est notamment marquée par une croissance significative du secteur de l’informatique. Il faut dire que plusieurs entreprises de dimension nationale ou internationale constituent l’armature de la filière TIC en Aveyron : le groupe Inforsud, Sopra Group, RM Ingénierie qui constituent à elles trois un véritable pôle informatique et Actia Sodielec, spécialiste européen des communications hertziennes courte distance. A l’évidence, le cadre de vie aveyronnais offre un environnement attractif favorable au développement des technologies de pointe. En témoigne la présence d’autres entreprises de renom telles que Sefee spécialisée dans les faisceaux électriques et les équipements électroniques ou encore Techmay fabricant d’étiquettes adhésives informatiques.

Le 7 novembre dernier, la plupart de ces entreprises ont répondu « présents » aux rencontres aveyronnaises de l’emploi et du recrutement informatiques. Des entreprises d’autres secteurs comme RAGT ou Unicor étaient également au rendez-vous, pour répondre à leurs besoins de recrutement en matière d’administration informatique. Au total, ce sont une quinzaine de sociétés qui occupaient les stands de la salle des fêtes de Laissac dont Sopra Group, Inforsud Diffusion dirigée par Simon Bretin qui n’est autre que le Président de Sismic, Edokial, C3RB, Laetis, Spi Software… Cette première opération menée par Sismic, sur le modèle de La Mêlée Numérique à Toulouse, est sans aucun doute un succès, tant pour les entreprises que pour les candidats qui ont été mis en relation. Les prochaines actions mutualisées du réseau Sismic devraient concerner le partage de stands sur des salons TIC.

Pour plus d'infos

 


Agenda économique

Le 3ème salon « femmes emplois » le 6 décembre prochain à Onet-le-Château
Après Millau et Saint-Affrique, c’est à Onet-le-Château que se tiendra le 3ème salon dédié à l’emploi des femmes, à la salle des fêtes de 10 à 17h.

SISQA du 8 au 11 décembre au Parc des Expositions de Toulouse
Le 9ème salon de la Qualité Alimentaire de Midi-Pyrénées se tiendra du 8 au 11 décembre prochains, de 10h à 19h au parc des expositions de Toulouse. Le SISQA sera prolongé par un débat sur la cuisine collective le 9 décembre à l’Hôtel de Région.
Plus d'infos

6ème RDV Technique de la PFT Viandes et Salaisons sur le thème des déchets en production viande le 15 décembre à La Roque
De 15h45 à 17h dans les locaux du lycée de La Roque, le 15 décembre prochain, la PFT Viandes et Salaisons organise son 6ème RDV Technique à destination des professionnels, sur le thème des déchets en production viande. Un point règlementaire et technique en matière de traitement et de valorisation des déchets issus de l'activité de transformation et préparation de produits carnés sera proposé. Catherine Marcillaud (Centre Technique de la Viande) et la PFT "Gestion de l'Eau" d'Albi assureront les interventions. Ce sera l'occasion de présenter une méthode novatrice en matière de traitement de déchets gras, la saponification par le biais d'un dispositif nomade ou "pilote de saponication". Ce dispositif développé par les 2 PFT fera l'objet d'une démonstration.
Plus d'infos

50 ans de l’AOC fromage de Laguiole le 21 décembre à Saint-Chély d’Aubrac
La commune de Saint-Chély d’Aubrac accueillera le cinquantenaire de l’AOC du fromage de Laguiole le 21 décembre prochain. Pour cette occasion célébrant la tradition transmise par les buronniers, un site internet dédié au fromage de Laguiole AOP sera lancé.

Collectivités

Une première en France : l’atelier des savoir-faire industriels en Aveyron

Dans la suite de la convention cadre signée en 2010 entre Henri Proglio, Président du groupe EDF et Jean-Claude Luche, Président du Conseil Général de l’Aveyron, visant à favoriser le développement du tissu industriel aveyronnais, EDF, le Conseil Général et Aveyron Expansion co-organisaient le 29 novembre dernier, le premier atelier des savoir-faire industriels en Aveyron, en partenariat avec la CCI de l’Aveyron, la Fédération Départementale du Bâtiment et des Travaux Publics de l’Aveyron et Mecanic Vallée.

L’Aveyron représente 10% de la production hydroélectrique nationale au travers des 16 barrages EDF présents sur le territoire produisant 2400 GWh par an, soit 1,3 fois la consommation résidentielle annuelle du département. Dans le cadre de la maintenance de ces infrastructures, le groupe EDF a régulièrement fait appel à des entreprises locales pour répondre à leurs besoins, qu’il s’agisse de besoins en logistique/fonctions supports, en génie civil/gros œuvre bâtiment, en mécanique/chaudronnerie/tuyauterie, en bâtiment/second œuvre ou dans une moindre mesure en électricité industrielle/automatisme. En 2011, les chantiers EDF ont représenté 6,5 millions d’€ de chiffre d’affaires pour les entreprises aveyronnaises.

L’atelier des savoir-faire industriels en Aveyron qu’a lancé EDF était l’occasion pour EDF et quelques entreprises aveyronnaises de témoigner en binôme de leur collaboration. Ainsi se sont succédés les témoignages des entreprises Badoc (échafaudages, peinture industrielle…), Imbert (travaux sur cordes), GCTS (travaux de génie civil, terrassements, travaux en rivière, déboisement…), MTI (mécanique et travaux industriels) aux côtés de leur maître d’ouvrage respectif du groupe EDF. Jean Comby, directeur délégué EDF production hydroélectrique pour le grand Sud-Ouest, retient de ces collaborations la technicité, la réactivité, le savoir-faire, la tenue des engagements, la sécurité, la connaissances des acteurs EDF, des procédures dont on fait preuve les entreprises aveyronnaises, conditions de réussite indispensables. Cette soirée a également permis à EDF d’aborder le programme de chantiers pour les deux prochaines années dans le domaine de la production hydroélectrique et surtout dans le domaine des énergies renouvelables. Soit un marché de 20 millions d’€ par an notamment pour des entreprises dans le domaine de la mécanique et du génie civil. Pour ce qui concerne l’éolien, il s’agit de l’entretien des pistes, de la maintenance mais aussi de suivis environnementaux. Du côté de l’hydroélectricité, les travaux à venir concernent les vannes, la tuyauterie… Un programme de rénovation et d’embellissement des bâtiments industriels est également prévu. Dans le prolongement de ces tables rondes, les chefs d’entreprises aveyronnaises venus nombreux avaient la possibilité de rencontrer chacun des chargés de marché mécanique, génie civil/revêtement métallique, prestations courantes et bâtiments industriels et tertiaires afin de présenter leur savoir-faire et de connaître les conditions de mise en concurrence. EDF prévoit la création d’une mission de relations Industrielles à Rodez au premier semestre 2012 afin de s’assurer que le tissu industriel aveyronnais est bien au fait des marchés et de ses règles et d’éclairer les entreprises sur les procédures. Jean Comby a annoncé le second atelier des savoir-faire industriels en février 2012. Cette démarche gagnant/gagnant doit permettre aux entreprises du territoire aveyronnais d’accéder aux consultations EDF en Aveyron et à EDF de renforcer le réseau de prestataires locaux…


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°65 - Novembre 2011 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

Cereg Massif Central au service des zones rurales

Cereg Massif Central, bureau d’études, implanté à Rodez, expert dans les domaines de l’eau et de l’environnement en zone rurale, mise sur la proximité. De l’ingénierie en amont à la maîtrise d’œuvre, il accompagne ses clients dans le cadre d’une gestion intégrée et fait de l’environnement, trop souvent subi comme une contrainte, un atout.

Avant la création de Cereg Massif Central en 2008, collectivités et « privés » du triangle Toulouse/Montpellier/Clermont-Ferrand n’avaient d’autres choix, pour répondre à leurs besoins, que de faire appel aux bureaux d’études des métropoles régionales à la culture inévitablement urbaine. La structure ruthénoise, née de l’initiative de Jacques de La Rocque et implantée au cœur de son territoire d’intervention a changé la donne. La culture rurale du fondateur, son expertise dans les domaines de l’eau, de l’agriculture, de l’environnement, de l’urbanisme et son réseau de relations ont donné naissance à une filiale de Cereg ingénierie, complétant ainsi la gamme des champs d’actions du groupe.

M09036_eh_21_Hmax_EpQch_em1

Cereg Massif Central a la particularité de proposer à la fois une ingénierie des projets en amont et la maîtrise d’œuvre en aval. Pour Jacques de La Rocque, ce sont deux métiers complémentaires. « Notre objectif est de faire le lien entre les deux, il s’agit d’une véritable valeur ajoutée » justifie le directeur de Cereg Massif Central. La maîtrise d’œuvre, autrement dit la conception du projet et le suivi des travaux, concerne l’assainissement, l’adduction d’eau potable, l’aménagement de Voirie et Réseaux Divers (VRD) et l’hydraulique. Côté ingénierie, Cereg Massif Central réalise des études environnementales de type dossier réglementaire (études d’impacts, application de la loi sur l’eau…), des études de faisabilité (pour une implantation photovoltaïque ou d’éoliennes par exemple), des études thématiques (assainissement, eau potable, hydraulique urbaine et fluviale) qui peuvent nécessiter une ingénierie particulière. Jacques de La Rocque est un spécialiste de la gestion intégrée des bassins versants. Il croit au développement d’usages en adéquation avec les préoccupations environnementales actuelles. « La force de Cereg Massif Central est de disposer de la technicité nécessaire permettant ces pratiques et de la capacité à accompagner les collectivités en la matière » explique le dirigeant soucieux d’intégrer les projets tant dans l’espace que dans le temps. L’équipe pluridisciplinaire qui compte aujourd’hui 6 salariés dont 5 CDI garantit souplesse et réactivité. L’expertise de haut niveau et de qualité que représente cette petite structure doit permettre, pour Jacques de La Rocque, le développement et l’aménagement du territoire en équilibrant les milieux et les usages. Cereg Massif Central reste ouvert à d’autres champs d’activités comme la métrologie qu’il a mis en place quasiment dès ses débuts, par besoin. « Et pourquoi pas même, plus tard, effectuer de la coopération décentralisée ? Mais seulement après s’être structuré localement. » avance le chef d’entreprise, qui, nous n’en doutons pas, est sur la bonne voie, au vu de la croissance de Cereg Massif Central qui réalise aujourd’hui 320 000 € de chiffre d’affaires. Le bureau d’études a bien cerné son marché -en Aveyron et dans les départements limitrophes-. 70% des clients sont des collectivités ; l’Etat représente 20% et les privés 10%. Le développement des zones d’activités et le choix d’entreprises qui investiguent l’environnement comme levier de croissance restent un potentiel à exploiter.

Pour plus d'infos

Innovation : produits, services, marques...
Une nouvelle coutellerie à Laguiole

Mickaël Coignet a ouvert les portes de sa coutellerie éponyme à Laguiole, le 5 novembre dernier.
Plus d'infos

Le livre Bosch-Rodez

Albert Weitten, directeur du site Bosch de Rodez, a ouvert ses portes à Pierre-Marie Terral et Adélaïde Maisonabe pour la réalisation de leur livre abordant l’histoire, l’économie et la sociologie de Bosch Rodez.

Aubrac TV, web télé de terroir

Aubrac TV, web télé de proximité entièrement dédiée à l’Aubrac, se veut être un outil de promotion touristique et culturel.
Plus d'infos

Grtv, web-tv associative

L’Aveyron a vu naître, il y a quelques mois, une web TV dédiée à la vie aveyronnaise. Jessica Byache et sa collaboratrice parcourent l’Aveyron pour nous livrer des reportages 100% aveyronnais.
Plus d'infos

 
 
  Lettre de l'économie en Aveyron - n°65 - Novembre 2011 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Stéphane Thounens, entrepreneur de métier

Stéphane Thounens, le nouveau dirigeant de Stratagem à Bozouls, leader national de la fabrication de plans de travail, a choisi l’Aveyron pour relever le challenge de la gestion d’une PME industrielle. Issu du monde des services, il a trouvé « le terrain de jeux » qui lui permettra de mettre ses compétences au défi.

Bordeaux, Toulouse, Paris, Lilles, Toulouse, Paris, Bozouls. Voilà comment pourrait se résumer le parcours géographique de Stéphane Thounens dont l’arrivée à Bozouls marque incontestablement une rupture. Comme tout habitant des métropoles régionales qu’il a traversées pourrait le penser « non, l’homme n’est pas venu élever des brebis en Aveyron » ! Il est bel et bien venu relever le challenge de sa vie : celui de la gestion d’une entreprise industrielle. Pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit d’un leader dans son domaine : la fabrication des plans de travail. Stratagem, fondée par Christian Jassin jusqu’alors PDG, réalise 11 millions d’€ de chiffre d’affaires, emploie 60 personnes, produit 2500 mètres linéaires de plans de travail stratifiés par semaine et affiche plus de 250 références. Un succès dû à la créativité de l’entreprise et à la politique d’investissement qui a doté la PME de l’outil de production le plus performant de France.

Pour Stéphane Thounens bien entendu, il ne s’agit pas de tout bouleverser. « On ne change pas une équipe qui gagne » justifie-t-il. Le quadragénaire nouvellement arrivé en Aveyron dispose de bien des atouts pour poursuivre le chemin de la réussite. Son humilité, tout d’abord. Le bordelais d’origine, qui a effectué des études de commerce à Toulouse, puis travaillé à Paris, Lilles, a largement porté le triomphe de Téléperformance, société de services dédiée au centre d’appels. En 1994, il a créé, Téléperformance Grand Sud, à Toulouse, qui comptait à l’époque une dizaine de personnes. En 15 ans, cette entreprise a atteint 2000 personnes et 70 millions d’€ de chiffre d’affaires. Une aventure que Stéphane Thounens qualifie humblement de « très belle histoire ». En 2009, lors de la fusion des Téléperformances en France, celui qui a été nommé « patron de la France » a décidé de quitter le navire (9000 personnes et 300 millions d’€ de chiffre d’affaires) car il a eu le sentiment de « perdre en créativité, en liberté et de ne plus retrouver les valeurs qui avaient porté la création de Téléperformance Grand Sud » selon ses mots. En d’autres termes, il fallait à Stéphane Thounens un nouveau défi. Ce serait le rachat d’une entreprise à condition qu’elle soit dans la région, à taille humaine, de production, rentable et qu’elle ait des valeurs qui lui parlent. Stéphane Thounens veut être fier de ce qu’il produit, à la manière d’un paysan. Il rencontre Christian Jassin en novembre 2010 et la reprise est signée en juillet 2011. Le challenge est plus que jamais présent car l’activité est complètement étrangère au nouveau dirigeant. « C’est à moi de m’habituer à l’entreprise et non le contraire » explique Stéphane Thounens qui passe du temps à tous les postes de l’entreprise pour mieux se l’approprier, des machines au commercial. Il y a Stratagem qui fabrique du sur-mesure pour les petits cuisinistes et Strataform qui produit des grandes séries pour les industriels de la cuisine tels que Schmidt, Lapeyre… Une fois, l’activité de la PME bien apprivoisée, Stéphane Thounens, accompagné pendant 18 mois par Christian Jassin, pourra « mettre de l’huile là où ça coince » dit-il. L’investissement et la créativité resteront les maître-mots de Stratagem. Les compétences et l’expérience en marketing et développement commercial du nouveau PDG permettront d’aborder process de gestion et process de communication afin de gagner des parts de marché. Une véritable valeur ajoutée au savoir-faire de l’entreprise !

Pour plus d' infos

Brèves, les gens ...
Yseulis Costes PDG du groupe 1000mercis
Yseulis Costes, aveyronnaise de 38 ans, à la tête du groupe 1000mercis, spécialisé dans le marketing interactif, qu’elle a fondé en 2000, emploie 200 collaborateurs.
Plus d'infos
Olivier Douzou aux Editions du Rouergue
Olivier Douzou est directeur artistique et directeur éditorial des albums jeunesse aux Editions du Rouergue rachetées par Actes Sud.
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°65 - Novembre 2011 - Page 4

A LIRE

> Economie française : tous les signaux virent au rouge
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°65 - Novembre 2011 - Page 5