La lettre de l'économie en Aveyron
Juin 2012
Numéro 72


Edito

Clair obscur

Dans une conjoncture aux couleurs du ciel de ce curieux été 2012, Aveyron Expansion a tout récemment tenu son conseil d’administration.

Comme en tous lieux, l’Aveyron continue incontestablement à subir les effets de la crise. Son taux de chômage, bien que le plus faible de Midi-Pyrénées, s’établit à 6,7 % à fin 2011, et à l’exception de l’agroalimentaire et des TIC (technologies de l’information et de la communication), toutes les filières traversent, à des degrés divers, des zones de turbulence.

Dans ce contexte pour le moins morose, la machine à générer de l’activité économique n’est pourtant pas arrêtée : l’investissement a progressé en 2011 de 4 % selon les services fiscaux et à titre d’exemple Aveyron Expansion, agence de développement économique du département, a piloté sur la même période, 113 projets endogènes ou exogènes d’investissement (versus 102 en 2010) représentant 38 millions d’euros, près de 300 emplois et ayant mobilisé plus de 5 millions d’euros de subventions des collectivités.

Entre 2011 et 2012, c’est une dizaine de projets d’entreprises extérieures d’ores et déjà implantées sur notre territoire ou désireuses de le faire à court terme dont nous pouvons nous prévaloir. C’est aussi 538 projets de vie en Aveyron émanant d’actifs souhaitant nous rejoindre pour travailler ou reprendre une activité. Enfin, c’est plus d’un millier de références estampillées « Fabriqué en Aveyron » qui marquent bien l’attachement de notre tissu économique à la terre qui l’a engendré. Ce cocktail terroir/art de vivre/activité/environnement trouve plus que jamais sa clientèle et son marché.

La sinistrose n’est pas le style de la « maison Aveyron » et tous ensemble, nous mettons tout en œuvre pour valoriser nos forces y compris les plus insolites… Du clair obscur de la Renaissance ont bien jailli quelques sourires à l’épreuve des siècles !...



Arnaud VIALA
Conseiller Général de Vezins
Président d'Aveyron Expansion
Consultez le blog d'Arnaud Viala


Au sommaire

A la Une
> Promouvoir les offres du territoire : le nouveau défi d’Aveyron Expansion

> Telex de l'économie

Macro-économie
> Le tourisme aveyronnais poursuit sa bonne tenue

Collectivités
> Le parc d’activités Millau Viaduc s’agrandit

> Agenda

Vie des entreprises
> Sophie Cépière, le cœur à l’ouvrage

> Innovation

Entrepreneurs aveyronnais
> Jean-Claude Virenque aux destinées d’Unicor

> Les gens

> A voir

> Lire les news précédentes

Aveyron Expansion est aussi sur :



A la Une  

Promouvoir les offres du territoire : le nouveau défi d’Aveyron Expansion

Aveyron Expansion s’est rendu l’an passé au Salon Provemploi à Paris. Cette année, Aveyron Expansion a fait le choix d’être exposant le 16 octobre prochain à Paris, sur le stand Midi-Pyrénées. Le Grand Rodez sera aux côtés de l'agence de développement économique du département.

Provemploi est un salon qui bénéficie désormais d’une large couverture médiatique nationale avec pour ambition d’informer et d’accompagner les 3 millions de franciliens désireux de s’installer en province. 200 000 d’entre eux quittent chaque année Paris et ce chiffre devrait atteindre les 300 000 en 2030. Ces candidats au départ, à la recherche d’une meilleure qualité de vie (moins de stress, moins de pollution, plus de sécurité en particulier pour leurs enfants), sont majoritairement en quête d’un emploi. Ils peuvent aussi envisager la reprise d’une entreprise. Majoritairement en poste, les visiteurs de ce salon souhaitent concrétiser leur projet rapidement : 83 % le font dans les 12 mois qui viennent.

La participation d'Aveyron Expansion à ce salon répond à deux objectifs : promouvoir l’Aveyron et ses territoires infra-départementaux et faire connaître des offres d’emploi difficiles à pourvoir localement de façon à identifier pour les entreprises des projets de vie enclins à faire le choix de l’Aveyron. Ce peut être aussi bien sûr un moyen de repérer des potentiels porteurs de projet.

A travers sa mission accueil, Aveyron Expansion assure depuis 5 ans, l’accueil opérationnel de nouveaux arrivants sur le territoire et accompagne des entreprises dans leur recherche de main d’œuvre sur des compétences manquantes et dans l’installation de leurs salariés nouvellement recrutés, à travers notamment la problématique de l’emploi du conjoint. Tête de réseau, l’agence s’appuie sur des partenaires publics et privés à l’échelle départementale et des territoires infra-départementaux (professionnels de l’emploi, du logement, syndicats professionnels, entreprises, chambres consulaires, collectivités, …) et développe outils et services dédiés à l’accueil.

Dans le prolongement de ces engagements et de son action au quotidien, Aveyron Expansion souhaite d’ores et déjà identifier des offres d’emploi qui restent sans candidat mais également des offres de reprise. Les profils repérés sur le salon seront bien entendu mis à la disposition des entreprises et les personnes pourront être accompagnées dans leur installation.

Remplissez le questionnaire à retourner par e-mail à accueil@tousenaveyron.com ou par courrier à Aveyron Expansion, 33 avenue Victor Hugo, 12000 Rodez

 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
Le Laboratoire du Haut-Ségala rejoint le groupe qui détient Kaé Cosmétiques et Les Terriennes

L’entreprise aveyronnaise de cosmétiques bio, Laboratoire du Haut Ségala, rejoint un groupe privé à taille humaine qui détient 2 marques de cosmétiques biologiques : Kaé Cosmétiques et Les Terriennes. La direction du laboratoire sera assurée par Gilles Chapeleau qui sera secondé par Jezabel Fortier Serin responsable de fabrication et Sandrine Chenoir responsable du développement commercial.
Plus d'infos

Systèma-formations nouvelle entreprise dédiée aux énergies renouvelables

Thierry Elhadjen a créé son bureau d’études et de formations sur les thèmes suivants : thermique des bâtiments, énergies renouvelables, dessin technique, bureautique, programmation et compétences clés. Il a intégré la CAE (Coopérative Activité Emploi) Cap Coop à Onet-le-Château. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.
Plus d'infos

35 ans pour K + S Kali, producteur de fertilisants

L’entreprise K + S Kali installée sur la zone d’Arsac vient de fêter ses 35 ans. Le producteur de fertilisants agricoles emploie 16 salariés, affiche 13 millions d’€ de chiffre d’affaires et produit 50 000 tonnes de différents types d’engrais.
Plus d'infos

RAGT dans la caravane publicitaire du Tour de France cycliste

5 voitures publicitaires de RAGT Semences sont dans la caravane publicitaire du Tour de France. Le groupe a contractualisé un partenariat de 3 ans avec ASO (Amaury Sport Organisation).
Plus d'infos

Inauguration du nouvel atelier Cros et Delmas

Le 22 juin dernier, à Saint-Georges-de-Luzençon, l’entreprise familiale Cros et Delmas spécialisée dans la conception, la fabrication et l’installation d’ouvrages métalliques pour le bâtiment (garde-corps, escaliers, marquises, pergolas, brise-soleil…) inaugurait son nouvel atelier de 600 m² et la découpe laser tubulaire (la seule en Aveyron) dont elle a fait l’acquisition. Elle compte parmi ses clients de grands promoteurs immobiliers comme Nexity Georges V, le Groupe Carrere ou encore Monne-Decroix. Avec l’embauche dernièrement de 3 personnes dont un dessinateur accompagné par la cellule « Vivre et Travailler » d’Aveyron Expansion, l’effectif de l’entreprise est désormais de 18 salariés. Les produits Cros et Delmas sont agréés « fabriqué en Aveyron ».
Plus d'infos

Agrandissement et modernisation de l’atelier de l’Epi du Rouergue

La boulangerie industrielle de Lioujas, l’Epi du Rouergue a agrandi et modernisé son atelier de 1200m² de fabrication de viennoiseries. Elle compte 242 salariés, affiche 12,5 millions d’€ de chiffre d’affaires, fournit 5 points de vente à Rodez, 3 à Albi et vend son pain sur 130 marchés hebdomadaires de la région.
Plus d'infos

20 ans pour l’Institut de la Pierre

En juin dernier, l’Institut Supérieur de recherche et de Formation aux Métiers de la Pierre, conçu et géré par les Compagnons du devoir fêtait son 20ème anniversaire à Rodez.
Plus d'infos

Snow Engineering à la pépinière d’entreprises Chrysalis

Snow Engineering a rejoint la pépinière d’entreprises Chrysalis à Decazeville. Elle propose aux entreprises des applications de gestion et de commercialisation sur plateforme mobile.
Plus d'infos

Le Comptoir Paysan ouvert depuis peu au Mas de Compeyre

Le Comptoir Paysan soutenu par la Communauté de communes Millau Grands Causses est un lieu de production-vente qui donne une nouvelle dimension à l’arboriculture dans la Vallée du Tarn. Il permet de valoriser les fruits de la Vallée et le vin des Côtes de Millau. Il accueille la chaîne complète de production : vinification, conditionnement, emballage, espace de vente et de dégustation.

C’est reparti pour la boulangerie Chaudel à Firmi

La reprise de l’activité par B2F a permis de sauver 27 des 29 emplois de la boulangerie Chaudel dont le redressement judiciaire avait été prononcé en avril 2011.
Plus d'infos

50 ans pour l’entreprise de transports Combemale

Basée à Sainte-Radegonde, l’entreprise de transports Combemale affiche 50 ans d’expérience dans la messagerie, la palette et l’affrètement. Elle dispose de 24 camions sur un terrain d’1 hectare avec près de 2000 m² couverts. Dès le mois d’août, elle assurera la distribution de 150 palettes par jour pour les Transports Norbert Dentressangle.

Lancement de la Maison de l’Alimentation de l’Aveyron

Le 26 juin dernier, l’AG constitutive de la Maison de l’Alimentation de l’Aveyron signait le lancement d’un dispositif collectif et territorial au service d’une alimentation responsable et durable. Initiée par l’EPLEFPA de La Roque, la Maison de l’Alimentation de l’Aveyron répond à l’appel à projet national 2011 du Programme National de l’Alimentation du Ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. Il s’agit d’un projet pilote expérimental qui porte sur la réalisation d’un guide méthodologique à destination d’autres porteurs de projet de Maison de l’Alimentation. Près de 80 structures et individus sont associés dans cette démarche aveyronnaise dont l’objectif est tant de développer le lien entre les différents acteurs que d’inviter à (re)devenir acteur de son alimentation et de promouvoir une alimentation de proximité et de qualité pour tous. Les thèmes de travail identifiés sont les circuits courts et les circuits de proximité, la santé et le respect de l’environnement, le patrimoine et la culture alimentaire, l’éducation sensibilisation à l’alimentation.

Inauguration du magasin des Vignerons du Vallon

Le 30 juin dernier, la Coopérative des Vignerons du Vallon inaugurait son nouveau magasin de vente à Valady. La cave qui regroupe 38 producteurs commercialisant en moyenne 55 à 60% de la production de l'appellation AOC Marcillac souhaite s’adresser davantage aux touristes. Depuis mai 2011, la coopérative vigneronne accueille déjà les particuliers (capacité : 80 personnes) dans un espace convivial et lumineux pour une découverte de la cave avec dégustation. Désormais le magasin des Vignerons du Vallon en forme de tonneau est ouvert. Moderne et en bois, il s’intègre naturellement dans le paysage. Le bâtiment se veut peu gourmand en énergie, il privilégie la lumière naturelle et l’isolation a bien entendu été optimisée.
Plus d'infos

Financement des entreprises par une levée de fonds

Le 4 juillet dernier, à Aveyron Expansion, se tenait le Forum « financement des entreprises par une levée de fonds ». Cet événement organisé en partenariat avec Midi-Pyrénées Expansion et la Caisse des Dépôts était l’occasion pour de nombreuses entreprises de prendre connaissance des possibilités de financement de leurs projets. Elles ont ainsi pu bénéficier de nombreux conseils sur la façon de présenter son projet et de convaincre un investisseur potentiel à travers les interventions de professionnels aguerris : Paul Berrux, Directeur associé de Multeam et Bruno de Cambiaire, Directeur Général d’Ixo Private Equity. Cette 2ème édition fait suite aux retombées positives de l’opération précédente et se veut préparatoire au Forum Midinvest qui se tiendra à Toulouse Diagora Labège, le 20 novembre prochain.
Plus d'infos

Jama, entreprise spécialisée sur la fourniture de matériel pour la photo animalière

L’idée de Marc Jardel est de répondre aux défis techniques posés par la photographie animalière grâce à ses compétences en électronique. Il fabrique et vend des appareils électroniques comme des barrières infrarouges, des caméras d’œilleton, des barrières laser, des télécommandes radio… Il a finalement investi la panoplie complète du photographe animalier et remporte aujourd’hui un large succès.
Plus d'infos

Larren en partenariat avec Manpower pour le recrutement

Face à une pénurie de main d’œuvre sur le poste de monteur réseau, l’entreprise Larren et Manpower développent ensemble de nouvelles solutions de recrutement comme l’alternance. Des animations sont aussi effectuées dans les Lycées de Rodez (Monteil), d’Aubin et Figeac pour porter à la connaissance des jeunes un métier à fort potentiel. Le site internet de recrutement de l’entreprise d’électricité est repensé pour dénicher les futurs talents. Aujourd’hui, l’entreprise recrute 8 monteurs réseaux dont la formation sera entièrement prise en charge par Manpower.
Plus d'infos

Recrutement au sein du groupe Gaston

Le groupe Gaston, dans le Bassin, spécialisé dans la peinture, les revêtements muraux, le traitement de façade dont l’imperméabilisation notamment, a dernièrement acquis une société spécialisée dans les revêtements de sols. Pour assurer le développement de cette dernière, le groupe recrute 2 soliers et 2 peintres.
Plus d'infos

Un bac pro transport au CFA de la Cazotte à Saint-Affrique

Dès la rentrée prochaine, la CFA de la Cazotte à Saint-Affrique accueillera des élèves en bac pro transport pour répondre à la demande des entreprises du secteur.

L’Udsma appartient au 5ème groupe national des mutuelles

Après fusion avec plusieurs mutuelles départementales, l’Udsma qui a donné naissance à la mutuelle ViaSanté appartient au 5ème groupe national des mutuelles.
Plus d'infos

Aveyron Initiative : une seule et même plateforme d’initiative locale

Les différentes PFIL de l’Aveyron ont fusionné laissant place à la structure Aveyron Initiative.
Plus d'infos

Le pôle Affaires de l’office de tourisme de Millau

L’office de tourisme de Millau propose aux professionnels une offre de prestations complète et coordonne l’ensemble des services pour leur projet incentive, team-building ou autre… : étude personnalisée de projet, accueil sur site et visite de repérage des différentes infrastructures d’accueil, location de salles, prestations techniques et logistiques (aménagement des salles, équipement technique), restauration à la carte, réservations hôtelières, sur demande gestion des transferts depuis Montpellier, Rodez, Toulouse, possibilité d’organisation de navettes entre les espaces de réunion et lieux d’hébergement, organisation de la signalétique extérieure à la ville ou intra muros, organisation de programmes de loisirs, animations de soirées…
Plus d'infos

Projet de Maison de l'Entreprise à Montbazens

L’appel d'offres pour la construction d'un hôtel d'entreprises baptisé La Maison de l'Entreprise, sur la ZA du Fargal, lancé par la commune de Montbazens sera dépouillé le 20 juillet. Les travaux devraient démarrer en septembre prochain et le projet livré au printemps. Il s’agit d’une surface utile de 487 m2 permettant l'accueil de deux entreprises, avec chacune un bureau et un espace d'activités (atelier, stock...) modulable selon les besoins. L'investissement est de 480 k€, hors équipement photovoltaïque.
Plus d'infos

 
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°72 - Juin 2012 - Page 1

Macro économie - Collectivités


Macro-économie

Le tourisme aveyronnais poursuit sa bonne tenue

Malgré une conjoncture en berne et des modes de consommation qui évoluent, le tourisme aveyronnais reste un pan majeur de l’économie aveyronnaise. Entre tourisme vert, tourisme culturel et tourisme gastronomique, l’Aveyron séduit de nombreux français mais aussi de nombreux étrangers qui arrivent notamment par les lignes low cost qui relient le Rouergue à l’Angleterre, l’Irlande, le Portugal et la Belgique. Le département reste une destination à bon rapport qualité/prix, à quelques heures seulement de la foule estivale des côtes méditerranéennes.

Crédit : © T. Lambelin/FAHPA 12

Avec ses 11 199 000 nuitées, ses 360 millions d’€ de chiffre d’affaires et ses 3 000 emplois salariés directs, l’Aveyron maintient le cap. C’est un véritable réseau de professionnels qui couvre le territoire : 226 hôtels et hôtels restaurants, soit 8 300 lits, 182 campings soit 29 900 lits, 22 villages de vacances soit 4 600 lits, 605 restaurants traditionnels dont 6 étoilés Michelin, 115 restaurants de type rapides et 242 cafés. Avec les meublés, les locations labellisées…, le Comité Départemental du Tourisme porte le nombre de lits marchands à près de 61 000 en Aveyron et les lits privatifs sont évalués à plus de 137 000. Soit 198 000 lits au total en capacité d’accueillir touristes français et étrangers. Tous jouent la carte du professionnalisme en s’adaptant à la nouvelle donne territoriale : Viaduc de Millau, lignes low cost… C’est une véritable politique qualité qui est mise en œuvre face aux nouveaux comportements des touristes (rigueur budgétaire, courts séjours, réservations de dernière minute, utilisation d’internet pour réserver). La clientèle française provient surtout de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon fidèles à l’avant-saison pour des raisons de proximité ainsi qu’Ile-de-France, PACA et Rhône-Alpes. La clientèle étrangère qui était surtout fidèle à la haute saison estivale avec une présence belge et britannique plus marquée commence elle aussi à pointer le bout de son nez en avant-saison. En 2011, 78% des touristes ont manifesté une intention de retour, expression de la qualité de l’accueil en Aveyron et de l’intérêt suscité par notre destination.

Source : AG 2012 et site du CDT/Aveyronéco n°4 de la CCI

 


Agenda économique

 

Inauguration de l’exposition sur la Contrefaçon le 17 juillet à Laguiole et permanence de l’INPI le 18 à la mairie d’Espalion sur la protection industrielle
L’INPI (l’Institut National de la Propriété Intellectuelle) inaugure l’exposition sur la Contrefaçon le 17 juillet 2012 au Musée privé du Couteau de Laguiole. A 14h00 aura lieu une conférence débat sur le thème « les indications géographiques dans l’agroalimentaire, une évolution possible pour les produits manufacturés ? » et à 16h00 le vernissage de l’exposition et la destruction de contrefaçons. Le lendemain, le 18 juillet, l’INPI tiendra une permanence à la mairie d’Espalion pour répondre aux questions des créateurs, innovateurs, chefs d’entreprise sur la propriété industrielle (brevet, marques ou dessins et modèles), voire pour accompagner les personnes dans leurs recherches d’antériorité. Les rendez-vous sont à prendre auprès de la CCI Aveyron à Rodez.
Plus d'infos

Appel à projets 2012 « chaleur renouvelable en Midi-Pyrénées »
Avis aux entreprises qui auraient des projets en la matière !
Plus d'infos

Exposition de Jean-Luc Atteleyn aux Haras jusqu’au 30 septembre
Le photographe plasticien Jean-Luc Atteleyn expose ses œuvres inspirées de l’industrie aux Haras de Rodez jusqu’au 30 septembre.
Plus d'infos

Formation RH du CIBC « faire face aux différents entretiens » en septembre en Aveyron
Le CIBC Aveyron propose une journée de formation à l’attention des responsables des Ressources Humaines pour les aider à faire face aux différents entretiens de recrutement, professionnel, annuel, de licenciement... Elle aura lieu le 11 septembre à Decazeville et le 18 à Rodez.
Contacter Ghislaine MARTY au 06 76 70 85 34

Lévézou en bio le dimanche 30 septembre à Salmiech
Lors de cette foire bio, les organisateurs souhaitent faire un focus sur les producteurs locaux. Avis à ceux qui souhaiteraient s’inscrire ! (24 € les 3 mètres) Contactez l’Asso Lévézou en Bio au 06 88 42 10 98.

Cette manifestation se déroule dans le cadre de l’opération « Bio et Local, c’est l’idéal » du 1er au 30 septembre qui vise à promouvoir des initiatives permettant de communiquer sur l’offre locale en produits Bio. Donc si vous souhaitez organiser une visite sur votre ferme, faire une animation sur votre lieu de vente, prévoir une soirée de sensibilisation sur votre commune, intervenir dans une école… Contactez l'Apaba avant le 20 juillet. Sont déjà prévus le rallye bio et la fête du Roquefort bio le 29 septembre à Caplongue, une conférence co-organisée avec Canopée sur « l’investissement des consommateurs au développement de la Bio » et une conférence sur la restauration collective Bio.



Collectivités

Le parc d’activités Millau Viaduc s’agrandit

La zone d’activités Millau Viaduc à vocation industrielle et artisanale a été créée en 1997 en bordure de la départementale D911, à proximité de l’A75. A l’époque bien entendu, elle ne portait pas ce nom, le chef-d’œuvre de Norman Foster n’ayant pas encore vu le jour. Mais l’opportunité du positionnement était déjà toute trouvée. Si bien qu’aujourd’hui Millau Viaduc comme son nom l’indique se situe tout près de l’échangeur et de la barrière de péage de l’ouvrage, offrant par conséquent une accessibilité immédiate à l’A75, axe Nord Sud gratuit (hormis le prix du passage sur le Viaduc) qui dessert les extrémités européennes.

Une première tranche de près de 10 ha est aménagée pour les entreprises locales qui se sentent à l’étroit en centre ville. Une initiative réussie puisqu’elle a permis à de nombreuses entreprises de développer leur activité. En témoigne le passage de 35 à 85 salariés, de 2000 à aujourd’hui, pour la Menuiserie Combes. Les 2 phases d’extension successives de 2006 et 2009 ont répondu aux nouvelles demandes foncières avec l’aménagement de parcelles plus grandes, de 1 000 à 30 000 m². On y retrouve aujourd’hui essentiellement une activité de BTP.
Millau Viaduc labellisée ZIR (Zone d’Intérêt Régional) conjugue qualité environnementale et paysagère et offre de services adaptés aux besoins des entreprises et de leurs salariés. Elle a subi un traitement particulier quant à son intégration paysagère. Le village d’entreprises qu’elle héberge répond aux critères de la norme Haute Qualité Environnementale (utilisation des énergies renouvelables, bâtiment en bois…).

Actuellement, ce sont une quarantaine d’entreprises employant 400 salariés, tous secteurs confondus, qui se partagent le parc d’activités Millau Viaduc dont Albigès (fabricant de bâches), la Mégisserie Richard, le centre de tri, Routage Service, la carrosserie Artières, Pac List (fabricant de pochettes adhésives), Grégoire 12, Auglans BTP, Airmédic (matériels et accessoires pour prestation médical) en cours de construction, Trans Rouergue Manutention (société de transport) en construction également, un projet de blanchisserie industrielle… Seuls 5-6 lots restent à la commercialisation.

Consciente qu’elle n’était pas en mesure aujourd’hui de répondre à une demande de terrain de plus d’1 hectare, la Communauté de Communes Millau Grands Causses, maître d’ouvrage du parc d’activités, a programmé une nouvelle extension, Millau Viaduc 2, en collaboration avec la Communauté de Communes voisine Tarn et Muse. Après étude du dossier par la commission des sites, le nouvel aménagement choisi se situera au nord du parc actuel entre la RD911 et l’A75 sur près de 70 hectares. Il s’inscrira dans la lignée environnementale du parc existant en prenant notamment en compte la préservation du monde agricole. Un syndicat mixte d’aménagement du parc d’activités Millau Viaduc 2 constitué par les 2 communautés de communes verra le jour début juillet. La ZAC (Zone d’Aménagement Concerté), élément structurant majeur pour l’ensemble du bassin économique millavois, devrait être « livrée » mi 2014.

Pour plus d'infos


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°72 - Juin 2012 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

Sophie Cépière, le cœur à l’ouvrage

Sophie Cépière qui a donné son nom à l’entreprise comme l’avait fait sa mère Maryse, a redonné vie à l’activité de création, fabrication, distribution de vêtements en maille haut de gamme en matières 100% naturelles, avec un leitmotiv « fabriquer ici avec amour et passion ».

C’est avant tout grâce au talent de la créatrice, Sophie Cépière et à la préservation d’un savoir-faire, que l’aventure est repartie en 2008. D’abord à Cajarc puis à Maleville par nécessité d’un espace plus adapté. C’est donc sur l’axe Rodez/Montauban, sur la zone de Marcouly, en octobre 2011 que l’entreprise Sophie Cépière a élu domicile. Atelier, bureaux, zone de stockage et magasin de détail ont trouvé leur place pour répondre au développement d’activité de l’entreprise. Sophie Cépière réalise 30% de chiffre d’affaires supplémentaires par saison. La créatrice imagine les modèles, les motifs des tissus et l’équipe traduit ses conceptions. Ce passage du croquis aux vêtements finis ne pourrait se faire sans l’alchimie de l’équipe. Le succès de l’entreprise est là pour Sophie Cépière. Il y a son mari qui maîtrise parfaitement l’usage des métiers à tricoter. Il est capable de reproduire par programmation n’importe quel motif issu de la tête de Sophie. Il y a Jocelyne qui devine les pensées créatives de la styliste. Elle réalise les patrons. Et il y a les 3 couturières aux doigts de fée dont une apprentie. Bientôt l’équipe sera complétée d’une vendeuse qui officiera en magasin. La bonne humeur flotte dans l’air chez Sophie Cépière.

« Depuis l’époque Maryse Cépière, le produit a un petit peu évolué » explique la créatrice. Tous les 6 mois, sort une nouvelle collection de 70 modèles vendus chez 70 clients français, contre 150 vendus chez 2 à 300 clients auparavant. « Nous ne souhaitons pas grossir trop vite » justifie la chef d’entreprise qui dispose pourtant d’une large marge de manœuvre notamment à l’export. La styliste souhaite d’abord habiller toutes les femmes en respectant chaque silhouette et en mettant en valeur leur féminité avec des matières (lin, soie, et laine mérinos) qui proviennent de France ou d’Italie. Ce sont ces matières naturelles qui inspirent Sophie Cépière. Ses pièces qui sont parmi les dernières à être fabriquées en France sont plus qu’un vêtement. Il s’agit d’un état d’esprit auquel adhère une clientèle fidèle. « Le secret pour sortir quelque chose de beau, c’est de fabriquer ici avec amour et passion » livre Sophie Cépière pour qui l’Aveyron est une évidence. Elle envisage d’ailleurs de faire venir ses clients ici afin qu’ils appréhendent au mieux l’environnement qui suscite rigueur et amour du travail bien fait.

Pour plus d'infos (vente en ligne à venir très prochainement)

 

Innovation : produits, services, marques...
Technilat : des mousses pour matelas à base d’huile de tournesol

La société qui produit des matelas et des sommiers à La Primaube depuis bientôt 30 ans met au point un procédé écologique remplaçant le pétrole par l’huile de tournesol pour fabriquer des mousses.
Plus d'infos

Un nouveau carburant pour les véhicules Braley

Il faudra attendre l’automne pour découvrir le nouveau carburant mis au point par la société Braley…
Plus d'infos

Déjeuner aux tripous aux Comptoirs de l’Aveyronie

Les Comptoirs de l’Aveyronie à Espalion qui commercialisent plusieurs produits du terroir aveyronnais lancent un petit déjeuner aux tripous chaque vendredi matin, jour du marché, à partir de 8h30.
Plus d'infos

Une version aveyronnaise du Monopoly

Après une version millavoise du Monopoly en 2010, une édition aveyronnaise verra le jour en septembre prochain grâce à la Jeune Chambre Economique de Rodez.

Une plateforme de coordination pour le développement territorial

La Draaf lance un nouvel outil au service du développement territorial collectif de Midi-Pyrénées : C@rter (coordination des acteurs en réseau des territoires ruraux). Il doit aider à la recherche de collaborations, à l’identification d’experts, de chercheurs afin de favoriser la communication et le partenariat entre les différents réseaux institutionnels, de la recherche et du monde économique.
Plus d'infos

Quoi de neuf chez Raynal et Roquelaure ?

… 2 recettes retravaillées avec des charcuteries 100% pur porc : le Cassoulet pur porc et les Saucisses pur porc aux lentilles et une nouvelle recette de Taboulé aux 5 légumes pour Zapetti.
Plus d'infos

 
 
  Lettre de l'économie en Aveyron - n°72 - Juin 2012 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Jean-Claude Virenque aux destinées d’Unicor

Engagé de longue date, Jean-Claude Virenque, nouveau Président d’Unicor, entend poursuivre son combat pour la valorisation du métier d’agriculteur dans la lignée de ce que la coopérative a déjà réalisé. Il croit plus que tout en l’esprit coopératif.

Pour Jean-Claude Virenque, agriculteur doit être un métier choisi et non subi. « L’agriculteur doit pouvoir décider de l’avenir de son exploitation ! » explique le nouveau Président d’Unicor. A ce titre, l’homme de 48 ans a développé l’exploitation agricole de ses parents à Comps-Lagrandville sous forme sociétaire. Ce qui lui a notamment permis de s’impliquer dans les OPA (Organisation Professionnelle Agricole) comme Unicor, pour la valorisation de cette profession qu’il chérit tant.

Après sa formation au lycée de La Roque, Jean-Claude Virenque s’est très vite investi dans la ferme familiale « ovin lait et engraissement d’agneaux » selon le jargon, comme s’il n’avait jamais été question d’être autrement. « J’ai voulu une note sociale et un partage des risques sur l’exploitation » développe l’agriculteur qui travaille aujourd’hui avec un associé, et depuis peu avec un salarié, pour palier les absences engendrées par ses nouvelles responsabilités.

Le militant s’est engagé petit à petit. Il est d’abord entré au Conseil d’Administration d’Unicor comme censeur en 1995. « Puis je suis devenu administrateur et président de région de ma coop » ajoute Jean-Claude Virenque qui a ensuite assumé la charge du secteur « ovin lait » avant de devenir vice-président d’Unicor sur proposition de son prédécesseur, Bernard Cazals, en 2008. Au vu de son expérience, il était l’homme de la situation pour prendre la relève. Le bureau du Conseil d’Administration, qui l’a encouragé à se présenter à la présidence de la coopérative pour succéder à Bernard Cazals, l’a élu. « Je ne suis pas arrivé là par hasard, je me suis laissé porter par la vague » justifie le nouveau président, dont les implications s’illustrent depuis 15 ans au sein de la coopérative.

En parallèle, depuis 2 mandats, Jean-Claude Virenque est élu à la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron en tant que représentant du monde coopératif. L’esprit de groupe est cher à l’agriculteur qui se plaît à faire la comparaison avec le rugby qu’il a pratiqué pendant de nombreuses années. « Au rugby, chaque poste est important, chacun a sa place. On est tous différents mais à travers la cohésion nous représentons tous la même équipe. L’esprit coopératif, c’est la même chose » selon Jean-Claude Virenque.

Avec cet esprit, le nouveau président compte mettre l’accent sur ce qu’a insufflé son prédécesseur : la constitution d’une filière à part entière, de l’agriculteur au consommateur. La vision de la coopérative va au-delà de la fourniture. La volonté de dupliquer les Halles de l’Aveyron à Toulouse et Paris, le nouveau visage de la Cave de Valady, la contractualisation avec Casino sur la fourniture d’agneaux calibrés qui seront vendus sous la marque Terre et Saveurs… en sont des exemples. Jean-Claude Virenque insiste sur les Halles de l’Aveyron qui sont une vitrine à la fois pour les produits, les adhérents et le territoire. « L’un ne peut pas vivre sans l’autre. C’est ce qui fait la force d’Unicor » justifie-t-il.

L’agriculteur nouvellement élu est favorable à une agriculture performante utilisant des techniques modernes pour plus d’autonomie, à ne pas confondre avec agriculture ultra-intensive. Selon lui, les exploitations doivent pouvoir être autonomes, notamment en matière de ressources fourragères pour résister aux aléas climatiques et à la volatilité des prix des produits agricoles. Il pense aussi que le défi de réponse à la consommation mondiale doit passer par un croisement entre production de qualité et production de masse. « Ce sont autant de réflexions pour lesquelles la coopérative est le modèle qui devrait permettre de trouver un équilibre » conclut Jean-Claude Virenque.

chiffres clés du groupe Unicor

- 650 salariés

- 250 millions d'€ de chiffre d'affaires consolidé

Pour plus d'infos

 

Brèves, les gens ...
Anne-Marie Escoffier Ministre de la décentralisation
La sénatrice de l’Aveyron, Anne-Marie Escoffier, a été nommée Ministre déléguée chargée de la décentralisation, laissant place à son suppléant, Stéphane Mazars, au Sénat.
Valéry Giscard d’Estaing reçoit la médaille du Département
L’ancien Président de la République, Valéry Giscard d’Estaing s’est vu remettre du Président du Conseil Général de l’Aveyron, Jean-Claude Luche, la médaille du Département.
Simone Anglade Chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur
La vice-présidente du Conseil Général de l’Aveyron, conseiller général du canton d’Espalion, a reçu les insignes de Chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur des mains de Valéry Giscard d’Estaing.
Robert Castagnac, Commissaire au redressement productif en Midi-Pyrénées
Robert Castagnac a été nommé Commissaire au redressement productif en Midi-Pyrénées.
Frédéric Roig succède à Jean Puech à la tête de l’AVECC
Frédéric Roig est le nouveau Président de l’Association pour la Valorisation de l’Espace des Causses et Cévennes.
Plus d'infos
Jean Luminet réélu à l’UIMM Midi-Pyrénées
Le président sortant de l'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) Midi-Pyrénées, Jean Luminet, vient d’être réélu à la tête de l’organisme pour une durée de 3 ans.
Marie-France Barthet Présidente du PRES
Marie-France Barthet a été élue Présidente du Pôle Recherche et d’Enseignement Supérieur de l’Université de Toulouse. Elle succède à Gilbert Casamatta.
Mouvements au Lycée La Roque
Noël Boissonade succède à Bernard Garnier à la direction de l’établissement et Fabienne Fabre à Thierry Cartayrade à la direction adjointe.
Plus d'infos
Guillaume Chambert succède à Joël Serin à la tête du SIEDA
Le directeur adjoint, Guillaume Chambert, remplace Joël Serin qui fait valoir ses droits à la retraite, à la direction du Syndicat Intercommunal d’Energies du Département de l’Aveyron.
Plus d'infos
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°72 - Juin 2012 - Page 4

A VOIR

> Facebook : le modèle des effets de réseau
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°72 - Juin 2012 - Page 5