La lettre de l'économie en Aveyron
Sept. 2012
Numéro 74


Edito

A Couteaux tirés

Apposer la marque Laguiole sur un produit "made in Pakistan" ou "made in China" ne peut que heurter l’Aveyronnais de souche ou de cœur et l’amateur de produits sincères.

Déposséder de son nom le village de Laguiole qui, depuis la nuit des temps, le porte fièrement sur son haut plateau ne peut que susciter la révolte.

Laguiole, l’Aubrac, et l’Aveyron tout entier sont ainsi rentrés en résistance.

Les briquets ou les couteaux en plastique "Laguiole" d’origine exotique n’auront jamais raison de l’identité laguiolaise même dans ce monde étrange où le droit des marques écrase dédaigneusement les noms ancestraux que portent nos terres...

Nous avons symboliquement déboulonné le panneau du village... un village qui serait ainsi voué à n’être qu’un faire valoir associé à des produits vides de sens ??...

Dans les combats qui s’annoncent et dans lesquels nos soutiens sont de plus en plus nombreux, notamment en matière de reconnaissance d’un Signe Officiel de Qualité et de dénonciation de pratiques commerciales douteuses, ne nous y trompons pas, il est des plaques de villages qui deviennent des étendards.



Arnaud VIALA
Conseiller Général de Vezins
Président d'Aveyron Expansion
Consultez le blog d'Arnaud Viala


Au sommaire

A la Une
> Lancement d’un pôle bois et reconversion du site « Amarilis » à Entraygues-sur-Truyère

> Telex de l'économie

Macro-économie
> Conjoncture aveyronnaise : « une grande stabilité… dans la morosité »

Collectivités
> Aveyron Expansion au service d’un développement économique territorial et partenarial

> Agenda

Vie des entreprises
> Visite de Guy Maugis, PDG Bosch France, à son site aveyronnais

> Innovation

Entrepreneurs aveyronnais
> Joël Hugonnet et David Chassang, l’alliance gagnante de Fidelem

> Les gens

> A voir

> Lire les news précédentes

Aveyron Expansion est aussi sur :



A la Une  

Lancement d’un pôle bois et reconversion du site « Amarilis » à Entraygues-sur-Truyère

Au début de l’année 2012, avec la fermeture d’Amarilis, Entraygues-sur-Truyère perdait un savoir-faire traditionnel de fabrication de cuisines. Aujourd’hui, des porteurs de projets se positionnent sur les différentes parties du site pour y créer un nouveau pôle dans le domaine du bois.

En janvier 2012, le Nord Aveyron était durement touché avec la fermeture des sites de Valaubrac et Amarilis. 170 salariés se retrouvaient au chômage. Il s’agissait alors d’un point final à une tradition de fabrication industrielle de cuisines dans ce territoire. Dans un contexte économique plus difficile que jamais, les craintes sur l’avenir de ces sites étaient importantes.

Messieurs Ladvie, Montourcy, Servant, Viala et Albespy devant l'ancien bâtiment Amarilis

La Communauté de Communes d’Entraygues a ainsi sollicité les services d’Aveyron Expansion afin de travailler sur des hypothèses de reconversion du site et à l’émergence de projets pouvant se profiler.
Les spécificités du site, ainsi que les savoir-faire des salariés ayant perdu leur emploi, ont rapidement attiré certains acteurs du domaine du bois. Cette filière, dont la majorité des composantes est mise à rude épreuve par la crise actuelle, regorge néanmoins de niches à fort potentiel de développement.

Ce sont aujourd’hui deux projets complémentaires qui vont voir le jour sur le site « Amarilis».

La société Woodway, dont le siège social est basé à Aurillac, est spécialisée dans l’éco-construction et l’agencement intérieur. Son dirigeant, Mr Ladvie, a en effet mis au point un système constructif breveté révolutionnaire, baptisé Batipack. Après un développement particulièrement rapide (puisque la société a été créée en 2009…), la société doit être structurée, avec notamment la séparation des activités mini-cuisines d’un côté et Batipack de l’autre. Le site d’Entraygues est ainsi pressenti pour accueillir les activités d’éco-construction. 6 salariés sont d’ores et déjà en formation à Aurillac. 300 k€ seront investis en matériel de production et 10 créations d’emplois sont attendues dès le démarrage d’activité.

Un projet de fabrication de fermes à connecteurs métal est actuellement étudié afin de compléter le marché local et de développer sur le Grand Sud Ouest. Une société est en cours de création, dont le futur gérant serait le dirigeant aveyronnais Christophe Montourcy. Avec sa société CM Bois & Habitat, il possède une solide connaissance du secteur du bois. Les autres actionnaires seront Mr Lafon (directeur de Gédimat à Aurillac) et Mr Touyre (transporteur dans le Cantal). Les investissements dans les outillages sont évalués à 400 k€. Une SCI a été créée afin d’acquérir les bâtiments dont les aménagements s’élèveront autour de 150 k€. Le projet devrait engendrer la création de 7 emplois nouveaux à court terme. L’activité pourrait démarrer début 2013.

Ancien bâtiment d'Amarilis

Les offres d’achat présentées par les porteurs de projets au mandataire liquidateur ont été acceptées par le Tribunal de Commerce de Meaux. Les actes notariés sont en cours de rédaction.
La Communauté de Communes est par ailleurs propriétaire de certaines parties de bâtiments du site. Elles seront également vendues aux porteurs de projets afin que ces derniers disposent de toute la surface nécessaire à leur développement.

A ces 2 projets, se rajoute un 3ème, artisanal, porté par la société Servant TP déjà basée à Entraygues.

S’appuyant sur le savoir-faire traditionnel de ce site dans le domaine du bois, ces créations d’activités, venant en partie de l’extérieur du département, sont de nature à insuffler un véritable renouveau économique pour le bassin d’Entraygues.

Pour plus d'infos

 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
Sopave inaugurait dernièrement une nouvelle ligne de recyclage

Sopave à Viviez, filiale spécialisée de SITA, elle-même filiale de Suez Environnement, a inauguré, le 26 septembre dernier, sa nouvelle ligne de recyclage de films industriels, bâches agricoles et sacs de collecte usagés en plastique PEbd (polyéthylène basse densité), soutenue par l’Ademe. Cette ligne de recyclage de dernière génération, qui a représenté un investissement de 3,5 M€, permet la production de sacs de collecte 100 % recyclés et de granulés de plastique commercialisés auprès de régénérateurs de plastique. Sopave fait l’objet de lourds investissements : une station de lagunage qui récupère 9000t/an de terre dans les eaux de lavage des bâches soutenue par l’Agence de l’Eau Adour Garonne et d’ici 2015 la modernisation de la 2ème ligne de recyclage, une mise aux normes incendie et l’installation d’une nouvelle machine de fabrication de sacs.
Plus d'infos

La Maison Causse entre dans le giron de Chanel

Le gantier millavois Causse a été racheté par la filiale de Chanel, Paraffection dédiée aux métiers d’art. Il rejoint ainsi les broderies Lesage, le bottier Massaro, le plumassier Lemarié, les chapeaux Michel… à qui Paraffection permet de se développer. L’équipe dirigeante reste en place.
Plus d'infos

Un village aveyronnais dans les grandes surfaces pour promouvoir les produits Jasse Larzou

Depuis mars dernier, le concept marketing du groupe Décembre (Tranchage de la Jasse et société de commercialisation des produits à La Cavalerie) intitulé « le village aveyronnais » se « promène » de grandes surfaces en grandes surfaces pour promouvoir les produits de la marque Jasse Larzou. Un module de promotion des productions salaisonnières en forme de jasse a été réalisé à cet effet ; il permet de présenter 4 à 8 bacs de produits en libre service. Il fait l’objet d’une animation sur site pendant 10 jours avec saucisse grillée, aligot filé… et toute la panoplie aveyronnaise.
Plus d'infos

Blanc Aéro Industrie prépare une extension de ses locaux

La société aveyronnaise Blanc Aéro Industrie (filiale du groupe Lisi Aerospace) spécialisée dans la fabrication de fixations aéronautiques (visserie et boulonnerie de précision et haute résistance), prépare une extension de ses locaux à Villefranche-de-Rouergue : 900 m2 de bâtiments supplémentaires pour améliorer ses flux, la capacité et la productivité de l’entreprise.
Plus d'infos

De La Ballina Industrie a 50 ans

L’entreprise spécialisée dans la fabrication de machines de conditionnement pour la boulangerie et les viennoiseries industrielles à Maleville a fêté ses 50 ans. Elle réalise près de 80% de son chiffre d’affaires à l’export.
Plus d'infos

Le Bassin de Decazeville, site pilote d’observation en Midi-Pyrénées pour le développement des applications spatiales

Dans le cadre du schéma directeur pour le développement des applications spatiales en Midi-Pyrénées, Midi-Pyrénées Expansion a identifié le territoire de Decazeville-Aubin comme territoire pilote pour le développement d’applications satellitaires dans les domaines de la gestion de la collecte des déchets, de la gestion et prévention des risques en matière de surveillance des mouvements de terrain, de la gestion et de la prévention des risques naturels en matière de gestion des crues et de l’e-santé (maintien à domicile, dépendance, mobilité personnelle).

La salaisonnerie Linard s’agrandit à Lanuéjouls

Les salaisons Linard à Lanuéjouls investissent 700000€ pour agrandir leur bâtiment et installer deux nouveaux séchoirs qui permettront de conforter la qualité des produits.

FIA fête ses 50 ans

FIA (Fournitures Industrielles et Automobiles) à Rodez, entré dans le giron du groupe AD, est le fleuron aveyronnais de la distribution de pièces détachées automobiles. Elle réalise 37 millions d’€ de chiffre d’affaires et emploie 237 collaborateurs. Pour fêter ses 50 ans, FIA a organisé un salon professionnel auquel ont été conviés tous ses clients qui ont découvert le meilleur des produits des fournisseurs du réseau AD FIA.

RCI a inauguré son agrandissement à Almont-les-Junies

La journée portes ouvertes en septembre dernier de RCI, fabricant de bennes et carrosseries industrielles, était aussi l’occasion d’inaugurer les 2000 m² d’agrandissement destinés à abriter un magasin et un atelier de montage. Ce nouveau bâtiment a fait l’objet d’un investissement d’1 million d’€.
Plus d'infos

Hydropièces a investi dans une nouvelle machine

Hydropièces spécialisée dans la vente et la réparation de matériel hydraulique a investi dans une nouvelle machine à commande numérique d’usinage de joints d’étanchéité qui devrait permettre à l’entreprise d’augmenter sa production de joints de 50%.
Plus d'infos

Verrerie décorative pour la miroiterie Vinel

La miroiterie Vinel continue à assurer la verrerie de bâtiment au niveau local mais développe aussi une activité de miroiterie d’art pour se démarquer de la concurrence et valoriser les savoir-faire de l’entreprise. Ainsi la miroiterie fabrique des vitrages de portes, de fenêtres… décorés. Technique de sablage et impression numérique sur verre permettent de créer des motifs que Jean-François Martin à la tête de l’entreprise a déposé à l’INPI. Il développe un partenariat avec son voisin Castes Industrie à Villefranche-de-Rouergue.

Midinvest 2012 : 52 candidatures

Après le succès des forums techniques organisés dans les départements pour mobiliser les entreprises en recherche de financement, la prochaine édition de Midinvest, événement incontournable du financement des PME, s’annonce cette année encore prometteuse. La mobilisation régionale a généré 52 candidatures dans de nombreux domaines.
Plus d'infos

Quoi de neuf dans le Carladez ?

L’association Trait d’Union a décidé de renforcer et de développer les liens entre les entreprises locales, les emplois et le territoire en s’engageant dans un projet de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences (GTEC) du Carladez. Au programme : diagnostic sur les besoins humains des 180 entreprises, développement de l’anticipation sur l’emploi et les compétences, …
L’association Trait d’Union accueille également les réunions d’information sur le dispositif couveuse du Carladez de 14h à 16h les 18 octobre, 22 novembre et 20 décembre dédiées aux futurs créateurs d’entreprise (www.couveuse.net).

 
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°74 - Septembre 2012 - Page 1

Macro économie - Collectivités


Macro-économie

Conjoncture aveyronnaise : « une grande stabilité… dans la morosité »

Philippe Saigne-Vialleix, directeur départemental de la Banque de France, nous livre les traits d’une conjoncture aveyronnaise en proie à la morosité, comme au niveau national.

Rappelons que… la Banque de France est la banque centrale française, 2ème actionnaire de la Banque Centrale Européenne. Il s’agit d’une Société Anonyme dont les actions sont détenues par l’Etat mais qui depuis 1993 est indépendante. Elle fait partie du Système Européen de Banques Centrales, lui aussi indépendant, ce qui assure l’indépendance de la politique monétaire dont l’objectif est d’assurer la stabilité des prix. Les décisions sont prises à Francfort par le Conseil des Gouverneurs et sont mises en application par principe de subsidiarité dans les pays de la zone euro par les banques centrales nationales. « Autrement dit, nous devons faire en sorte que le système financier fonctionne le mieux possible et que la monnaie soit un facilitateur de fonctionnement. En pratique, nous devons donc avoir des taux de financement les plus bas possibles mais compatibles avec l’objectif d’inflation inférieur en tendances à 2% » explique Philippe Saigne-Vialleix, directeur de la Banque de France de Rodez. Il tient d’ailleurs à rappeler que l’euro est une monnaie très saine et que la crise est une crise financière, économique, des dettes souveraines et non une crise de l’euro comme il est trop souvent dit.

Il existe une succursale de la Banque de France par département. Celle de Rodez comprend 3 services : un service de caisse, un service des particuliers et un service des entreprises. Le service de caisse approvisionne l’économie en billets et assure la bonne qualité de la circulation fiduciaire. Le service des particuliers assure le traitement du surendettement des particuliers, le secrétariat de la Commission de Surendettement, l’application de la loi du droit au compte et anime un guichet d’information sur les pratiques bancaires. Le service des entreprises effectue des enquêtes de conjoncture les 2 premiers jours ouvrés de chaque mois afin que les décisions de politique monétaire soient en prise directe avec la conjoncture. Le service des entreprises étudie également la capacité des entreprises à faire face à leurs engagements financiers. « Dans ce cadre, nous attribuons des cotations aux entreprises utiles pour la mise en œuvre de la politique monétaire et pour notre mission de surveillance du système financier » explique Philippe Saigne Vialleix.

Philippe Saigne Vialleix, Directeur départemental de la Banque de France

Le directeur de la Banque de France était donc naturellement bien placé pour nous parler de la conjoncture aveyronnaise. Elle s’inscrit dans la tendance nationale de « grande stabilité dans la morosité » (la Banque de France prévoit au plan national -0,1% d’évolution du PIB au 3ème trimestre après 3 trimestres de stabilité) en raison de son ouverture aux marchés étrangers.

Dans l’industrie, le poids de l’agroalimentaire apporte toutefois des nuances avec un effet de crise atténué. L’industrie agroalimentaire sauvegarde globalement ses volumes mais éprouve des difficultés en raison du renchérissement des matières premières. Dans le secteur aéronautique, le carnet de commandes des entreprises est bien rempli ; les donneurs d’ordres sont d’une grande exigence sur la qualité et les délais de production mais aussi sur la solidité des structures financières des sous-traitants. La filière automobile dominante dans la mécanique aveyronnaise connaît une diminution des cadences et par conséquent une réduction du recours à l’emploi intérimaire, mais un palier semble être atteint et il ne devrait pas y avoir de nouvelle baisse d’activité d’ici l’année prochaine. L’industrie de fabrication de produits haut de gamme et de luxe emploie globalement assez peu de salariés mais bénéficie d’une demande très dynamique.

En ce qui concerne les services, les transports routiers de marchandises font face à une baisse d’activité tandis que la concurrence engendre une réduction des marges et une fragilisation des trésoreries. La saison estivale a été décevante dans les hôtels restaurants.

Des difficultés sont observées dans le petit commerce, notamment pour l’équipement de la maison et de la personne.

Dans le secteur du BTP, il en est de même surtout pour les travaux publics et le gros œuvre en raison du peu d’appels d’offre, et donc de carnets de commandes très peu fournis. Une baisse des crédits nouveaux pour l’habitat est constatée depuis plusieurs mois.

« Quel que soit le secteur d’activité, les entreprises qui investissent, qui innovent sont celles qui résistent le mieux à la crise et qui arrivent même à se développer » remarque le directeur de la Banque de France. Ironie du sort : la prise de risque s’avère être un levier économique alors que les défaillances d’entreprises sont, comme aux plans national et régional, en augmentation en Aveyron. Elles touchent plus particulièrement les toutes petites entreprises, notamment dans le bâtiment. Le taux de défaillance d’entreprises de l’Aveyron reste toutefois très faible. Philippe Saigne-Vialleix insiste à ce propos sur la nécessité d’anticiper les difficultés et de solliciter le plus tôt possible tous les partenaires susceptibles de soutenir l’entreprise.

Il rappelle que la Banque de France, institution indépendante, neutre et donc totalement objective, a une expertise financière qu’elle met au service des entreprises pour éclairer leur avenir : GEODE www.expertise-geode.fr est un partenariat avec le chef d’entreprise pour un diagnostic financier mais aussi pour l’aider au pilotage, anticiper, simuler le comportement de son entreprise. L’analyste GEODE évalue le potentiel de l’entreprise par un diagnostic économique et financier et par son positionnement dans son secteur d’activité, il élabore ensuite avec le chef d’entreprise des scenarii prévisionnels pour mieux piloter la mise en œuvre de ses projets. Le partenariat GEODE peut être pluriannuel pour un véritable accompagnement du chef d’entreprise dans la mise en œuvre de ses choix stratégiques.

Pour plus d'infos

 


Agenda économique

 

Retrouvez Aveyron Expansion sur le salon Provemploi à Paris le 16 octobre prochain
Dans le cadre de sa mission Vivre et Travailler en Aveyron, Aveyron Expansion sera exposant sur le stand de Midi-Pyrénées, le 16 octobre prochain, au Salon Provemploi, à Paris, à la rencontre de franciliens qui souhaitent faire le choix d’une meilleure qualité de vie. Des offres d’emploi difficiles à pourvoir localement leurs seront présentées.
Plus d'infos

La semaine des métiers et de l’économie locale du 15 au 19 octobre
La GTEC (Gestion Territoriale des Emplois et compétences) Ouest Aveyron organise du 15 au 19 octobre prochains la semaine des métiers et de l’économie locale pour faire connaître à la population le tissu économique du territoire et ses métiers. Au programme : visites d’entreprises, conférences des entreprises dans les collèges, portes ouvertes à la pépinière Chrysalis…
Plus d'infos

Rencontres de la dynamique économique le 25 octobre prochain à Onet-le-Château
La 12ème édition des rencontres de la dynamique économique se tiendra le 25 octobre prochain à Onet-le-Château autour du thème « la puissance des marques et des labels » avec l’intervention de Georges-Henri Bousquet, DG de l’agence parisienne Business, 1ère agence TV de France aujourd’hui. Un exemple de co-branding Forge de Laguiole sera mis à l’honneur.

La Semaine de l’Emploi en Aveyron du 22 au 25 octobre
Pôle emploi Midi-Pyrénées organise la première édition de la Semaine de l’Emploi en Aveyron du 22 au 25 octobre. Le 22 et 23 octobre, métiers de l’agroalimentaire et méthode de recrutement par stimulation seront abordés à Millau. Le 25, à Sébazac aura lieu un forum de l’apprentissage et des emplois de l’administration. Puis les lycées de Decazeville, d’Aubin (bois et habitat) et Savignac de Villefranche-de-Rouergue recevront le directeur territorial de Pôle Emploi pour une action de sensibilisation au marché de l’emploi.

Formation BGE « Création ou reprise d’entreprise » du 8 novembre au 11 décembre à Millau
BGE Aveyron propose une formation aux personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise artisanale, d’un commerce ou d’une petite entreprise de services pour les aider à construire leurs projets et acquérir les compétences de base d’un chef d’entreprise. Une réunion d’information aura lieu le 23 octobre à 14h à Millau, 4 rue de la Mégisserie. Les candidatures sont à poser avant le 5 novembre.
Plus d'infos



Collectivités

Aveyron Expansion au service d’un développement économique territorial et partenarial

Le 28 septembre dernier, Aveyron Expansion tenait son Assemblée Générale. C’était l’occasion, comme chaque année, de faire un point sur l’activité de l’agence de développement économique du département mais aussi de confirmer ses nouvelles missions territoriales et de définir le cadre d’action et d’intervention partenarial d’Aveyron Expansion et de la CCI de l’Aveyron pour plus de lisibilité auprès des divers acteurs économiques.

Rapport d’activité
En 2011, Aveyron Expansion, service associé du Conseil Général de l’Aveyron, a piloté 113 projets d’entreprise représentant au total 38,12 M€ d’investissements, 292 emplois et 5238 K€ de subventions de collectivités. Ces 113 projets concernent :
- 100 entreprises aveyronnaises de moins de 10 salariés pour l’essentiel, agroalimentaires, des filières bois et mécanique qui ont surtout eu des projets de développement,
- 4 entreprises exogènes (groupe Atrya, Logistique Occitane de la Menuiserie, Etablissements Lavayssière et Solusun) dont l’arrivée découle des actions de prospection de l’agence
- 9 commerces de première nécessité.
Chacun de ces projets a fait l’objet d’un suivi personnalisé par l’un des chargés de mission d’Aveyron Expansion. Les pré-diagnostics d’entreprises aveyronnaises, réalisés par l’agence, qui ont vocation à identifier les marges de progression et prévenir des difficultés ont permis de déboucher sur 2 études approfondies dans la filière sous-traitance électricité/électronique et blé farine pain du Lévezou. Parallèlement des actions collectives (Agrimip Innovation, Mecanic vallée, Midi-Pyrénées Croissance, Interprofession Laguiole) ou transversales (réalisation d’études sectorielles notamment) au service des entreprises aveyronnaises sont menées par Aveyron Expansion. En 2011, ce sont 3 études qui ont été traitées, sur l’industrie agroalimentaire et ses stratégies de différenciation et sur les menuiseries intérieures et l’export. L’observation et l’analyse des évolutions économiques et sociales du département font l’objet chaque année d’une publication, « l’Aveyron Economique ». La mission « Vivre et Travailler en Aveyron » qu’assure Aveyron Expansion a accompagné 538 projets de vie en 2011 dont 107 familles de nouveaux arrivants dans leur installation, leur recherche d’emploi… L’estampille « Fabriqué en Aveyron » délivrée à l’issue du Comité d’Agrément animé par Aveyron Expansion fleurit sur les produits « Made in Aveyron ». Ils sont plus de 1000 aujourd’hui, pour l’essentiel agroalimentaire, à arborer le logo. Ce sont autant de chantiers pour lesquels œuvre l’agence de développement économique du département, sans oublier la promotion de l’économie aveyronnaise à travers divers outils (newsletter, réseaux sociaux…) pour toujours plus d’attractivité. En 2012, Aveyron Expansion devrait compter dans son escarcelle 100 projets représentant 305 emplois et 37,5 M€ investissement… dont l’arrivée déjà médiatisée de Cogra et Woodway et de 5 autres entreprises pour l’instant encore tenues confidentielles : fabrication de bennes, scierie, unité de maintenance industrielle, unité de préparation de produits cosmétiques à base d’huiles essentielles, unité bi-modale (route-fer). Depuis 2012, Aveyron Expansion met plus que jamais son expertise au service des communautés de communes aveyronnaises pour les accompagner en matière de développement économique au travers d’un diagnostic partagé et d’un plan d’actions ciblé. Des collaborations matérialisées par des conventions sont effectives ou en cours sur les territoires du Bassin de Decazeville-Aubin, de Millau-Grands Causses, de Lévézou-Pareloup, du Plateau de Montbazens, d’Aubrac-Laguiole.

Arnaud Viala, Président d'Aveyron Expansion et Manuel Cantos, Président de la CCi de l'Aveyron

Aveyron Expansion et la CCI affirment leur partenariat
Conscients des enjeux économiques qui se posent à l’Aveyron, des échéances et contraintes qu’exprime l’environnement institutionnel ; dans un même esprit de responsabilité au service d’une efficacité d’action améliorée vis-à-vis des entreprises ; la CCI de l’Aveyron et Aveyron Expansion, agence de développement du Conseil Général de l’Aveyron, ont souhaité officialiser leur volonté de s’inscrire dans un processus nouveau de travail en commun avec la signature d’une convention. Elles ont élaboré ensemble un cadre d’action et d’intervention plus resserré, plus partenarial et fondamentalement plus lisible vis-à-vis de l’extérieur, définissant des compétences propres à chacun, un chef de file selon les dossiers et une convergence de moyens sur l’observation économique et les études statistiques, le financement des entreprises et la réflexion prospective.

Pour plus d'infos


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°74 - Septembre 2012 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

Visite de Guy Maugis, PDG Bosch France, à son site aveyronnais

Albert Weitten, Jean-Claude Luche et Guy Maugis

Guy Maugis, PDG de Bosch France, était en visite en Aveyron le 17 septembre dernier. Sa participation à l’Assemblée Générale de la CCI de l’Aveyron et son entretien avec le Président du Conseil Général de l’Aveyron, Jean-Claude Luche, étaient l’occasion pour lui de tenir des propos rassurants sur l’avenir du site castonétois et de saluer le départ à la retraite de son dirigeant, Albert Weitten et l’arrivée de son successeur, Olivier Pasquesoone.

Avec ses 1800 salariés, le site de Cantaranne à Onet-le-Château représente le premier employeur privé de l’Aveyron et fait vivre près de 10 000 personnes par le biais de la sous-traitance et des emplois indirects. Il s’agit aussi de l’usine la plus importante du groupe en termes de nombre de salariés, de superficie et de chiffre d’affaires. Au cours de ces 4 dernières années, Bosch a investi 130M€ à Cantaranne ; les chaînes de production sont à la pointe de la technologie. Le produit phare de Bosch Rodez est l’injecteur Common Rail (système d’injection diesel haute pression) fabriqué pour des clients tels que PSA, RSA et BMW. Elle a remplacé au fil du temps la production d’injecteurs-pompes. Ces injecteurs sont composés de buses qui permettent d’injecter le carburant et qui sont également fabriquées sur le site d’Onet pour Volkswagen, Audi, Seat, Skoda…. Bosch Rodez produit aussi des bougies de préchauffage -qu’elle fabrique depuis 40 ans- pour PSA, Volvo, Opel, Rover…

Face aux inquiétudes actuelles liées à l’industrie automobile, Guy Maugis, PDG de Bosch France, a rappelé que PSA n’était pas le seul client de Bosch et que même si les marchés européens connaissaient actuellement des difficultés, d’autres marchés en Asie ou encore aux Etats-Unis tiennent les ventes d’automobile en progression au niveau mondial. Les injecteurs fabriqués à Onet sont destinés à équiper des véhicules récents et plutôt « haut de gamme », segment le plus porteur du marché. Pour Guy Maugis, la force de Bosch réside avant tout dans sa capacité à innover qui découle de la politique d’investissement de la fondation en R&D -c’est Bosch qui a inventé le common rail-. La part de la main d’œuvre est aussi importante car irremplaçable.

Le nouveau PDG du site de Cantaranne, Olivier Pasquesoone, dirigeait auparavant le site de Moulins spécialisé dans les systèmes de régulation de freinage, comme l’ABS également inventé par Bosch. Quant à Albert Weitten, son prédécesseur, PDG de Bosch « Rodez » depuis 2000, où il a été affecté en 1972 en tant qu’ingénieur contrôle, il a passé 40 ans dans le groupe allemand et fait aujourd’hui valoir ses droits à la retraite.

Pour plus d'infos

Innovation : produits, services, marques...
Opération « Un chef à ma table » au Comptoir Paysan

7 chefs millavois vont se succéder jusqu’au 7 décembre, tous les vendredis soir à partir de 19h, au Comptoir Paysan, pour concocter un dîner aux saveurs locales. Convives dégusteront et découvriront les secrets des recettes des grands chefs (40 places maximum à 25€/personne).

Torsten Ziebold cuisinier itinérant

Torsten Ziebold installé sur le Larzac cuisine pour vous où que vous soyez : il invente des repas à la demande en fonction du budget qui lui est soumis. Si bien qu’il travaille pour des familles parisiennes ou anglaises en vacances, des équipes de tournage de film…
Plus d'infos

Un jeu de cartes aveyronnais

L’artiste peintre belge, Sophie Kennes, installée en Aveyron, a imaginé un jeu de 54 cartes peintes d’ambiances aveyronnaises à l’aquarelle : cardabelle, templiers et hospitaliers, brebis et lavogne, transhumance aubracoise… Elles sont imprimées par l’Imprimerie du Progrès.

Nouvelles étiquettes pour les vignerons d’Olt

Les bouteilles de vin AOC d’Estaing arborent de nouvelles étiquettes plus design et plus tendance qui reprennent le village d’Estaing. Les couleurs permettent de mieux identifier les différentes cuvées produites par la cave des Vignerons d’Olt.

 
 
  Lettre de l'économie en Aveyron - n°74 - Septembre 2012 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Joël Hugonnet et David Chassang, l’alliance gagnante de Fidelem

Les jeunes dirigeants Joël Hugonnet et David Chassang ont fait le pari de Fidelem, fabricant de plans de travail à Bozouls, lorsqu’ils ont, dès 2005, pris des parts (40%) de l’entreprise dans laquelle ils travaillaient. Depuis, l’alliance hors pair que forment ces deux profils complémentaires mène sa barque avec succès.

David Chassang et Joël Hugonnet, les dirigeants de Fidelem à Bozouls

Sans réduction dichotomique aucune, Joël Hugonnet, Président de Fidelem, est « le profil commercial de l’entreprise » et David Chassang, Directeur Général, « le profil technique ». Chacun a choisi son domaine de prédilection, comme une seconde peau. Leurs fonctions respectives collent à leur personnalité apparente. Leurs points communs : le même parcours dont le liant n’est autre que Fidelem et sans doute le même goût de l’entreprise. Ces deux aveyronnais ont tous deux suivi un BTS MAI (Mécanisme et Automatismes Industriels) à quelques années d’intervalle. Joël Hugonnet, à la fibre plus commerciale, se spécialise ensuite en la matière. Il entre en stage chez Fidelem en 1998 et fait ses preuves en 1 mois. Si bien qu’il est embauché en contrat de qualification et devient le premier commercial de l’entreprise. David Chassang, technicien dans l’âme, se tourne vers l’informatique avec beaucoup d’intérêt. Sa spécialité automatisme et électricité le conduit à effectuer son service militaire dans le service réparation électrique et informatique de la gendarmerie de Rodez. Il intègre Fidelem en janvier 96. Monsieur Plouchart, le créateur de l’entreprise, cherchait à l’époque une personne pour la gestion informatique des stocks et la gestion de production. Les deux jeunes hommes prennent du galon au fil du temps jusqu’à devenir respectivement directeur commercial et directeur de production. La reprise du fabricant de plans de travail qui les employait s’est faite presque naturellement dans la continuité logique des responsabilités qui leur incombaient. En 2005, Monsieur Plouchart se prépare à céder son entreprise. Les deux trentenaires déjà très investis dans la société achètent alors 40% des parts de Fidelem quand bien même cette dernière était en proie à quelques difficultés. Mais la récente production de plans sur mesure finis prêts à poser sous la marque Finitop déposée en 2003 et la stratégie « fourmilière de clients » (1100 clients sur toute la France) des nouveaux dirigeants a fait renouer Fidelem avec les bénéfices dès 2006. L’entreprise dont la reprise définitive par Joël Hugonnet et David Chassang est effective en 2010 réalise aujourd’hui plus de 8 millions d’€ de chiffre d’affaires dont 3% à l’export avec une croissance de 15% par rapport à l’année d’avant. Elle est passée de 25 à 50 salariés avec l’embauche en moyenne de 5 CDI par an. 4 anciens salariés de Valaubrac ont d’ailleurs été embauchés. La politique d’investissement est soutenue. Sur l’exercice 2012, ce ne sont pas moins d’1,7 millions d’€ qui ont été investis en machines et bâtiment. L’objectif des 2 chefs d’entreprise est d’atteindre 10 millions d’€ de chiffre d’affaires, taille qui leur permettra de répondre encore mieux à un marché en pleine expansion. « La moitié des ménages ont une cuisine équipée, le stratifié a le vent en poupe, le bois fait son retour dans les décors intérieurs et les gens aiment changer régulièrement » expliquent David Chassang et Joël Hugonnet qui ont des projets plein la tête. Ils ont dernièrement décroché un nouveau marché et lancent parallèlement une nouvelle activité encore confidentielle.

Pour plus d'infos

 

Brèves, les gens ...
Philippe Gil reprend Altec
Les frères Calvet à la tête de la société Altec, leader français des pinces pour balles enrubannées et dérouleuses pailleuses à Morlhon, cèdent leur entreprise à Philippe Gil. Ils gardent toutefois une partie du capital. Une phase de transition est en cours. Au programme : achèvement de l’agrandissement et développement à l’export.
Plus d'infos
Jean-Pierre Perdiguès se retire de MTI
Jean-Pierre Perdiguès fait valoir ses droits à la retraite et laisse sa place de Directeur Général de MTI (Mécanique et Travaux Industriels) à Jean-Paul Dieudé.
Plus d'infos
Mickaël Coignet, participe à la 19ème édition des artisanales
Mickaël Coignet qui a repris la coutellerie Cros à Laguiole participe à la 19ème édition des artisanales de Chartres du 12 au 15 octobre. Il y présente une fabrication originale mêlant divers matériaux : ivoire de mammouth, corne de caribou, corail fossilisé.
Plus d'infos
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°74 - Septembre 2012 - Page 4

A VOIR

> Une crise porteuse d'espoir

 Lettre de l'économie en Aveyron - n°74 - Septembre 2012 - Page 5