La lettre de l'économie en Aveyron
mars 2013
Numéro 79


Edito

Sévérac : les nouvelles raisons d’espérer

Dans cette période particulièrement délicate où des familles privées de visibilité souffrent et ne peuvent se satisfaire de notre seul soutien moral, il convient d’éclairer le parcours sous un angle résolument plus positif.

La liquidation de Confort et Systèmes à Sévérac ne doit pas nous pétrifier dans la sinistrose. Sévérac conserve sa position stratégique de futur nœud autoroutier comme en atteste l’arrivée d’entreprises particulièrement dynamiques et dans l’air du temps telles que Cogra qu’Aveyron Expansion a largement contribué à installer et dont les travaux ont d’ores et déjà démarré sur le site sévéragais de Marteliez. Cogra créera très rapidement 20 emplois.

Nous accompagnons par ailleurs le projet des plus prometteurs de 2 cadres issus d’ITA qui créeront sur site une trentaine d’emplois. La maîtrise immobilière de la totalité du site quelques soient les scenarii retenus semble d’ores et déjà assurée. A ces projets et installations effectives se rajoute une petite dizaine de prospects fléchables du nord au sud-est du département pour lesquels nous travaillons ardemment et susceptibles d’accueillir bon nombre des naufragés d’ITA.

« Il n’y a pas de fatalité extérieure mais il y a une fatalité intérieure » disait Saint-Exupéry alors bannissons ce mot de notre dictionnaire et rajoutons-y en lettres capitales le mot ESPOIR.



Arnaud VIALA
Conseiller Général de Vezins
Président d'Aveyron Expansion
Consultez le blog d'Arnaud Viala


Au sommaire

A la Une
> L’Aveyron à l’international

> Telex de l'économie

Macro-économie
> La fonderie de métaux

Entretien avec...
> Gestion de crise : anticiper pour bien agir

> Agenda

Vie des entreprises
> Castes Industrie trace sa route à l’aveyronnaise

> Innovation

Entrepreneurs aveyronnais
> Nicolas Durand, l’homme ruthénois d’ACT

> Les gens

> A voir

> Lire les news précédentes

Aveyron Expansion est aussi sur :



A la Une  

L’Aveyron à l’international

Le 26 mars dernier, les membres du Cercle des Dirigeants Aveyronnais co-présidé par Arnaud Viala, Président d’Aveyron Expansion et par Jean-Michel Estève, Président de l’Aveyronnaise, se réunissaient à Paris autour du thème de l’Aveyron à l’international, à bord d’un bateau sur la Seine.

Cette soirée regroupant quelques 70 personnalités (plusieurs dizaines de personnes n’ont pu être accueillies compte tenu de la configuration du bateau), fut l’occasion pour les acteurs présents à l’international de mieux se connaître, d’échanger sur leur stratégie, leurs bonnes pratiques... et de réaliser combien la recherche de nouveaux marchés à l’export constitue un véritable levier de développement. On sait que 3 % seulement des entreprises exportent alors que chaque milliard d’euros de CA export additionnel peut créer 10.000 emplois. Ainsi pour Jean-Christophe Fromantin, créateur de Export Entreprises -une société de services et de conseils pour l’export-import- et Député-Maire de Neuilly, c’est à partir des territoires et de leurs richesses, de leurs éléments différenciateurs, que peut se développer une économie performante dans la mondialisation. Alain Fabre, Président du Conseil de Surveillance de Ragt a notamment reprécisé le rôle d’accompagnement du Club Export Aveyron qu’il préside, la présence à l’export des Entreprises aveyronnaises et en particulier de celles labellisées « entreprises du Patrimoine Vivant »… Patrick Bellity, PDG du Groupe Arche, a rappelé que la stratégie de développement de son groupe est avant tout tournée vers l’export et sur sa capacité à investir et à innover. A ce titre, un techno-centre et une école professionnelle devraient voir le jour en Aveyron en 2014. Jean Burdin, Président du Club Langues et Civilisations, et Nicolas Tournois de Sacor, ont aussi témoigné de leur présence forte hors de nos frontières. La réussite de ces chefs d’entreprise devrait sans nul doute inspirer ceux qui hésitent encore à se lancer.

L’Aveyron à l’international, c’est aussi la présence d’aveyronnais à l’étranger. M. Pierre-Marie Blanquet, Vice-Président du Conseil Général a souligné l’implication de la collectivité départementale en matière de coopération décentralisée depuis 1991, auprès de la Roumanie, du Mali, du Japon ou encore de l’Argentine. De ces partenariats étroits, peuvent naître des pistes d’actions économiques à mettre au service des acteurs du territoire. C’est un axe de travail pour les mois à venir. Les deux co-Présidents du Cercle ont aussi réaffirmé l’importance de l’esprit aveyronnais et de l’atout que peut constituer la diaspora aveyronnaise. Leur souhait, c’est de mieux associer ces aveyronnais vivant à l’étranger pour à la fois promouvoir l'Aveyron, s’appuyer sur des relais, des experts mais aussi attirer personnes et capitaux en Aveyron. Et, comme le soulignait Vincent Benoît, Gérant de la Scop Laetis, un réseau communautaire d’aveyronnais utilisant les réseaux sociaux numériques peut être un moyen de gagner en visibilité, de gommer les distances et faciliter les échanges. Gageons que tous ceux qui se passionnent pour le développement de notre département se mobiliseront.

Découvrez le "son" de la soirée
TIME CODE
Propos de JC Fromantin : 00:05:68 à 00:13:17
Chiffres export (H Calmettes) : 00:13:18 à 00:16:22
Témoignage d'A Fabre : 00:16:23 à 00:31:03
Témoignage de P Bellity : 00:31:04 à 00:59:52
Témoignage de J Burdin : 00:59:53 à 01:02:48
Témoignage de N Tournois : 01:02:50 à 01:05:52
L'international ne se limite pas à l'export (PM Blanquet) : 01:05:54 à 01:11:49
Comment capitaliser sur la diaspora aveyronnaise (JM Estève) : 01:11:50 à 01:15:43
Quelques pistes de travail (A Viala) : 01:15:45 à 01:17:40
De l'intérêt des réseaux (V Benoît) : 01:17:42 à 01:21:27
Conclusion de JM Estève : 01:21:29 à 01:22:21
Conclusion d'A Viala : 01:22:23 à 01:24:22

Pour plus d'infos

 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
Produits médaillés au salon de l’agriculture 2013

Le millésime 2011 des Vignerons du Vallon a remporté une médaille d’or ainsi que le Domaine Laurens du Gaec de Clairvaux en rosée 2012. L’apéritif à base de vin à la gentiane des Aromatiques d’Homs s’est vu remettre une médaille d’argent, la liqueur de châtaigne de Marius Bonal une médaille de bronze. Le saucisson sec de coche Linard et la saucisse sèche Linard ont respectivement été auréolés d’une médaille d’or et d’argent. Les foies gras Manoir Alexandre ont remporté pas moins de 4 médailles. La Drosera Gourmande obtient 2 médailles dont une d’or. Une médaille de bronze est également attribuée au foie gras de Nord Aveyron Porc. L’huile d’olive bio Papillon et l’hydromel de la Miellerie des Grands Causses sont récompensés de médailles d’or. Le Bleu des Causses et le fromage à pâte pressée de la société fromagère de Rodez obtiennent l’argent et l’or. La société fromagère de Réquista remporte l’or pour un de ses fromages de brebis et le bronze pour son Roquefort, la société fromagère de Saint-Georges l’or pour son pérail et l’argent pour sa tome à pâte pressée et son fromage à pâte molle et croûte fleurie, la société fromagère de Rodez l’or pour son fromage à pâte persillée. Papillon couronné d’or se démarque à l’export avec son roquefort.

Sud-Aveyron Viandes devrait déménager

L’entreprise Sud-Aveyron Viandes spécialisée dans l’achat de carcasses et la transformation à façon devrait déménager sur le parc d’activités Millau Viaduc l’année prochaine. Elle a acquis un terrain de 5000 m² dans le secteur des Pradals 2. Le projet concerne la création d’un bâtiment de 600 m², l’équipement d’un atelier de découpe et de conditionnement. Un atelier de cuisson est également envisagé plus tard afin de diversifier l’activité.

Le moulin du Pivert poursuit ses investissements

Après l’achat de matériels de production et d’emballage, l’extension et l’isolation de l’atelier de conditionnement, l’embauche d’un directeur commercial et la création d’un nouveau packaging pour la gamme de biscuits Twibio en 2012, Le Moulin du Pivert acquiert un local de 4000 m² à La Fouillade pour y stocker ses produits frais.
Plus d'infos

Le groupe Burlat s’engage auprès de l’association 1001 Fontaines

Le groupe Burlat spécialisé dans les outils et les solutions de communication a signé une convention de partenariat avec l’association 1001 Fontaines pour aider à founir de l’eau potable dans les pays en développement. A partir du 1er avril, 1€ de chaque facture Burlat sera reversée à l’association 1001 Fontaines sans augmentation de prix pour les clients.
Plus d'infos

La turbine VLH de MJ2 Technologies livrée sur le site de La Glacière

La turbine de type VLH (Very Low Head pour de très basses chutes) d’une quarantaine de tonnes constituera l’élément moteur de la future microcentrale hydroélectrique du site de La Glacière située sur les berges du Tarn à l’entrée de Millau.
Plus d'infos

Faisabilité d’une unité de méthanisation à Centrès confirmée

Une vingtaine d’agriculteurs ont le projet de créer une unité de méthanisation qui fonctionnerait à partir d’effluents agricoles et qui permettrait de fournir l’électricité à une quarantaine de maisons individuelles mais aussi de la chaleur pour l’installation d’un maraîcher, le séchage de plaquettes (bois énergie) ou le séchage des foins… La faisabilité vient d’être confirmée par le bureau d’études Méthaneva. Affaire à suivre…

Le 1837, résidence hôtelière haut de gamme à Saint-Affrique

La SCI Viguier a rénové l’école construite en 1837 par la congrégation des frères de Saint-Jean-Baptiste de La Salle à Saint-Affrique pour offrir à sa clientèle une prestation hôtelière haut de gamme : 36 appartements, du studio au F3, entièrement équipés, SPA, salle de fitness, piscine, salons de détente, multi-média, salle de banquet, salle de séminaire, massages et soins de beauté sur réservation… Depuis l’ouverture, en août dernier, de nombreux étrangers sont venus séjourner dans l’établissement.
Plus d'infos

Oseo soutient les PME de la filière forêt-bois

Mis en place dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt et OSEO, future branche de financement de la Banque Publique d’Investissement (BPI), le Fonds de modernisation des scieries a pour objectif de soutenir l’investissement dans les PME de la filière forêt-bois aux moments clés de leur développement. Ce fonds s’adresse ainsi aux scieries engagées dans des investissements visant à accroître leur compétitivité, en soutenant notamment le développement d’activités complémentaires à la première transformation (séchage, rabotage…), ainsi qu’aux entreprises de travaux forestiers.
Plus d'infos

Tristan Lassère a lancé son activité coutelière à Laguiole

Après avoir travaillé plusieurs années à la coutellerie Honoré Durand, Tristan Lassère, finaliste au concours des Meilleurs Ouvriers de France a lancé sa propre activité coutelière à Laguiole. Il vient de créer un couteau à fromage dont le nom est déposé à l’INPI. La marque « abeille martelée » a également été déposée.
Plus d'infos

2ème entreprise à la pépinière Interactis : Mat et Brillant

Après BA Minage, spécialisée dans l'utilisation de produits explosifs, la pépinière d’entreprises de la communauté de communes du Villefranchois accueille l’agence de communication Mat et Brillant créée par Maïa et Gérald Souillot.
Plus d'infos

Diane Marie crée Bricol’Image à Rignac

La nouvelle société Bricol’Image créée par Diane Marie à Rignac a 3 activités :
- Graphi Création propose de la gestion d’image aux professionnels (du logo aux relations presse)
- DCC Création concerne la communication internet
- DCO Création est spécialisée dans l’impression numérique haute définition
Plus d'infos

Aménagement de nouveaux bureaux pour Cammisar

L’entreprise de maçonnerie Cammisar qui emploie une vingtaine de personnes aménage de nouveaux bureaux grâce au rachat du bâtiment de l’imprimerie Grapho12 à Farrou sur la zone d’activités des Gaillagues.

 
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°79 - Mars 2013 - Page 1

Macro économie


Macro-économie

La fonderie de métaux

En France, la fonderie compte environ 400 établissements et plus de 30 000 salariés. Les fondeurs interviennent essentiellement comme sous-traitants pour les constructeurs et équipementiers automobiles.
Le mouvement de délocalisation des constructeurs automobiles à la fin des années 1990 et la dégradation des performances d’exploitation liée à la hausse des matières premières et de l’énergie ont conduit un tiers des fonderies à fermer leurs portes entre 2000 et 2010. Pendant ces années les leaders de la profession (Saint Gobain PAM, Aubert&Duval, Montupet, Manoir Industries, Groupe Arche …) se sont renforcés au détriment des structures industrielles moins importantes.

En raison de l’internationalisation croissante de la production de ses marchés-clients, la fonderie est de plus en plus tournée vers l’international. Le taux d’export atteint aujourd’hui presque 50%, l’Allemagne étant la principale destination des exportations françaises de pièces de fonderie de fonte et d’acier.

En 2012, suite aux difficultés rencontrées par les donneurs d’ordre, les carnets de commandes des fondeurs de métaux se sont contractés et la production sectorielle a diminué de 4% (et de 7% pour les fondeurs de métaux légers). Quant-au chiffre d’affaires de la profession, il s’est replié de 4,5% en valeur alors qu’il avait progressé de près de 10% en 2011. La fonderie française se situe néanmoins toujours au 9ème rang mondial pour les métaux ferreux.

En Midi-Pyrénées, la fonderie représente un millier d’emplois. En juin 2012, Aubert et Duval a annoncé un plan d’investissement de 100 millions d’€ pour son usine de Pamiers en Ariège pour la création d’une nouvelle unité (Airforge) dédiée à la production de pièces et structures aéronautiques et de moteurs d’avions.

La moitié de l’effectif salarié total du secteur de la fonderie de Midi-Pyrénées se trouve en Aveyron. En effet, si peu d’entreprises aveyronnaises sont spécialisées dans la fonderie*, l’une d’entre elles, S.A.M Technologies, basée dans le Bassin de Decazeville à Viviez, est l’un des fleurons de la fonderie française (460 CDI, plus de 100 millions d’€ de chiffre d’affaires pour la seule activité aveyronnaise). S.A.M Technologies est le vaisseau amiral du Groupe Arche, spécialisé dans la conception et la fabrication de composants de haute technicité moulé sous pression ou par gravité et usinés en alliages d’aluminium ou de magnésium. Le Groupe Arche occupe le 1er rang national dans son secteur.

*entreprises aveyronnaises spécialisées dans la fonderie de métaux : S.A.M Technologies, SOUD’ETAIN ET DERIVES, RCOMPOSITES

Sources : XERFI PRO’S Fondeur de métaux – novembre 2012 ; Fondeurs de France chiffres clé 2011, UNISTATIS

Pour plus d'infos


 


Agenda économique

« Les 7 minutes aveyronnaises » 2ème édition : speed meeting pro en Aveyron le 29 avril à Muret-le-Château
Jérôme Messinguiral (JMS Mediation), Dominique Costes (Aveyron Conseil Assurances) et Estelle et Marc Cordy (L’Auberge du Château qui héberge l’évènement) organisent le 2ème speed meeting pro en Aveyron, le 29 avril prochain, à 19h30. Ce nouveau trio d’entrepreneurs emboîte ainsi le pas au trio précédent, organisateur du 1er speed meeting : Photo Aveyron, Wordpresseo Consulting et le restaurant Ginkgo. Tous font partie du groupe des entreprises aveyronnaises sur facebook qu’ils font vivre à travers leurs initiatives (petit déjeuner webmarketing, speed-meeting…). L’objectif de ce 2ème speed meeting est toujours le même : rencontrer d’autres entrepreneurs de manière à travailler peut-être les uns pour les autres ou de répondre ensemble à un marché.
Inscriptions limitées à 40 participants cette fois-ci et contribution de 5€ pour l’apéritif de l’Auberge du Château
Plus d'infos

5 appels à projets sectoriels en Midi-Pyrénées
Aerosat (technologies aéronautiques et des infrastructures spatiales) : candidater avant le 25 avril.
Epicure (problématiques alimentation-santé), Lapeyrouse (applications spatiales sur des champs tels que mobilité et ville du futur, agriculture raisonnée, gestion de l’environnement, gestion des risques, santé...), Agile IT (innovations technologiques de la filière des TIC), Eco-Innov (solutions innovantes pour la conception, la fabrication de produits et de procédés dans les domaines de l’énergie, de l’aménagement durable, du traitement des déchets...) : postuler avant le 30 juin.
Plus d'infos

Candidature au programme d’accompagnement des entreprises primo-exportatrices du domaine de l’environnement mais aussi des TIC jusqu’au 30 avril
Les entreprises primo-exportatrices du domaine de l’environnement mais aussi des TIC qui souhaiteraient optimiser leur stratégie de développement et leur prospection sur les marchés de proximité : -Algérie, Allemagne, Maroc, Tunisie, Turquie, Pologne, République Tchèque pour le domaine de l’environnement- et -Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni, Maroc, Turquie pour le domaine des TIC- peuvent candidater au programme d’accompagnement dédié jusqu’au 30 avril. C’est l’opportunité d’accéder à une offre packagée de services à un tarif subventionné.
Plus d'infos

Candidatures aux trophées du Grand Rodez jusqu’au 24 mai
Les trophées de l’innovation du Grand Rodez sont destinés à récompenser et valoriser les initiatives et les projets d’entreprises implantées sur la Communauté d’Agglomération en matière de nouvelles technologies, nouveaux produits ou services, de savoir-faire innovant, stratégie, management dans les catégories suivantes : mécanique, agroalimentaire, bois et pierre, informatique/telecom et éditique, tourisme. 25000€ seront répartis entre les lauréats. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 24 mai. La soirée de clôture aura lieu le 13 juin à l’amphithéâtre.
Plus d'infos

ARIA Midi-Pyrénées : nouvel appel à projets innovants agro-industriels
Un nouvel appel à projets innovants dans l’agro-industrie est lancé, par l’Aria Midi-Pyrénées, pour les PME et TPE de Midi-Pyrénées ayant un projet comportant une véritable innovation pour l’entreprise en matière de produit, procédé, packaging, marché, organisation commerciale... Les projets doivent être au plus tard terminés le 30 octobre 2014.
Plus d'infos

Fête des régions à Paris les 4,5 et 6 octobre prochains
Début octobre 2013, les régions françaises s’invitent à Paris pour célébrer leurs produits et leurs traditions. Une opportunité pour les professionnels qui souhaiteraient rendre leurs productions visibles.
Plus d'infos


Entretien avec...

Gestion de crise : anticiper pour bien agir

Crise sanitaire, crise de la viande de cheval… Le mot crise est omniprésent dans le vocabulaire des dirigeants d’entreprises. Employé pour décrire la récession économique, il est utilisé dans ces cas pour parler d’une situation grave, pouvant mettre en péril la vie d’une organisation, y compris celles qui sont prospères. Selon les mots d’Olivier Destefanis, gérant d’ODS Communication, conseil en gestion de crise « Aucun chef d’entreprise ne peut prétendre aujourd’hui ne pas être concerné. C’est un moment délicat de la vie d’une entreprise qu’il faut se préparer à gérer bien avant sa survenue. »

L’activité d’une entreprise génère des risques et l’actualité nous en donne des exemples régulièrement. Défaillances humaines ou technologiques, attaques calomnieuses, malversations, tensions sociales… du jour au lendemain l’entreprise et ses dirigeants peuvent être remis en cause sur le plan médiatique. L’objectif est alors de conserver la confiance de ses clients et de ses partenaires. La recherche de processus de production garantissant sécurité et qualité est importante mais ils ne suffisent pas à s’immuniser de la crise. Car il est foncièrement impossible de prévoir quelle en sera la future cause. C’est pourquoi, pour Olivier Destefanis, une gestion de crise n’a pas pour but de prévoir l’inconcevable, mais de se préparer à l’affronter. Le maître mot est donc l’anticipation. Cela passe tout d’abord par une bonne connaissance et une veille permanente des lieux et des médias (réseaux sociaux, presse spécialisée) où les premiers indices de déclenchement de la crise pourront être détectés. Dans un même temps l’entreprise doit se doter d’une organisation qui permet à ses dirigeants de gérer au mieux les flux d’informations. « Ceci pour une seule priorité : apporter le plus rapidement possible la meilleure réponse pour réduire le plus possible le discrédit de l’entreprise. » explique le communicant.

Refuser le déni
« Un des premiers réflexes du chef d’entreprise, confrontés à bien d’autres préoccupations quotidiennes, est trop souvent de se dire que son entreprise ne sera jamais concernée par une crise de forte amplitude. Force est de constater que la politique de l’autruche est le pire des positionnements dans ce domaine. » concède Olivier Destefanis. Selon lui, ces quelques questions peuvent servir de baromètre de la capacité d’une entreprise à réagir et à surmonter une crise.
- En cas d’accident, d’attaque calomnieuse ou de remise en cause médiatique les dirigeants de l’entreprise ont la garantie d’être informés dans les plus brefs délais?
- Des collaborateurs sont identifiés au sein de l’entreprise pour activer une cellule de réponse à la crise ?
- Les principaux interlocuteurs médiatiques de l’activité de l’entreprise sont identifiés?
- Un exercice de gestion de crise a été réalisé au cours des deux dernières années ?
- Dirigeants et principaux collaborateurs savent s’exprimer devant les journalistes ?
- Le dernier audit de gestion de crise remonte à moins de trois ans ?
« Quel que soit le niveau de risque encouru par l’entreprise, il est nécessaire de garder à l’esprit que le maître mot de la gestion de crise est l’anticipation » conclut l’expert en gestion de crise.

Pour plus d'infos


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°79 - Mars 2013 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

Castes Industrie trace sa route à l’aveyronnaise

L’entreprise villefranchoise, Castes Industrie, fabricant de menuiseries bois, PVC et aluminium pour le bâtiment, a su répondre aux évolutions du marché au fil du temps.

L’entreprise artisanale de fabrication de menuiseries créée par Raymond Castes en 1960 a pris un tournant industriel en 1971, date à laquelle elle employait déjà 25 personnes. Depuis, elle s’est lancée dans les productions PVC en 89 et aluminium en 94 qui représentent respectivement aujourd’hui 50% et 35% du chiffre d’affaires.

Entre temps, Christian Castes a succédé à son père à la tête de la société et assis le développement de l’entreprise qui dispose désormais de 4 unités de production sur 26 000 m² couverts, emploie près de 200 personnes et réalise 38 millions d’€ de chiffre d’affaires. Parallèlement à la fabrication de fenêtres, portes-fenêtres et coulissants en bois, PVC et « alu », Castes Industrie a investi la commercialisation avec la création de sa propre marque La Boutique du Menuisier et son réseau de partenaires. Ce sont 135 points de vente, La Boutique du Menuisier, qui commercialisent, dans toute la France, 70% de la production de Castes Industrie. Une manière pour l’entreprise de garantir un débouché en adéquation avec ses fabrications « made in Aveyron », identité fièrement arborée par le logo « fabriqué en Aveyron » qui justifie encore de la qualité et du travail bien accompli de Castes Industrie. L’enseigne fédère des professionnels artisans motivés et dynamiques dont l’objectif est de satisfaire le client final.

 

Castes Industrie qui a initié la fabrication de menuiseries mixtes bois/alu, l’année dernière avec une nouvelle ligne de production prévoit un nouvel investissement : 5500 m² de bâtiment supplémentaire dédiés à la production aluminium, à l’extension du PVC et au stockage des matières premières. Un « trans-stockeur » de 12 m, d’1,5 million d’€, devrait permettre de stocker les matières premières et d’automatiser leur manipulation. L’entreprise est à la pointe de la technologie.

Pour plus d'infos

 

Le secteur "Charpentes et Menuiseries" représente en Aveyron :
- près de 400 entreprises,
- plus de 1500 emplois
- plus de 250 millions d’€ de chiffre d’affaires
C’est plus de la moitié du chiffre d’affaires et des emplois de l’ensemble de la filière Bois-Ameublement aveyronnaise.

Les autres entreprises leaders du secteur en Aveyron sont :
ROZIERES (170 emplois), MOLENAT Bois et PVC (130 emplois), COMBES (85 emplois), NEOBAIE (117 emplois), DEVIC, LAUSSEL&FAU, BATI CAUSSES (45 emplois), EBA (45 emplois)
Et sur le créneau de la résidence de loisirs : le Groupe FINADORM  (170 emplois)

Le secteur Charpentes et Menuiserie aveyronnais est bien positionné au niveau national :
- l’Aveyron est l’un des principaux centres français de fabrication de fenêtres et de portes intérieures et extérieures
- le Groupe Finadorm est l’un des premiers constructeurs de mobil-homes en France



Innovation : produits, services, marques...
Gaston Mercier : équipements équestres innovants

Gaston Mercier, spécialisé dans la conception et la réalisation de selles pour l'équitation d'extérieur, à Saint-Léon, a déposé un brevet sur un étrier double appui qui évite la fatigue et assure un meilleur équilibre. Un arçon en carbone allège la masse supportée par l’animal. L’entreprise développe également une gamme textile avec des tissus techniques.
Plus d'infos

Les Thermes de Cransac débute leur saison avec des nouveautés

Les Thermes de Cransac qui viennent tout juste de débuter leur saison proposent de nouveaux formats de cures : minicures ciblées (arthrose cervicale et mal de dos de 6 à 12 jours), cure option santé active avec des ateliers de sophrologie, qi gong et diététique, de nouvelles excursions dont la visite de Raynal et Roquelaure, du Fil de Laine… Ils disposent aussi désormais d’un appareil de lipomassage et proposent de nouveaux soins comme un bain bouillonnant aux huiles essentielles.
Plus d'infos

Rouleaux de peinture à effet peau de serpent ou écailles de crocodile

L’entreprise Malige Raval’Or fabrique des pinceaux et des brosses à Combret-sur-rance. Elle a imaginé de nouveaux produits dont la gamme de rouleaux spécifiques pour la décoration à effet de peau de serpent ou écailles de crocodile qu’elle vend en France mais aussi en Italie, en Espagne et en Angleterre.

Laguiole-Kyoumei : dernier de la Fonderie de Laguiole

Lors du salon IWA & Outdoorclassics, salon international des armes de chasse et de sport, à Nuremberg, Michel Frayssou et Thierry Saint-Luc, ont présenté leur dernière gamme alliant savoir-faire des forgerons japonais et des couteliers laguiolais : le Laguiole-Kyoumei. Les deux prototypes présentés ont une lame multicouche forgée dans la plus pure tradition japonaise par le fabricant Yoshikane.
Plus d'infos

Astepix spécialiste de la visite virtuelle

Daniel Bruel, photographe aveyronnais, a créé Astepix en décembre 2012, entreprise spécialisée dans les visites virtuelles. Une opportunité certaine de promouvoir un espace intérieur, un lieu touristique ou un territoire remarquable !
Plus d'infos

 
 
  Lettre de l'économie en Aveyron - n°79 - Mars 2013 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Nicolas Durand, l’homme ruthénois d’ACT

Goût du challenge, passion de l’informatique et engagement sont les ingrédients de la recette du dirigeant associé d’ACT, spécialiste du pesage, sur la zone de Bel Air à Rodez, Nicolas Durand.

Nicolas Durand a fait ses armes en Aveyron. Après un bac électrotechnique et un DUT organisation et gestion de la production à l’IUT de Rodez, le jeune ruthénois, est employé à SAM Technologies, à Decazeville, pour mettre en place un système de GPAO (Gestion de la Production Assistée par Ordinateur). « Tout était à construire » explique-t-il. Un véritable premier challenge que n’aura pas de mal à relever ce passionné d’informatique qui, dès l’âge de 10 ans, « bidouillait » son ordinateur. Pendant 2 ans, « à coups de » 80h par semaine et d’investissement acharné, Nicolas Durand, autodidacte, apprend sur le tas et organise toute la gestion informatique de SAM Technologies : des systèmes d’impression XEROX, pour la traçabilité notamment, à l’échange de données informatisées en passant par le système d’exploitation Unix. « Cela a été une expérience très formatrice avec toute la pression que cela a pu comporter » concède l’entrepreneur qui tient à évoquer la confiance octroyée par le directeur de l’époque, Monsieur Tamé, convenant ainsi qu’il doit aussi son parcours à des rencontres opportunes. Il en est une autre qui influa le cours de sa vie : celle de Monsieur Layrolle, le dirigeant d’ACT, également passionné d’informatique. Le fournisseur d’étiqueteuses et de matériel de pesage pour SAM sollicite Nicolas Durand en 1999 pour la création d’un service informatique au sein de la société ACT. Son goût du challenge le conduit à accepter cette mission ; il démissionne alors de SAM mais continue tout de même à intervenir par des prestations intermittentes pendant 6 mois tant ses compétences sont demandées. D’une société de 800 salariés à une entreprise familiale de 18 employés, Nicolas s’investit avec le même engagement. Il développe pour ACT, spécialiste du pesage (vente, SAV, contrôle métrologique), des applications logicielles spécifiques liées au pesage pour le monde de l’industrie. Si bien que de 99 à 2003, le service informatique d’ACT se développe et équipe une centaine de clients de tous secteurs (logiciel de traçabilité, logiciel d’étiquetage, gestion de ponts bascules pour bons de livraison, facturation…) : développement logiciel, installation, formation, SAV et maintenance. « La valeur ajoutée des solutions développées réside dans la compétitivité du prix et la rapidité de développement de logiciels à la demande et donc sur mesure » justifie Nicolas Durand. « J’ai beaucoup appris grâce à Monsieur Layrolle » ajoute l’actuel dirigeant. « Nous avons notamment développé en 2002, un système de messagerie interne et notre gestion commerciale sur le net » presque comme une avant-garde à l’époque.

En 2004, suite à la volonté de Monsieur Layrolle de se retirer, Nicolas Durand et Manuel Léocadio, propriétaire de la société briviste rachetée par ACT, deviennent co-gérants et forment une équipe complémentaire. Nicolas Durand plus sensible à l’informatique, la gestion, la qualité dit de son actuel associé qu’il est un commercial et un technicien pesage hors pair depuis plus de 35 ans. Le nouveau challenge est cette fois-ci de restructurer l’entreprise qui emploie alors 24 personnes et réalise 1,2 millions d’€ de chiffre d’affaires pour la rendre plus performante. Le pari est réussi au vu du développement de l’activité : 1,5 millions d’€ de chiffres d’affaires en 2007 pour une équipe de 17 personnes. En plus des agences de Rodez (siège social), Brive-la-Gaillarde, Aurillac et Millau, une agence est créée à Caussade. La réorganisation concerne le détachement d’un technicien par zone géographique, la présence d’un commercial par agence, la centralisation du personnel administratif, la mise en place d’un service métrologique et d’un pôle technique et SAV à Rodez et Brive. Un système qualité de plus en plus lourd, l’obtention d’agréments et de certifications nécessaires à l’exercice de l’activité, la fréquence soutenue des audits impliquent une rigueur draconienne. Rappelons par exemple qu’une balance doit être homologuée à partir du moment où il y a une prestation commerciale ou médicale.

En 2007, Monsieur Layrolle décide de céder son entreprise. Nicolas Durand et Manuel Léocadio rachètent le fruit de leur implication par un pool bancaire et font entrer au capital 4 salariés présents dans l’entreprise depuis 35 ans pour certains. Ils appliquent une politique de réinvestissement avec le changement des matériels de transport, l’agrandissement de la surface de l’agence ruthénoise, la création d’un site e-commerce qui pèse 500000€ de chiffre d’affaires et qui a engendré l’embauche d’une personne et peut-être bientôt d’une deuxième… ACT réalise aujourd’hui 2 millions d’€ de chiffres d’affaires, emploie 18 personnes et compte 6 agences dont la dernière a été créée à Montpellier en 2011. La clientèle a été diversifiée et étalée au niveau national : ACT vend du gros matériel pour l’industrie (carrière, centrale à béton…), les collectivités (mairies, hôpitaux, déchetteries…) mais aussi des petites balances de précision et commerciales pour les artisans commerçants (commerçants, GMS, forains, bijoutiers…) sans oublier le pesage agricole. ACT agréé vérificateur, réparateur et fabricant ne gère pas moins de 5000 instruments de pesage dont 300 ponts bascule et a signé en 2010 un contrat national avec la plus grosse franchise européenne de bijouteries. Le souhait du spécialiste du pesage est de tisser un réseau avec une ouverture d’agence tous les 2 ans. Actuellement, l’entreprise cherche à renforcer ses compétences à Rodez avec l’embauche d’un contrôleur client qui sera formé en interne et d’un chauffeur de semi-remorque supplémentaire. Nicolas Durand satisfait du faible turn over de ses équipes accorde une importance toute particulière au sérieux, à l’implication et à la technicité de son personnel.

Pour plus d'infos

 

Brèves, les gens ...
André Clamens, nouveau directeur de la Société Générale pour l'Aveyron, le Tarn et le Tarn-et-Garonne
La Société Générale vient de nommer André Clamens au poste de directeur régional Tarn, Tarn-et-Garonne et Aveyron.
Jean-Louis Cazaubon, Président de la Chambre Régionale d’Agriculture
Jean-Louis Cazaubon a été réélu Président de la Chambre Régionale d’Agriculture de Midi-Pyrénées.
Plus d'infos
Ariette Sourzac, nouvelle déléguée Midi-Pyrénées du pôle de compétitivité Eau
Le pôle de compétitivité Eau à cheval sur les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon a nommé sa nouvelle déléguée régionale Midi-Pyrénées, Ariette Sourzac.
Plus d'infos
Marie-Ange Boulesteix, Présidente de l’UNAPL de Midi-Pyrénées
Marie-Ange Boulesteix préside désormais l'Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL) de Midi-Pyrénées.
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°79 - Mars 2013 - Page 4

A VOIR

> Ces secteurs qui gagnent

 Lettre de l'économie en Aveyron - n°79 - Mars 2013 - Page 5